Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

jeudi, janvier 07, 2010

Pipolitique: Besson et l'immigration

Beau foutage de gueule ministériel de la part d'Eric Besson à propos de l'immigration ce lundi... On savait que l'on manipule volontiers les sondages pour leur faire dire ce qu'on veut. Besson nous apporte la preuve (s'il en fallait une) qu'on fait mentir aussi aisément les analyses lexicales.

“Le débat est bien loin de se focaliser sur l’immigration et sur l’islam” a-t-il affirmé en se basant sur une analyse informatique (donc impossible à critiquer, n'est-ce pas ?) : “le nombre de contributions contenant les mots ‘immigration’, ‘immigré’, ‘étranger’, ‘islam’, ‘musulman’, ‘burqa’ ou ‘voile’ représente moins de 15 % du nombre total des contributions. Et même en élargissant les critères de sélection à toute contribution faisant une référence explicite ou non explicite à l’immigration ou à l’islam, la part des contributions abordant ce thème reste inférieure à 25%.”



Nabil Wakim, journaliste au Monde.fr, m'a demandé ce que j'en pensais, et il vient de poster une contre-analyse détaillée sur le blog de Décodeurs. Je vous invite donc à aller la lire là-bas.

Je me permets d'ajouter que je trouve qu'il s'agit-là d'un excellent exemple de ce journalisme d'investigation qui nous fait tellement défaut depuis quelques années. La vraie raison du malaise de la presse, ce n'est peut être pas la concurrence d'internet, ni la faute à Google, mais peut-être simplement que le journalisme est devenu pour la plus grande partie un journalisme de copier-coller. L'AFP déverse, les rédacs recopient. Qui veut payer pour ça ? Ce n'est pas la faute des journalistes, mais du système qui les a broyés.

Donc lorsqu'on a une vraie contre-enquête menée par des journalistes obstinés, je trouve qu'il faut saluer l'exercice. Merci, donc, Nabil et longue vie aux Décodeurs !

10 Commentaires:

Anonymous michaël a écrit...

Oui, Jean, bien d'accord avec toi. Ce qui se drape dans les habits du journaliste n'est plus, bien souvent, qu'un photocopieur ou un porte-voix... et pas seulement pour l'AFP, Reuters ou AP mais aussi pour tous ces spin doctors qui élaborent les stratégies de communication des notables économiques et politiques.

Les Décodeurs, hébergés par un quotidien qui fut de référence, constitueraient-ils l'ultime alibi d'une rédaction qui ne connaît plus que le journalisme de révérence ?

Heureusement, les Décodeurs ne sont pas seuls. Lire par exemple la petite enquête de Ruffin et Pascariello sur le CV de Bachelot : Le vrai CV de Roselyne Bachelot.

07 janvier, 2010 16:36  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Oui, fort heureusement il y a encore des journalistes qui prennent le temps d'enquêter, mais ils se raréfient. Je ne crois pas que ce soit leur faute: la plupart de ceux que je connais ne rêvent que de ça, mais il faut du temps, cela coûte cher, ça aboutit souvent à des choses qui dérangent... Le plus idiot, c'est que le journalisme d'investigation est le seul domaine où internet ne peut pas être en concurrence avec la presse (il faut des moyens, il faut pouvoir se déplacer, etc.). Pour le reste, faire du commentaire sur des "communiqués de presse" et des news AFP, les blogueurs savent faire...

07 janvier, 2010 16:50  
Anonymous vanch' a écrit...

Bonjour,
j'ai comme l'impression que la crise "médias" mis (abusivement)sur le compte du web met surtout à nu le système qui prévalait jusque là et son vide abyssale. De la pseudo-information aux pseudos-enquêtes. Pourtant la demande est bel et bien là, autour de moi je le constate et y a qu'à voir les succès en librairie d'enquêtes en long cours (coton/eau > Orsenna par ex) qui maintenant sont assumées par les éditeurs / auteurs la plupart du temps. Le succès de XXI est un exemple aussi de journalisme d'investigation au long cours. Bref il faudrait peut être revenir à l'essence même du métier au lieu de s'insurger contre google, les blogs, etc.

08 janvier, 2010 10:47  
OpenID barbanouille a écrit...

On parle décidément partout d'intégration... C'est chez Né Kid que les problèmes d'intégration se règlent : http://www.nekid.fr/carte-2010-ne-kid

08 janvier, 2010 16:23  
Blogger Bernard G a écrit...

Enfin une analyse de la crise de la presse qui ne donne pas tous les torts à internet. Mais j'y ajouterai une nuance. La presse française est malade depuis des décennies de son histoire, de son absence de capitaux propres (l'un étant lié à l'autre), de l'absence d'entrepreneurs qui ont choisi de gagner de l'argent avec (regardez qui sont les capitalistes qui investissent dans la presse : Dassault, Lagardère…).
Le journalisme d'investigation, lié partout ailleurs à des projets de presse, est en France une invention très récente. Il est vrai qu'un peu plus développé, il inciterait à la lecture. Mais il n'y a pas que cela, il y aussi la distribution. Avez vous essayé d'acheter un journal en proche banlieue parisienne? Voire même au centre de Paris? C'est souvent presque impossible.

08 janvier, 2010 17:32  
Anonymous lovny a écrit...

En fait je comprends mieux les résultats de l'analyse de ce faux derche de Besson : c'est parce qu'ils ont oublié de mettre arabes, bougnoules, négros, blackos, et aux injures...Ils ne se son basés que sur du bon frnaçais alors que beaucoup des commentaires que j'ai ou lire sur le site utilisaient des mots insultants ou vulgaires.

09 janvier, 2010 00:43  
Anonymous Anonyme a écrit...

Journalistes pas coupables du copié/coller? ben voyons, qd il s'agit de s'en prendre, dans leurs éditos et commentaires, à une catégorie de la population (pas les immigrés, cette fois) mais genre, les profs, ils ne se gènent pas trop, je ne vois pas en quoi il faudrait les dédouaner de leur culpabilité éthique. Entend on que les profs sont broyés par le système dès qu'un ou une politique part à la pêche aux voix? NON!

30 janvier, 2010 13:20  
Anonymous pasl'temps a écrit...

Il est toujours étonnant de ne jamais relever sur les blogs ou "articles" traitant de la stigmatisation de ne JAMAIS relever, signaler l'antisémitisme grandissant au sein de la gauche en France et en Europe:

http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/01/29/le-maire-de-malmo-en-suede-assimile-sionisme-et-antisemitisme_1298437_3214.html

Les comportements de Besson sont bien sûr à dénoncer mais lorsque des gens et politiques de la LCR ou NPA manifestent en hurlant "mort aux juifs" etc .....

Quelles attitudes ???????????????

30 janvier, 2010 13:50  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Oui, c'est terrifiant de pourvoir entendre mort à qui que se soit... Que de haine dans ce pauvre monde ! Mais êtes-vous bien sûr que ce soit des membres des organisations que vous citez ? N'ayons pas à notre tour des comportements sommaires : l'accusation est grave.

30 janvier, 2010 20:27  
Anonymous Anonyme a écrit...

bonjour
une question méthodologique :
j'ai lu plusieurs analyses de ce débat par des chercheurs utilisant des outils informatiques. Mais ce que je continue à ne pas comprendre, c'est comment les "mots-clefs" sont choisis. Est-ce sur des critères quantitatifs ? Et comment ? On voit bien d'ailleurs la supercherie du ministre and co.

24 février, 2010 16:21  

Enregistrer un commentaire