Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

lundi, avril 16, 2012

Vincennes: La panne de tweets était bien réelle

J'ai reçu un certain nombre de mails et de commentaires après mon billet d'hier, et Vincent Feltesse, le directeur de la campagne numérique de François Hollande vient de me le confirmer : il y a bien eu panne de tweets à Vincennes pendant le meeting du candidat PS — mes outils n'avaient pas rêvé. Mais cette panne n'était pas due à la fatigue des équipes (qui semblent plutôt gonflées à bloc si j'en juge par les réactions...), mais à des difficultés techniques : absence de couverture réseau, pas de 3G et même les téléphones ne passaient pas. De nombreux témoignages le confirment.

Bien entendu, la couverture réseau sur les pelouses de Vincennes est moins dense qu'en plein Paris, mais je pense que l'afflux d'une centaine de milliers de personnes à la Concorde (selon les organisateurs, comme on dit...) aurait dû aussi complètement saturer le réseau. Alors, sans vouloir entrer dans une facile théorie du complot, on peut légitimement se poser une question ou deux.

Le grand public le sait très peu, car les opérateurs sont de la plus extrême discrétion sur le sujet, mais lors des grands rassemblements de personnes (concerts, événement sportifs, etc.) ou des catastrophes naturelles, ils déploient sur le terrain des antennes supplémentaires sous forme de camions légers (les COW ou COLT, respectivement Cells on Wheels et Cells on Light Trucks) ou de containers posés temporairement sur place (les CIAB, Cells in a Box) — voir par exemple cet article du New York Times à propos du discours inaugural d'Obama en 2009 ou l'article de Wikipedia.

Le MTTR Mobitower de Calzavara

A la réfléxion vous vous dites peut-être que vous avez aperçu ce genre d'engin autour des stades ou pendant les festivals... Cherchez sur Internet, vous serez surpris de la difficulté que vous aurez à trouver de l'information. Il faut dire que les gens qui n'aiment pas avoir des antennes sur leur toit ou près de l'école de leurs enfants apprécieraient peut-être moyennement de savoir que ces bidules se promènent autour d'eux avec un encadrement (distance du public, etc.) qui semble assez flou.

Alors... Je ne suis pas journaliste, et ce n'est pas à moi d'enquêter, mais je parierais que de ces camions on en a aperçu hier près de la Concorde, et aucun à Vincennes.

17 Commentaires:

Anonymous Cochonfucius a écrit...

Les antennes supplémentaires ne seraient donc pas la chose au monde la mieux partagée...

16 avril, 2012 10:47  
Anonymous Claudius a écrit...

Ah, quand on est mauvais joueur, tous les coups sont permis ... :o)

16 avril, 2012 12:10  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Il faut voir si c'est de la négligence ou du sabotage...

16 avril, 2012 12:13  
Anonymous Wifix71 a écrit...

Sans vouloir moi aussi crier au complot, on trouve facilement dans les boutiques de bricolage des brouilleurs gsm... Associés à un peut de bricolage et une réelle surconsommation de la bande-passante dispo... Et puis peut-être que les iphone sans doutes bien plus nombreux chez les militants de NS sont plus performants? ;-)

16 avril, 2012 12:29  
Anonymous Anonyme a écrit...

> Cherchez sur Internet, vous serez surpris de la difficulté que vous aurez à trouver de l'information.

Il suffit de poser la question à des ingénieurs télécom pour avoir la réponse.

16 avril, 2012 13:11  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Certes. Mais on en a sous la main moins souvent qu'un navigateur Web ;-)

D'ailleurs s'il y en a qui passent, qu'ils n'hésitent pas à nous donner des infos (ou à me corriger: e ne suis pas spécialiste).

16 avril, 2012 13:14  
Anonymous Emmanuel a écrit...

Autre hypothèse : à la concorde ils étaient douze. http://blogs.mediapart.fr/blog/francois-bonnet/160412/sarkozy-la-concorde-ya-quelquun

16 avril, 2012 22:35  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Magnigique ! C'est le seul journaliste qui a fait son boulot. Bravo.

Je remets le lien en cliquable vers son billet/

17 avril, 2012 07:52  
Anonymous Anonyme a écrit...

Qui a fait son boulot ? En comptant 1m2 par personne dans une foule compacte ?????(le journaliste avait vraiment l'impression qu'on était dans un convoi meuble allant de République à Bastille ???)
Avec une évaluation totale de la surface réellement occupée au pur pifomètre ?
Sans déconner avec une foule compacte (au moins 3p/m2) et ne serait-ce qu'un petit tiers vers 30 000m2, on est déjà à 90 000...

Je referai le calcul précis quand il me faudra plus de 5 secondes pour infirmer l'ordre de grandeur d'un journaliste aussi peu crédible... Quelle bonne blague, ce calcul, quand même.

Pour info quand même ici, on trouve que Bercy, on configuration concert, peut accueillir 18 000 personnes sur une aire de 5400m2 (60x90), voir page 20/30) [pdf], soit 3,33 personnes par m2. (Sans oublier qu'à Bercy, probablement bien plus qu'à la concorde, les contraintes de sécurité sont très fortes).

On oublie pas le subterfuge appelé "argument d'autorité" (l'expert, mon cher môôôsieu, et bien il pense comme moi) : "c'est aussi l'estimation donnée par notre confrère le photographe Thomas Haley, un routier expérimenté des meetings et manifestations"

Comment tu as dit, jean "Magnigique" ? (je cite, si si, regarde ton comm). C'est un mot valise lapsus pour dire "magnifiquement magique" ? Ok, ça me va. Mediapart fait des calculs magiques : 1/3 x 1 = 30 000 :-)

V.

17 avril, 2012 10:27  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Allons, allons... Ne nous énervons pas ;-)

Peu importe les calculs. Ce qui est tout de même assez parlant, ce sont les espaces vides, les bords dépeuplés. Pas très ressemblant aux images que l'UMP a produit et fait diffuser (puisque maintenant ce sont les partis, PS compris, qui font la mise en scène)...

Mais bon, je n'en ferais pas un casus belli !

17 avril, 2012 10:31  
Anonymous Anonyme a écrit...

je ne suis pas énervé. Je ne suis pas loin de me dire que j'en ai plus rien à foutre en fait. Car entre Sarko le socialiste accusé d'ultra libéralisme, Hollande le coco qui veut expliquer la vie au marchés financiers, et sans même qu'il ait travaillé 1 jour en 40 ans dans une entreprise privée, 4 candidats d'extrême gauche, les riches et autres chefs d'entreprises pris comme boucs émissaire (alors que tout le reste de la France joue au Loto...), la campagne qui nous parle de Hallal et autre permis de conduire, les journalistes qui n'ont plus du titre que le nom et qui font aussi bien que le pilier de bar moyen, tout va bien.

17 avril, 2012 10:52  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Ce n'est pas une campagne passionnante, je suis bien d'accord.

Peut-être que le seul qui fait rêver, finalement, c'est Cheminade avec sa conquête spatiale (je rigole).

17 avril, 2012 10:55  
Anonymous Anonyme a écrit...

Mars, mais aussi les satellites de Neptune et Jupiter et des points de suspensions !!!

Qu'est ce que tu veux répondre à ça, hein ?? :-) Parfois, la démocratie, c'est beau, quand même.

17 avril, 2012 11:04  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Honnêtement ce n'est pas le point qui me fait le plus sourire dans le programme de Cheminade. j'appartiens à une génération qui a rêvé avec le premier Spoutnik, Youru Gagarine, John Glen... Je découpais les articles de journaux sur la fusée Mercury et tout ça. On était nombreux à regarder la télé tout la nuit du 20 juillet 1969 (un petit pas pour l'homme...) -- et l'un des fims qui m'a le plus frappé était 2001 de Kubrick.

Ce qui me frappe, c'est à quel point les perceptions ont changé. Ce que raconte Cheminade sur la conquête spatiale aurait été considéré comme propos normal dans les années 60 (en gros c'est ce qu'avait dir Kennedy pour la Lune).

Bah, les temps changent...

17 avril, 2012 18:59  
Anonymous Antoine a écrit...

Y-a-t-il des COW, COLT et CIAB en France ? Ça me parait répandu aux Etats-Unis mais en France je n'en ai jamais vu.

18 avril, 2012 15:25  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Si, il y en a. J'ai même vu chez un opérateur que je nommerais pas, les cartes en temps réel de l'occupation réseau qui sert à contrôler ça. C'est assez fascinant de voir en replay accéléré les foules qui se déplacent les points rouges qui s'allument puis s'éteignent en se dirigeant vers les bouches de métro... Il y en a un exemple publié là (pdf) (regardez l'article "Paris by night").

18 avril, 2012 15:36  
Anonymous real asset investments a écrit...

If it was due to network saturation, then we could say its a problem with the campaign planning. I would think in these days it would always be mandatory that the advance logistics team for the campaign would want to test or arrange these things in advance, yes?

18 avril, 2012 23:59  

Publier un commentaire