Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

vendredi, décembre 21, 2007

Télé: Rétrospective Dailymotion

La fin de l’année approche, avec son lot de rétrospectives et de bêtisiers. « Déshabillons-les » (Public Sénat) n’y a pas échappé et je vous invite à nous y retrouver ce soir, Hélène Risser et moi-même, en compagnie du philosophe Gilles Lipovetsky et de l’anthropologue Georges Balandier. Il y a beaucoup à dire sur 2007. Dans le domaine politique, l’année a été d’une richesse à en donner le tournis. Ou d’une pauvreté, comme on voudra. Car l’effervescence de la campagne a été suivie d’une sorte d’ambiance post-nuke : partis explosés, opposition anesthésiée, étudiants et syndicats groggys, pipolitique généralisée, sous les yeux hagards de médias qui n’arrivent même plus à suivre le rythme de leur principal client... Un délice évidemment pour mes collègues philosophe et anthropologue (mais en ce qui concerne le langage, 2007 n’a pas été inintéressante non plus – voir par exemple ici ou ici).

Dans ma chronique, j’ai décidé de parler (trop brièvement hélas, mais c’est la loi du genre), du véritable phénomène de société qu’ont constitué les vidéos sur le net. Sur les sites Dailymotion et YouTube, ce sont des millions de vidéos que les internautes mettent en ligne. Les plus fameuses ont été vues des millions de fois… Beaucoup de sport (voir ici), de musique, mais aussi de la politique. Et c’est la première fois que les vidéos du net sont présentes dans une campagne électorale, et ce de façon massive.

J’ai sélectionné quelques-unes des vidéos les plus visionnées pendant l’année sur Dailymotion (dans le domaine politique, bien sûr)… Le classement exact est impossible à établir, car les chiffres donnés par Dailymotion et YouTube sont tout sauf fiables. J’en ai déjà parlé ici, et plus je regarde tout ça, plus je suis convaincu qu’il y a eu du robot-cliqueur intensif du côté du PC et de la Ségosphère.

La vidéo qui me semble avoir été néanmoins la championne toutes catégories pendant la campagne est celle du « Vrai Sarkozy », avec plus de 2 millions de vues sur DailyMotion.



Bien fait – et terriblement efficace. On est là en pleine « négative campaign » : les campagnes de dénigrement sont interdites en France sur les médias officiels, contrairement à d’autres pays, et c’est intéressant de constater que c’est la première chose que se sont empressés de faire les internautes sur les médias « non-officiels » !

La campagne sur le net a d’ailleurs carrément pris parfois l’allure de « campagne de boules puantes », une expression de De Gaulle (qui s’y était refusé contre Mitterrand en 1965 malgré les avis de certains de ses conseillers). La boule puante la plus célèbre a été la vidéo de Ségolène Royal sur les profs :



Cruel. Surtout quand on sait que c’est une « torpille interne »… Avez-vous noté l’asymétrie avec le « vrai Sarkozy » ? Les attaques contre Sarkozy venaient de la gauche, celles contre Ségo de son propre camp. A méditer !

Mais, ce que frappe le plus, finalement, dans ce phénomène de la net-vidéo, c’est que si on y trouve quelques « oeuvres » originales, ce sont le plus souvent des extraits de médias classiques, qui – de façon un peu paradoxale – sont repris par les internautes (qui souvent sont très critiques vis-à-vis de ces mêmes médias classiques). Certains de ces extraits deviennent de véritables séquences cultes, comme la parodie de Ségolène Royal par Florence Floresti. Un véritable carton : 1,9 millions de vues sur YouTube, près de 200 000 sur Dailymotion.



Sarko n’est pas en reste. Après son élection, c’est aussi un extrait d’un média classique (en l’occurrence un extrait d’un JT belge), qui s’est taillé un franc succès : « Sarko bourré au G8 »




L’était-il ou pas, c’est une autre histoire : l’intéressé a démenti. Il dit qu'il n’était pas bourré mais à la bourre…. et essoufflé. En tout cas, il n’était pas dans son état habituel, parole de linguiste. Peut-être était-ce l’effet de l'eau ferrugineuse ?

Contrairement à la vidéo du « Vrai Sarkozy », qui est montée en puissance progressivement à travers un buzz d’e-mails, de forums, etc., le succès du « Sarko bourré » a été immédiat et mondial. C’est d’ailleurs la seule vidéo de politique française qui a fait le tour de la planète, avec des millions de vues dans tous les pays (le total est difficile à faire à cause des innombrables copies, à la fois sur Dailymotion et sur YouTube).

En conclusion : les vidéos sur le net c’est du détournement et du dénigrement, mais surtout de l’humour et de la dérision. Quel aura été leur impact sur le résultat du scrutin ? Bien difficile à dire, mais il va falloir suivre les municipales. J’ai comme le sentiment qu’il n’y aura pas beaucoup de best-sellers planétaires, étant donné le caractère local de l’élection, mais peut-être bien un paquet de boules puantes et de peaux de bananes…

Les candidats vont devoir surveiller ce qu’ils disent dans les conseils municipaux et les réunions. A suivre !




Voir l'émission


Déshabillons-les, Public Sénat
  • vendredi 21/12, 22h00
  • samedi 22/12, 00h15
  • lundi 24/12, 10h30
  • vendredi 28/12, 07h15
  • dimanche 30/12, 12h00
etc.

Pour ceux qui n'ont pas la TNT ou le satellite, l'émission est visible en direct sur le Web pendant les horaires de diffusion sur le site de la chaîne, et les émissions sont désormais archivées quelques jours après la première diffusion (ici).

Voir la vidéo :


4 Commentaires:

Blogger Tom a écrit...

Lapsus amusant, c'est une parodie de Cécilia Sarkozy par Laurence Foresti, et pas une parodie de Ségolène Royal.

22 décembre, 2007 11:22  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Oops ! Je voulais bien parler de la parodie de Ségo, mais je me suis trompé de lien sur Dailymotion. j'ai rectifié, merci !

22 décembre, 2007 11:44  
Anonymous bluerider1 a écrit...

un autre succès planétaire:
LOOSE CHANGE 2. le net est le refuge des non-alignés, pour combien de temps encore? reporters sans frontière dit que la France a reculé au 24ème rang de la liberté d'expression cette année... Bon, ce n'est pas parce que Reporters Sans Frontière est financé par des suppôts de la CIA qu'ils ne disent que des bétises...

23 décembre, 2007 00:03  
Blogger Vincent² a écrit...

Merci Jean, et continuez comme ça. Il est vrai que l'impact de ces vidéos, comme de tous les médias est difficile à quantifier, ce qui n'est pas assez dit. Sur les vidéos déposés par des internautes, les américains sont-ils en avance ? La campagne actuelle doit être interessante à suivre.

P.S : merci pour ce rappel de l'eau ferrugineuse !

26 décembre, 2007 11:56  

Enregistrer un commentaire