Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

lundi, mai 16, 2011

Politique: Un jeu sérieux (ou pas ?)

L'actualité produit parfois des collisions tout à fait surprenantes. Dimanche matin, je m'apprêtais à préparer ce que j'allais bien pouvoir dire à un débat organisé par Le Monde.fr sur le thème « La politique est-elle un jeu (sérieux) ? » (demain mardi 17 mai de 18h à 19h dans l'auditorium de la Gaîté Lyrique), lorsqu'est tombée la nouvelle de l'arrestation de DSK à New York... Ce débat accompagne le lancement par Le Monde.fr, le 20 mai, du premier « serious game » journalistique français. Je cite : « conçu sur le thème des primaires à gauche, ce serious game propose au joueur de construire sa campagne politique, par des stratégies d'alliances, des coups médiatiques et des propositions afin de devenir le candidat de la gauche pour 2012 ».

J'ai été invité à donner mon opinion sur quelques questions comme La politique se résume-t-elle à compter les points ? Les petites phrases font-elles l'opinion ? Peut-on jouer avec la politique ? etc., et vous imaginez bien qu'hier matin, ayant ces questions en tête, après m'être frotté les yeux, fait un deuxième café, m'être assuré que les news sur DSK n'étaient ni un hack ni un fake, je ne pouvais plus voir le sujet exactement de la même manière !


Voir illustration chez Klaire

L'actualité doit donner quelques sueurs froides aux créateurs du jeu : les règles sont peut-être quelque peu à revoir in extremis, sinon le jeu risque de sembler curieusement décalé ! Mais elle illustre à merveille l'un des points que j'avais prévu d'évoquer. Un jeu, quel qu'il soit, est un algorithme : il s'agit de générer l'illusion du complexe à partir de règles simples et forcément finies. Il en va ainsi des jeux de cartes ou des échecs. Un serious game contient nécessairement un modèle de la réalité, imaginé par ses concepteurs, mais la réalité est (heureusement) infiniment plus complexe et imprédictible, et je pense que même dans les scénarios les plus fous nul n'aurait songé à insérer l'arrestation de DSK dans les règles d'un jeu sérieux, ou osé le faire s'il y avait pensé. Or, c'est le genre de petit caillou (au sens propre en ce qui a concerné Giscard) qui peut changer du tout au tout le cours de la vie politique.

C'est plutôt encourageant : la politique peut encore nous étonner, et nous surprendre. Que va-t-il se passer dans les semaines qui viennent ? La vraie vie s'avère parfois encore plus captivante qu'un jeu...

*
*  *

Je vous donne rendez-vous si vous le pouvez demain soir mardi 17 mai de 18h à 19h, auditorium de la Gaîté Lyrique.


Les participants au débat sont, à l'heure actuelle :


  • Laurianne Deniaud,
  • Julien Bayou
  • Olivier Mauco
  • Jean Véronis
  • Christian Salmon


Jean-François Copé (à l'origine du jeu Cyber-Budget) pourrait également faire une courte intervention si son agenda le permet, et Florent Maurin et Nabil Wakim (Le Monde.fr) interviendront également dans le débat en tant que participant et modérateur.


Mise à jour, mardi 17 mai : le débat est annulé ! Quand je parlais de sueurs froides...

Allez, je confirme, la vraie vie est encore plus folle qu'un game, fût-il serious !

2 Commentaires:

Anonymous Adrien Barbaresi a écrit...

Il est sans doute possible de simuler de loin le complexe, on en sait assez sur l'auto-organisation ou certains types de hasard pour ça, l'imprédictible en revanche est un tout autre problème. Cela renvoie notamment à la question de la plausibilité des évènements qui ne seraient pas dans un catalogue prédéfini (ce qui rappelle le débat sur l'acceptabilité des énoncés linguistiques, je ne m'étends pas...).
De plus, certains prétendent à l'exemple des cours de la Bourse qu'un fait inattendu arrive rarement seul, et que le boulversement d'un cycle établi est suivi par des fluctuations qui, parce qu'elles ont changé de nature, sont beaucoup plus difficiles à modéliser.

En parlant de jeux sérieux, il paraît qu'il existe de tels logiciels de simulation en haut lieu (http://www.rue89.com/2010/04/01/lelysee-sest-dote-dun-logiciel-daide-a-la-decision-145383). Là aussi les programmeurs et peut-être les utilisateurs pourraient être sur des charbons ardents !

17 mai, 2011 00:57  
Anonymous Nabil Wakim a écrit...

Bonjour Jean,

Merci d'avoir accepté de participer à ce débat, et toutes nos excuses pour l'avoir annulé à la dernière minute, mais la réalité à vraiment dépassé la fiction...
Nous avons, du coup, repoussé la sortie du jeu, mais nous vous tiendrons au courant, of course, de la suite !

A bientôt,

Nabil Wakim (Le Monde.fr)

19 mai, 2011 10:39  

Publier un commentaire