Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

mardi, septembre 14, 2010

Google: Les juifs et les noirs - précisions de Google

Mon petit coup de Googueule sur les suggestions douteuses de Google Instant (les juifs sont radins, les noirs puent, et quelques autres aussi charmantes — voir ici) a été repris un peu partout, en particulier grâce à l'A F P. Google répond par ce même canal (voir dépêche) :

Google "s'efforce de refléter la diversité des contenus sur le Web, de manière objective et neutre", tout en appliquant "un ensemble de politiques de retrait pour les contenus pornographiques, violents ou haineux", ajoute l'entreprise.

"Nous prenons cette question très au sérieux et nous encourageons les utilisateurs à signaler les résultats de recherche qui vont à l'encontre de notre politique", suggère-t-elle en indiquant l'adresse utile pour cette démarche (http://www.google.com/support/bin/request.py)

La firme n'explique pas (ce qui était le fond du problème) pourquoi elle laisse sortir des versions peu ou pas expurgées sur google.fr alors qu'elle fait manifestement un gros filtrage sur google.com. Mais ne soyons pas mauvais joueurs : le message a visiblement été entendu. Nous verrons avec quelle réactivité la base de suggestions sera nettoyée. Ce matin, les juifs sont toujours radins et les noirs puent toujours...

10 Commentaires:

Anonymous Clémentine a écrit...

Cela fait un moment que des internautes relèvent et s'amusent des auto-complétions farfelues (ou plus ou moins trash) de Google, également dans sa version .com.
Voir notamment l'ex blog "autocomplete me", aujourd'hui transformé en "fail blog" :
http://failblog.org/tag/autocomplete-me/

14 septembre, 2010 14:43  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Clémentine> Oui, vous avez tout à fait raison (c'est ce que je dis sur mon billet initial d'ailleurs). Merci pour le lien !

L'étonnant, c'est que Google ait lancé Instant avec un méga-buzz, sans prendre la peine de nettoyer un peu (contrairement à .com).

14 septembre, 2010 14:49  
Anonymous Anonyme a écrit...

La question de fond est : "pourquoi une entreprise qui vend une recherche sur le web devrait altérer le résultat obtenu pour plaire à tel groupe de pression ou tel autre."

Pourquoi cacher la vérité même si elle déplaît ?

Qui décide de me "protéger" contre cette réalité ?

Enfin, de quel recours disposé-je pour pour supprimer de tels filtres ?

En clair, groupes de pression de tout poil : fichez-moi la paix ! Google : contente-toi de me vendre ce que tu m'as promis et ne me donne surtout pas de leçon de morale.

"Dieu, occupe-toi de mes amis, je me charge de mes ennemis."

14 septembre, 2010 20:53  
Anonymous Laurent LB a écrit...

Je ne suis pas certain que ce soit nécessaire de faire ces filtrages. Pour chaque nationalité, ethnie, caractéristique, on peut toute une liste de stéréotypes et d'idées reçues. En fait, je trouve même que c'est intéressant.

En cherchant un peu, j'ai appris que les musulmans se reproduisent comme des rats, les Américains sont stupides, les Italiens sont des tricheurs, les Anglais sont moches, les roux puent, les banquiers sont des voleurs, les jeunes sont paresseux, les profs sont des fainéants...

Dans cette liste, que faudrait-il censurer ? Rien, à mon avis. Il ne faut pas prendre ces phrases comme des vérités. D'ailleurs, censurer dans la liste des suggestions me semble peu pertinent, puisque ces expressions se retrouvent également dans les résultats (ils viennent forcément de quelque part).

Bref, je ne trouve pas ça plus choquant de voir "les noirs puent" dans une suggestion de Google que, mettons, dans un titre sur un blog. :)

Cela dit, la censure se justifie pour tout ce qui concerne le contenu "adulte", c'est-à-dire ce que fait déjà SafeSearch.

15 septembre, 2010 02:52  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Anonyme> Encore faudrait-il qu'il y ait une "vérité", une "réalité" et que Google reflète celles-ci. Pour avoir travaillé sur des systèmes de complétion pour d'autres moteurs, je sais à quel point cette notion est illusoire. Pour être utilisables, les logs de requête servant à la complétion sont fortement nettoyés, redressés, etc. Tapez par exemple "osthé", vous ne verrez pas apparaître "osthéopathie", mais "ostéopathie" (la forme correcte). Or, je sais d'après les logs sur d'autres moteurs que les gens tapent plus souvent la forme erronée. Google a fait tourner des algos divers et variés pour nettoyer les logs (et peut être des vérifications manuelles partielles). Je sais, là aussi par expérience, que ces algos prennent des décisions qui relèvent de la cuisine et de l'approximation !

Enfin, le point le plus important sans doute, c'est que les logs de requêtes sont truffés de fausses requêtes envoyées par des "spécialistes" : soit des spammeurs (qui cherchent par exemple des pages qui contiendraient des adresses mail), soit par des experts SEO, qui cherchent à faire remonter certaines requêtes dans la liste de suggestions. Je ne serais pas du tout surpris que ce soit le cas dans les requêtes que j'ai pointées. Elles paraissent assez peu plausibles, et on peut se demander si ce ne sont pas les propriétaires de forums (où hélas elles apparaissent), qui soumettent massivement leurs titres à Google à travers des proxys...

15 septembre, 2010 08:42  
Blogger Jean Véronis a écrit...

LB> Oui, c'est assez intéressant du point de vue sociologique ! Je ne sais pas s'il faut censure : je ne me suis pas prononcé là-dessus, d'ailleurs. Ce qui me choque plutôt c'est le traitement à deux vitesses de Google, qui "soigne" manifestement plus son public américain que nous...

Le débat sur la censure ou pas est très complexe, je me garderais bien d'opinions à l'emporte pièce. D'autant que, comme je l'explique ci-dessus, ce qu'on observe est déjà probablement loin du "réalité" absolue !

15 septembre, 2010 08:45  
Anonymous Pilou a écrit...

Dire que les suggestions viennent des requêtes faites par "LES UTILISATEURS" est idiot, comme dans tous les cas équivalents.
Une de mes dernières requêtes : {cuire fenouil courgette} ; vous en déduisez assez simplement que je devais faire la cuisine.
Quand je vois une requête commençant par {les noirs} ou {les juifs sont} je vois deux groupes possibles :
- les testeurs, comme Jean, qui se contentent de regarder sans rien ajouter ;
- les racistes cherchant leurs semblables , qui complètent selon leurs fantasmes. Ils sont de 5 à 50% des français, selon la sévérité de la définition.

Connaitre leurs délires ne me semble pas inutile ; déjà pour mieux les identifier IRL.

15 septembre, 2010 19:57  
Anonymous alexis a écrit...

Je suis quasiment sur que le moteur de suggestion ne fonctionne pas que sur les requetes des internautes, mais aussi (surtout ?) sur les expressions extraites des pages indexées.

à prouver. je suppose qu'il existe des constructions qui ne doivent pas etre recherchées et qui sont présentes dans les suggestions :)

16 septembre, 2010 02:06  
Anonymous Victoire a écrit...

Je n'ai pas suivi "l'affaire" et la découvre en venant par hasard sur ce blog que j'avais découvert il y a quelques semaines, encore par hasard.

Toujours est-il que j'ai vécu de longues années en France et que je suis maintenant aux USA. J'écris et je passe beaucoup de temps sur le Net.

Celui-ci reflète les opinions dominantes de chaque pays si on peut dire. Il suffit de se contenter d'observer les commentaires de certains sites journalistiques comme Rue89 ou Libération pour ne pas les nommer. Nauséeux.

Je n'ai pas encore vu la même chose ici. Peut-être cela existe-t-il, je ne sais pas.

17 septembre, 2010 02:17  
Blogger See Mee a écrit...

C'est étonnant de constater que, 3 semaines après la réponse de Google, le traitement "à deux vitesses" s'observe maintenant entre "les juifs" et "les noirs" : les premiers sont toujours affublés des qualificatifs que tu as cité, mais les noirs ne puent plus !

10 octobre, 2010 01:26  

Publier un commentaire