Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

vendredi, mai 21, 2010

SEO: Veuillez agréer

Cela fait longtemps que je n'ai pas fait de billet sur les aléas du référencement... Mais là je ne peux pas résister. Savez vous quelle est la requête qui m'a amené le plus de trafic Google le mois dernier ? Je m'attendais à tout sauf à ça...


Je suis positionné premier sur un vague billet que j'avais commis en 2008 sur la fonctionnalité (assez médiocre) qu'avait sortie Google dans GMail, pour détecter si vous avez oublié d'attacher la pièce du même nom. Apparemment il y a pas mal de gens qui tapent ça dans Google, et les gangsters du référencement n'ont pas encore pensé à se faire des ronds dessus...

Je présume que les gens cherchent la façon d'accorder (ou pas) cette formule. Nécessaire en effet, si on joint par exemple son CV et sa lettre de motivation, de ne pas faire la faute d'ortogaffe... Ca fait mauvais genre ! Dommage que les gens qui arrivent sur mon billet n'aient pas la réponse. La règle est la suivante (dixit la Bible, a.k.a. Grevisse) :
Ci-joint, ci-annexé, ci-inclus s'accordent quand on leur donne une valeur qualificative, ou prédicative, et restent invariables quand on leur donne une valeur adverbiale.
Ouch. Ca vous a servi ? Eh bien, non, je présume. C'est comme ça les livres de grammaire. Si on ne sait pas déjà, on est encore plus enfumé. Je me vois déjà dans le 9-3 (z'y va !) en train d'envoyer mon CV pour aller me faire exploiter chez Carrouf...


Bon, alors regardons les exemples du père Grevisse (déjà pour comprendre le truc, il faut Bac+12). Premier cas (valeur qualificative ou prédicative) :
Les pièces que vous trouverez ci-jointes.
Deuxième cas (valeur adverbiale) :
Les pièces que vous trouverez ci-joint.
Ah ben merdre, alors ! On fait quoi au final ?

Eh bien, faut lire les petites lettres...
Dans beaucoup de cas, l'accord dépend de l'intention de celui qui parle ou qui écrit.
Voilà, on fait un peu comme on veut finalement. J'ai dépensé 19,50 € pour rien.

Pas tout à fait quand même. Il y a des précisions importantes. Je simplifie la formulation, sinon je sens que vous allez changer de skyblog :

1. En tête de phrase, mettez plutôt ci-joint :
Ci-joint les pièces...
2. Mettez aussi ci-joint si le nom qui est derrière n'a pas d'article
Veuillez trouver ci-joint copie du document...
Simple dans le fond. Oui, enfin, si on veut. Grevisse nous dit qu'en tête de phrase on garde ces mots invariables "sauf évidemment dans le cas où ils sont en tête de la phrase comme adjectifs détachés". J'aime bien le évidemment : vous savez ce que c'est, vous, un adjectif détaché ?

Allez, prise de tête. Je retourne vendre du chichon en bas des tours...

PS: Bien sûr vous avez noté que le titre de ce post est "Veuillez agréer"... On va voir si je "ranke" sur celui-là. Si ça marche je monterai peut-être un business foireux, du genre grammar squatting sur Internet !

12 Commentaires:

Anonymous skagangamanikoye a écrit...

excellent ! bravo Maître Jean :-)

21 mai, 2010 12:21  
Anonymous Ya-graphic a écrit...

Sujet intéressant.

Mais les sites et blogs sont tous positionnés sur un tas d'expressions-clés...

Y a pas grand intérêt à être positionné sur "Veuillez...". Surtout que l'expression ne touche pas un sujet précis.

21 mai, 2010 12:25  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Ya> Vrai si on est un site sérieux (encore que ça puisse être intéressant si on vend des cours de français, comme certaines boîtes à Bac...).

Mais les "gangsters" dont je parle (et il y en a plein le Web) sont prêts à se positionner sur n'importe quoi pourvu qu'il y ait des requêtes dessus. On fait des pages bidon, on bourre tout ça d'adsense et hop. Usine à merde.

21 mai, 2010 12:51  
Anonymous lajalousie a écrit...

;o)

au fait, c'est grevisse, comme grenouille : pas de "é".

21 mai, 2010 13:15  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Oui, c'est vrai, je l'ai eu bon un coup sur les deux. Merci, corrigé !

21 mai, 2010 13:19  
Anonymous Fajr Breeze - Yuxx a écrit...

dans mon ancien blog, c'était "vacances scolaires"

21 mai, 2010 13:19  
Anonymous Marie-Christine a écrit...

tiens vous n'êtes plus très bien positionné sur "vernis à ongles" !

21 mai, 2010 16:15  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Snif. Et moi qui voulait démarrer une campagne de pub avec Marionnaud...

21 mai, 2010 16:30  
Blogger See Mee a écrit...

Surprenant, aucun commentateur qui ne remercie pour le cours de grammaire. Alors je fais au nom de tous ceux qui comme moi, aiment bien avoir l'explication de ce qu'ils font intuitivement... manière de dire que je fais jamais l'erreur citée, niak niak ;-)

21 mai, 2010 22:38  
Anonymous Gabriel a écrit...

J'ai fait la même chose sur mon blog à une époque : une citation d'Alain me ramenant plein d'élèves perdus dans leur dissertation, j'ai mis en place une petite page avec des idées d'analyse (et un nombre conséquent de disclaimers).

Et apparemment, je suis toujours premier résultat sur cette requête Google :-)

22 mai, 2010 09:00  
Anonymous Cochonfucius a écrit...

Je suis bien positionné sur index des sonnets mais il y a une explication simple.

24 mai, 2010 10:55  
Anonymous Vonric a écrit...

Pas si nulle que ca, la fonctionnalité GMail. Pas plus tard que la semaine j'envoyai un doc a un collegue... (doc attaché) via GMail... et bien sur en oubliant de le joindre. Ni une ni deux, GMail l'a dédecté et m'a posé la question, ce qui m'a évité une boulette, et un renvoie de mail dans la foulée...

07 juin, 2010 21:21  

Publier un commentaire