Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

vendredi, février 29, 2008

Télé: Olivier Besancenot, facteur de changement ?

Cette semaine, Déshabillons-les (présenté par Hélène Risser sur Public Sénat) essaiera de mettre à nu ("en tout bien tout honneur", comme dirait Hélène) la star montante du trotskime qui n'ose plus dire son nom, Olivier Besancenot. Je n'ai pas eu le temps de préparer une chronique particulière (j'ai bossé très fort sur de petites choses dont je vous parlerai bientôt), mais j'ai mis mon grain de sel à la discussion avec Serge Cosseron, Mariette Darrigand et Dominique Reynié.



Pour me faire pardonner, une petite devinette. Qui a dit :
Avec leur poids mondial, en 2006, de 2 500 milliards de dollars, contre seulement 2 000 milliards pour l'énergie, les assurances, lancent par leur puissance, un défi aux États et aux hommes politiques. C'est le défi du capitalisme financier planétaire.

C'est le quatrième invisible qui pèse en secret sur la présidentielle. Celui du capitalisme financier planétaire...

Aujourd'hui, apparaît un capitalisme sans projet, avec le culte du rendement à trois mois plutôt que de l'investissement. Ce capitalisme, décrié par un grand patron comme Jean Peyrelevade, ancien PDG de Suez, du Crédit Lyonnais, ce capitalisme, critiqué par les économistes responsables, est organisé comme une gigantesque société anonyme planétaire. 300 millions d'actionnaires de ce capitalisme mondial contrôlent, en apparence, toute la capitalisation boursière du monde.

Mais en réalité, le pouvoir appartient à quelques milliers d'analystes, de traders, de gestionnaires, qui n'ont qu'un seul but, le taux de profit à deux chiffres et une seule nation : l'argent.

C'est un capitalisme prédateur, fait de grands sauriens des fonds de pension anglo-saxons, qui achètent nos industries, nos richesses, nos infrastructures publiques et privées.

C'est le capitalisme des Hedge Funds, ces fonds d'investissements de capitaux spéculatifs, qui rachètent les sociétés en bourse en vendant d'abord des actions qu'ils ne possèdent pas, avant de les racheter ensuite à leurs propriétaires, après qu'ils les aient (sic) déjà vendues.

C'est le capitalisme des grands requins de la finance qui nagent sur les sites Internet d'informations financières, à la recherche de sociétés à dévorer.

Alors qui est-ce ?
  • Olivier Besancenot ?
  • Arlette Laguillet ?
  • Mare-George Buffet ?
Interdiction d'utiliser Google.

Réponse dans un excellent livre qui sort jeudi prochain ;-)
Attention, il y a un double piège !


Voir l'émission


Déshabillons-les, Public Sénat
  • vendredi 29/02, 22h00
  • samedi 01/03, 23h40
etc.

Pour ceux qui n'ont pas la TNT ou le satellite, l'émission est visible en direct sur le Web pendant les horaires de diffusion sur le site de la chaîne, et les émissions sont désormais archivées quelques jours après la première diffusion (ici).

Voir la vidéo :


17 Commentaires:

Blogger Vicnent a écrit...

euh, il n'y a plus de 'z' chez Amazon ? :-)

Curieux de savoir ce que va dire OB...

29 février, 2008 21:38  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Olivier Bezancenot ?

29 février, 2008 22:28  
Blogger Guillaume a écrit...

De quoi doit-on parler ? De trotskime ? ;-) De trotskisme ? De trotskysme ? D'après Wikipedia vous êtes plus près de la bonne orthographe que moi qui aurais tendance à utiliser trotskysme.

Dur dur... ce mot est quasiment impossible à écrire sans se relire !

29 février, 2008 23:47  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Guillaume> Comme souvent, Wikipedia dit une connerie...

voir ici

01 mars, 2008 08:35  
Anonymous tardif a écrit...

Sans Google (promis, juré !), je dirais... Jacques Attali. Et si ce n'est pas lui, il en est bien capable ;-)

01 mars, 2008 09:04  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Bien vu, mais non, ce n'est pas Attali. Pas assez disjoncté quand même pour parler des "grands sauriens des fonds de pension anglo-saxons"...

01 mars, 2008 10:21  
Anonymous Anonyme a écrit...

Guaino!

01 mars, 2008 10:54  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Ah ah ! Non... triple piège, alors on va dire...

01 mars, 2008 10:57  
Blogger Vicnent a écrit...

trois hypothèses

- extrême gauche ou un altermondialiste. (50%)

- une personne de droite par provocation (dans l'idée "il faut moraliser le capitalisme") [quelle blague...] (30%)

- un économiste de gauche (20%) (car comme dirait éconoclaste, "l'économie est la seule discipline où l'on peut avoir un prix Nobel pour démontrer quelque chose, et un prix Nobel pour démontrer son contraire)

Alors ?

01 mars, 2008 11:28  
Anonymous Gabriel a écrit...

Totalement HS mais puisque vous avec posté un lien à ce propos :

Sur la page wikio des municipales à Paris : "Le cycliste Tom Boonen ne disputera pas Paris-Nice..."

On va dire que c'est déjà bien mais pas encore totalement au point ;-)

Et ce qui me gêne, avec les graphiques sur cette même page, c'est qu'on ne sait pas d'où proviennent les données. Du coup, c'est absolument invérifiable, ce qui titille fortement mon esprit critique (même si je ne pense pas vraiment qu'il y ait une manipulation, c'est une question de principe).

01 mars, 2008 11:37  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Vicnent> Mauvais probas ;-)

c'est archi-piégeux...

01 mars, 2008 11:51  
Anonymous Mael a écrit...

Sachant que les probas de Vincent sont erronées :
- le recours aux chiffres (dans la mesure où l'on parle de milliers de milliards --> personne ne voit ce que ça peut représenter...) peut correspondre tant à un discours d'extrême gauche que d'extrême droite (Le Pen adore les chiffres ayant cette dimension)

- le mot "sauriens" ne correspond pas à un vocabulaire d'extrême gauche, mais de droite, impression renforcée par le rythme ternaire donnés dans la foulée par les "nos" --> mais c'est la Grande France Qui est la Meilleure de Toutes les Nations qui est attaquée ! --> on est dans une logique nationale et non de classe, particulièrement dans ce paragraphe.

Donc, si ce n'est ni
* Olivier Besancenot
* Arlette Laguillet
* Mare-George Buffet
Ce doit être tout à fait à l'opposé qu'il faut chercher ?

01 mars, 2008 14:33  
Blogger Didier a écrit...

François Bayrou?

La dénonciation de l'emprise de la finance sur l'économie est plutôt un thème centristre de nos jours, en tout cas largement partagé :-)

01 mars, 2008 15:01  
Anonymous Baptiste a écrit...

Ma foi j'ai voulu me prêter au petit jeu. Google étant interdit, je ne l'ai pas utilisé !

Il y avait un petit lien à la fin du post nous révelant que la réponse était dedans. Mais il n'était pas marqué que l'on n'avait aucunement le droit d'y aller, donc euh... j'ai cliqué !

Apparament, il s'agit donc de notre (grand pour lui faire plaisir) Président, ou d'Henry "cerveau de Sarkozy" Guaino ! Cela ne m'étonne pas plus que ça si c'est la bonne réponse !
On a un Président qui veut avoir une politique pro-américaine et donc libéral et qui veut "moraliser le capitalisme financier". Un Président qui dépénalise le Droit des Affaires et qui cite du Blum ou du Jaurès dans ses discours... On pourrait résumer ça, en gros, à quelqu'un qui est libéral mais dénonce les failles même du libéralisme !

Donc ça ne m'étonnerait pas plus que ça que Sarkozy, ou Guaino (qui de base vient du PS) récite quelques phrases de cet accabit... Et puis on entend souvent dans les discours de Sarkozy "le défi" de quelque chose (le défi du XXIe siècle qu'il a raconté aux américains en parlant de son New Deal par exemple...). Ici, c'est le défi du capitalisme financier !

Bien sûr, si ma réponse est fausse, j'ai écrit un petit dévellopement pour rien et qui j'en suis sûr sera, du coup, ridicule ! Mais bon...

01 mars, 2008 17:29  
Anonymous Squallidon a écrit...

Est-ce que votre moteur de recherche de discours est considéré comme un google like ?

Si non, bah c'est monsieur Le Pen

http://sites.univ-provence.fr/veronis/Discours2007/transcript.php?n=LePen&p=2007-02-26

Mais j'avoue quand sans cette aide je n'aurais jamais trouvé.

01 mars, 2008 18:17  
Blogger Cathy a écrit...

A poil Besancenot !

04 mars, 2008 16:23  
Anonymous Arlette_fan a écrit...

Si vous avez une idée pour le nom à donner au nouveau parti de BESANCENOT, faites vos propositions sur ce site :www.besancenot.net
Les meilleures propositions seront publiées.

28 mars, 2008 14:43  

Enregistrer un commentaire