Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

jeudi, octobre 27, 2011

Buzz: Analyse en temps réel d'un "bad buzz" (Cora)

Si vous suivez un peu l'actualité, vous avez sans doute vu passer cette affaire proprement scandaleuse d'une employée de l'hypermarché Cora de Mondelange en Moselle, menacée de licenciement pour avoir ramassé un ticket de réduction à 1€ pour un hamburger laissé par un cliente... Après une vague de protestation immédiate et violente sur Twitter, la société annonce ce matin qu'elle renonce à la procédure.

On fantasme beaucoup sur l'effet (ou pas) du buzz, bon ou mauvais, sur Twitter — et plus largement du pouvoir des internautes. Dans ce cas précis, ce pouvoir est indéniable, et chose plus rare, j'ai pu mesurer l'évolution du "bad buzz".

Voici la courbe d'évolution du nombre de tweets mentionnant Cora depuis 48 heures :


On voit le pic soudain en fin de matinée hier. En cherchant un peu on comprend que c'est le tweet de Maitre Eolas qui a déclenché la vague. Il a été retwitté des centaines de fois dans les minutes qui ont suivi. Je n'en doutais guère, mais avec près de 50000 abonnés sur Twitter, Maître Eolas est un vrai influenceur.


Cette petite analyse me remplit d'allégresse pour la journée. Malgré les doutes que nous avons périodiquement les uns et les autres, les (cyber)-citoyens ont un peu de pouvoir ! A méditer dans doute par les entreprises de toutes sortes, et... par les candidats qui entrent en campagne...

7 Commentaires:

Anonymous Bernard Samson a écrit...

Euh...
Il n'y a pas que sur Twitter que cette affaire a été évoquée, me semble-t-il.
D'autres médias, moins influents je vous l'accorde, en ont parlé : télévisions, radios, journaux ...
Vouloir créditer Twitter seul du résultat me paraît (au moins) hasardeux.

27 octobre, 2011 15:42  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Oui, c'est vrai, je me suis posé la question. En fait, quand on regarde bien les heures, le buzz sur Twitter a précédé les réactions sur les autres supports. Hier en début de matinée, il y avait (pou autant que j'ai pu voir), surtout des news en nombre assez réduit et plutôt factuelles. Il faut être prudent, comme vous le signales, mais j'ai le sentiment que sur ce coup, Twitter a servir a faire naître l' "indignation" .

27 octobre, 2011 16:46  
Anonymous Cochonfucius a écrit...

Maître Eolas est un remarquable commentateur de l'actualité et des phénomènes qui lui sont sous-jacents. je ne suis pas surpris qu'il ait gagné la confiance de quelques dizaines de milliers de lecteurs.

27 octobre, 2011 17:04  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Je confirme. On peut-être d'accord ou pas avec lui, mais le personnage est extraordinaire. Connaissant bien la difficulté du bloguage et du twittage, je me demande comment il fait pour concilier une activité aussi intense avec son métier d'avocat ! Personnellement, je n'y arrive pas toujours (d'où les trous dans mon assiduité...).

27 octobre, 2011 17:07  
Anonymous Anonyme a écrit...

Bonjour,

A partir de quelles données avez vous réalisé la courbe ?

Merci.

Marc

27 octobre, 2011 18:15  
Anonymous Anonyme a écrit...

bon article pour faire un peu de buzz pour ton blog

bien vu !

bestbuzz

27 octobre, 2011 18:44  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Marc-Anonyme> Twitter ;-)

27 octobre, 2011 19:01  

Publier un commentaire