Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

jeudi, janvier 03, 2008

Blogs: Top 20 européen

Wikio vient de publier un "Top 20 des blogs les plus influents en Europe". Je ne suis pas un grand fanatique des égomètres, mais je crois que c'est le genre d'outil qui intéresse plus d'un bloggueur (j'allais ajouter narcissique, mais je me suis retenu, craignant un peu le pléonasme ;-). Voilà qui étend de façon intéressante le classement que proposait déjà Wikio pour les blogs francophones.



Mais je lis une phrase sous la plume de Laurent Binard sur le blog Wikio, qui me titille en tant que linguiste :
A suivre prochainement, le Top 20 mondial des blogs les plus influents… Autant vous prévenir tout de suite, il y a très peu d’élus parmi les blogueurs européens, les américains squattant bien entendu les premières places...
Le problème que soulève Laurent est tout à fait sérieux : c'est déjà quelque chose qui nous écrase dans Technorati et autres. Si vous prenez par exemple le top 100 de Technorati, vous n'y verrez pratiquement que des blogs anglophones. Je ne sais pas à quel rang se situe le premier blog francophone, je n'ai pas eu la patience de chercher (mais vous complèterez peut-être dans les commentaires). J'avais suggéré à Technorati de faire un classement par langue, mais la réponse a été du genre "Oui, on y pense..." et, sauf erreur de ma part, c'en est resté là.

Bien injuste ! Mais ce n'est que le reflet d'une situation simple. L'anglais est en position majoritaire sur Internet, même si sa part décline progressivement (en proportion). La part anglophone de la population mondiale ayant accès au net est de l'ordre de 36% (voir ici, bien que ces chiffres datent un peu). Les francophones n'y représentent que moins de 4%. Et je ne parle même pas des italophones ou hispanophones...

Une idée pour Wikio : ne pourrait-on fournir un classement brut, assorti d'une pondération par langue ? On pourrait utiliser soit la présence des langues sur Internet, soit de façon peut-être plus fiable (à creuser...) le volume des blogs dans chacune des langues. On aurait peut-être alors un classement moins injuste, et sans doute plus original (sinon, je crains bien qu'on ait un miroir du top 100 de Technorati...)


Mise à jour

Wikio vient de publier son Top 20 mondial. Ca confirme sans surprise la suprématie US.


Voir aussi

Libellés :


21 Commentaires:

Anonymous NEWSeR a écrit...

Mais qu'est-ce qui défini un bloggeur influent? Sa capacité à anticiper un buzz, à le relayer, son audience,...

04 janvier, 2008 09:38  
Blogger Jean Véronis a écrit...

qu'est-ce qui défini un bloggeur influent? -- Ca, je me le demande bien ! Je crois que ça dépend vraiment de ce qu'on entend par "influent". Pour moi, "influer" ça semble vouloir dire apporter des idées, changer, même modestement, le cours des idées...

Ce n'est pas toujours le cas, dans ce que je vois dans les "tops", mais bien souvent des reprises d'infos avec un commentaire plutôt faible, ou des discussions de comptoir (par exemple sur les blogs politiques)...

Je ne sais pas si c'est ce que mesurent les liens entrants ou les stats de fréquentation. J'ai plutôt l'impression que ces mesures (qui doivent être très liées) sont plutôt ce que l'audimat est à la télévision. De ce point de vue, on peut dire que TF1 est influente.

Mais Edgard Morin aussi...

04 janvier, 2008 10:03  
Anonymous NEWSeR a écrit...

Ca, je me le demande bien ! J'espère pouvoir apporter une réponse d'ici quelques semaines...

04 janvier, 2008 10:16  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Ah Ah ! Du teasing ;-)

04 janvier, 2008 10:28  
Anonymous Anonyme a écrit...

Ce qu'il faut également prendre en compte, c'est la structure même des discussions dans les différentes blogosphères.

Les américains par exemple créent spontanément beaucoup plus de liens entre eux. Chaque citation/reprise d'article est accompagné du rétrolien qui va bien. Il y a une véritable 'culture du lien', qu'on ne retrouve pas forcément dans tous les pays en Europe.

Mettre ces différentes 'blogopshères' dans un meme classement basé sur les liens pose alors un probleme de référentiel, je pense.
Et effectivement, une solution serait peut etre de pondérer les liens en fonction de la langue. Mais est ce que cela sera plus juste ?

Il y a peut etre une évolution à venir dans la facon dont les bloggeurs postent en europe..

04 janvier, 2008 11:22  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Je suis tout à fait d'accord avec vous. Il y a un problème de référentiel. Plusieurs même. Celui du pays, de la langue, du domaine, de la culture. Prenons modestement l'exemple de ce blog : si on créait une catégorie "blogs universitaires" il serait sans doute classé assez haut ! Il y a un proverbe anglais qui dit "plus la mare est petite, plus la grenouille paraît grosse"... C'est une boutade, mais il y a un peu de ça. On peut être très pointu et très "influent" sur un domaine, ou dans une communauté, et ce n'est pas pour ça qu'on sera jamais dans le Top. C'est l'effet TF1 (mais si on suit cette comparaison, faut-il y être?).

04 janvier, 2008 11:35  
Anonymous Dominique a écrit...

Loïc Le Meur se situait au niveau de la 600e place mondiale dans Technorati et je crois qu'il était le seul Français dans le Top1K. Mais Technorati n'est pas un instrument fiable : les blogues Hautetfort (et d'ailleurs l'ensemble des blogues Spirit) ont subi pendant cinq à six mois une forte montée de leur autorité et de leur classement. La raison ? Le widget qui indique les derniers blogues H&F mis à jour était pris comme un lien d'une blogoliste. Le résultat ? On se retrouve facilement avec des centaines de réactions, dans mon cas près de 1 800. J'étais parvenu à avoir une autorité de 1 200 et un rang à peu près équivalent. Mais depuis deux mois Technorati affecte à tous les liens de plus de 6 mois une valeur de 13 000 et quelques jours, faisant ainsi régresser les blogues H&F dans son classement. Cela ne joue que si l'on publie de nouveaux billets, un blogue non alimenté conserve son classement ancien. Actuellement, mon autorité est de 800 et mon rang à peu près dans les 3 000, mais je sais bien entendu que c'est faux car il ne doit y avoir que 250 à 300 vrais liens (et non les liens dus au widget) dans le tas. La méthode que Technorati a utilisé pour corriger sa grosse bourde est assez grossière, les blogues H&F auront un classement un peu plus réaliste dans quelques mois, mais c'est fait vraiment à la hache sans prendre le problème à la source. D'ailleurs, il existe aussi d'autres surestimations, si certains blogues Typepad publient une nouvelle note, les blogues dans leur blogoliste obtiennent un nouveau lien. Par exemple, chaque fois que Marie-Dominique Arrighi écrit je suis de nouveau cité deux fois en lien nouveau (parce qu'en plus cela génère des liens doubles). J'ai écrit tout une série de billets à ce sujet, mais plus sur le mode de la plaisanterie. Cela a été très mal pris par les fervents adeptes de Technorati...

04 janvier, 2008 12:05  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Dominique>Technorati n'est pas un instrument fiable -- nous sommes bien d'accord ! C'est un gros bricolage, même... Et ils sont peu réactifs.

Je ne suis pas sûr qu'il n'y ait pas (nécessairement) des biais d'un type ou d'un autre avec tout système, mais ce qui est important à me yeux c'est 1) la transparence 2) la réactivité aux critiques et aux remarques.

De ce point de vue, Wikio est peut-être intéressant, parce que comme c'est un produit qui démarre, c'est une petite structure et leurs concepteurs sont facilement accessibles : ils peuvent peut-être plus facilement prendre en compte les remarques de la communauté. Ce serait d'ailleurs leur intérêt. S'ils veulent se développer sur un marché assez concurrentiel, ils faut qu'ils se distinguent de mammouths (dinosaures?) du genre Technorati en proposant des choses innovantes et non de pâles copies.

04 janvier, 2008 12:15  
Anonymous ouinon a écrit...

Plus réducteur que la domination anglophone, c'est la sur représentation des blogs orientés « techno » qui me gêne.
Les classements par autorité reflètent surtout les blogs les plus lus par les blogueurs, puisque seuls les lecteurs qui ont un blogs peuvent faire des liens. Ainsi, les thématiques orientées blogs/web (techno, marketing, 2.0, geeks, etc.) sont sur représentées car leur lectorat comporte plus de blogueurs que les blogs de BD ou de cuisine par exemples — alors qu'ils ne font pas forcément plus d'audience et assurément, ils n'intéressent pas plus de monde.
C’est un peu comme si Médiamétrie plaçait son boitier de mesure uniquement chez des professionnels de la télévision : les plus gros scores seraient alors pour les émissions orientées médias/télé.
Malgré ce défaut (toutes les méthodes de mesure ont le leur !), Wikio traite, corrige ses chiffres et ses entrées par intervention humaine et semble à l'écoute de la blogosphère, ce qui est très bien.

Concernant les classements par langues, attendons un peu que les blogs en chinois trustent les classements mondiaux et je suis sûr que Technorati se bougera très vite les fesses ;-)

04 janvier, 2008 13:37  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Ouinon> sur-représentation des blogs orientés « techno » -- Entièrement d'accord. D'autant que les petits malins de geeks ont très vite compris le système "Liez-vous les uns les autres". Même si vous ne dites rien de plus, vous monterez...

Ce qui changerait complètement la donne (mais je devais peut-être vendre cette idée au lieu de la donner connement dans un commentaire !), c'est de calculer le nombre de lien inter catégories ! Facile quand on est un geek d'être cité dans l'univers des geeks. Moins facile d'avoir une véritable audience générale et d'être cités par des gens en dehors de sa microblogosphère.

04 janvier, 2008 13:42  
Blogger Vincent² a écrit...

Monsieur Véronis, je vous assigne comme objectif d'être parmi les blogs les plus influents d'ici six mois, sinon, je vous retire votre portefeuille.

Blague à part, ce qui me gêne, c'est la manie des classements. Un des plus importants est celui des universités, mais il n'est pas le seul. Celui des audiences n'est pas mal non plus, mais il est fait sérieusement au moins. Compétition, compétition...

Je pense que tous ces classements ne montrent que ce qu'on veut montrer, et je ne pense pas qu'il faille être très malin pour en faire dire ce qu'on veut.

Ma conclusion est qu'il ne faut pas les regarder, tant qu'ils ne seront pas fait avec un certain sérieux.

04 janvier, 2008 15:04  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Vincent> Portefeuille ministériel, je suppose ? J'ai effectivement entendu parlé d'un remaniement, mais attendez quand même que Pécresse saute et qu'elle m'ait transmis les pouvoirs (magiques de ne rien faire).

Je vous rejoins, à titre personnel, sur les classements et les égomètres ! Mais puisqu'ils existent, ils me semblent intéressants comme objet d'étude. Ce qui m'intéresse ce sont surtout les mécanismes algorithmiques, l'utilisation de la topologie du graphe des liens etc.

Mais il y aussi du travail les ethnologues et les sociologues. Vous citez le classement de Shangaï. Il est ridicule (mais en même temps, qui pourrait nier que notre université est quart-mondisée ?). Peut-on le critiquer avec des arguments scientifiques ? Peut-on en montrer les failles, proposer des alternatives...

Ca me fait peur quand je vois qu'une certaine ministre (dont on parlait plus haut) invite des bloggueurs à dîner pour parler du futur d'internet et de toutes sortes de choses savantes, et ne trouve rien de mieux que de prendre le top 10 d'un classement. Mon collègue Olivier s'insurge à juste titre (voir son analyse).

Mais le ridicule ne tue pas que des ministres. J'ai vu des collègues éminents et sérieux, dont je tairai les noms par charité laïque, se servir de Google Scholar pour examiner des candidats à des postes... Sans avoir la moindre idée des erreurs, des biais et de l'incomplétude de la chose !

-- "Il est grand temps de rallumer les étoiles."

04 janvier, 2008 15:22  
Anonymous lp a écrit...

Les blogs sont des suites de Cauchy: toujours accolés, rarement convergents, bien que très limités.

04 janvier, 2008 21:18  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Lp> Excellent ! Mais si je me rappelle bien mes maths (pardon, ça remonte loin...), les suites de Cauchy sont toujours bornées ?

04 janvier, 2008 21:36  
Anonymous Moe a écrit...

C'est quoi un blogueur influent ? Ça peut être un blogueur qui fréquente des présidents : http://bienbienbien.net/2007/11/07/hey-george-cest-quoi-ton-twitter/ http://blog.gonzaguedambricourt.com/2007/11/10/dans-un-le-meur-on-met-deux-sarkozy/

04 janvier, 2008 22:28  
Blogger Jean Véronis a écrit...

C'est marrant, mais si c'est ça, alors je préfère ne pas être trop influent. J'ai plutôt un autre look... (Attention, influent et leader d'opinion, ne pas confondre !)

04 janvier, 2008 22:50  
Blogger Ju. a écrit...

Tres fort LP... D'ailleurs y a matière à filer la métaphore :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Suite_de_cauchy#Propri.C3.A9t.C3.A9s

04 janvier, 2008 23:57  
Blogger Vincent² a écrit...

C'est vrai, il est intéressant de savoir au moins comment sont faits les classements. Mais cela rejoint un autre problème : le manque de transparence du net. Des données conservées pendant 107 ans (voir plus), des buzz à tout bout de champ ...

En tout cas, je vous félicite de vous plonger là-dedans pour nous éclairer un petit peu. Mais ça ne doit pas être facile.

05 janvier, 2008 10:34  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Vincent> Effectivement, c'est inquiétant, surtout quand on songe que ça ne fait que commencer... Le pire c'est que les gens commencent à prendre tous ces outils pour des outils scientifiques, comme si c'était aussi simple qu'un thermomètre pour mesure la température.

Non, ce n'est pas facile de travailler là-dessus. Dans la plupart des cas on ne sait pas ce qui se cache derrière le miroire (ce sont des secrets bien gardés !), et quand on sait, on n'a pas le droit de dire (ce qui m'arrive quand je travaille comme consultant ). Dur dur.

05 janvier, 2008 10:39  
Anonymous Pilou a écrit...

« comme si c'était aussi simple qu'un thermomètre pour mesure la température.»
Manifestement vous n'avez pas testé l'influence de la situation du thermomètre pour mesurer une tempétature externe selon l'intensité du soleil, la pluviométrie, la force du vent, les interactions des batiments ...

Mais je rete d'accord qu'un thermomètre est trés simple.

07 janvier, 2008 17:27  
Anonymous Emigré a écrit...

Pour ma part, je trouve que c'est bien le moment de commencer à bloguer en anglais et arreter de chercher une façon de caser les blogs français dans un monde anglophone. On est en 2008 et Internet parle Anglais (au moins jusqu'à l'explosion du chinois, qui va arriver bientôt, à mon avis).
Je trouve que le français vivent sur un îlot culturel et veulent toujours dominer, même dans un monde virtuel qui a de facto choisi l'anglais comme langue mère.
Un peu comme en vacance, le frenchies ne partent que dans des coins de la planète où on parle français (à savoir les fameux DOM-TOM).
Time to wake up, je crois alors.
Bises
Emigré courageux
http://frenchconspiracy.blogspot.com/

10 mars, 2008 18:08  

Enregistrer un commentaire