Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

vendredi, novembre 09, 2007

Télé : Fillon, l’anti-Sarkozy

Déshabillons-les est consacré cette semaine à François Fillon. Pour ma chronique, j’ai choisi comme d’habitude quelques images d’archives, qui montrent que Sarkozy et Fillon sont pratiquement le négatif l’un de l’autre. A part le fait que tous deux ont débuté très jeunes en politique (Fillon était le benjamin de l'assemblée à 27 ans ), tout les sépare. C’est l’alliance des contraires.

Sur le plan politique, on le sait : Sarkozy est libéral et atlantiste, alors que Fillon est un gaulliste social, ancien proche de Philippe Séguin. Difficile de faire plus éloigné à droite... Il suffit de se souvenir par exemple, leurs positions opposées au moment du référendum sur le traité de Maastricht, Sarkozy défendant le oui, Fillon le non :


On sait qu'ils ont fait alliance en octobre 2004, lorsque Fillon (alors ministre de l'Education nationale) décide de soutenir Sarkozy dans sa campagne pour la présidence de l'UMP. « Nous nous sommes même parfois heurtés sans indulgence. Pour tous dire, lui c'est Nicolas, moi c'est François... », déclarait-il alors. Ça a dû plaire moyennement à Chirac, et Fillon s'est fait remercier quelque temps après. Le gouvernement Villepin s'est fait sans lui. « Ils ont fait de moi le directeur de campagne de Nicolas Sarkozy », a-t-il lâché alors, dépité. Mariage de raison, donc.

Mais c'est sur le plan humain que je trouve le contraste le plus intéressant. Regardez ces vidéos de leurs débuts en politique. Fillon a une tête de premier de la classe, costard, cravate, raie sur le côté (bon sang, il fallait oser, se trimbaler avec en look comme ça en 1981 !) :


Nicolas Sarkozy, lui, a le look « djeunz » de l'époque : pull, cheveux longs. Ce n'était pas un gauchiste, pourtant :

L'un, Fillon, est calme, réservé, très flegmatique british. L'autre, Sarkozy, est exubérant, hypercommunicant, hyperagité. L'hypo et l'hyper... Regardez la vidéo ci-dessous. C'est leur arrivée ensemble au meeting d'Agen en 2006. Sarkozy va au devant des gens, les palpe, leur serre la pogne, tendant même le bras devant Fillon de façon assez impolie pour les atteindre. Fillon, raide comme un passe-lacet, finit, après un moment de recul, par serrer une main timidement et comme à contre-coeur... Ca ne dure que quelques secondes mais le contraste est saisissant.




Plus besoin de vous dire que Sarkozy met sa vie privée en avant, je suppose. On pourrait même dire qu'il la met en scène: son fils Louis dans le film de campagne, Cécilia, pour le meilleur et pour le pire. Avez-vous vu beaucoup de photos de famille de Fillon ? Je crois qu'il a accepté de guerre lasse de poser une ou deux fois avec sa femme, et presque jamais avec ses enfants. J'ai eu un mal inouï à trouver une photo de lui avec son jeune fils :



Ce n'est pas une image volée. Dans l'euphorie de sa course automobile (Le Mans Classic 2006), il a accepté que l'AFP immortalise ce moment de tendresse. Très belle image. Et très rare.

Course automobile ? Eh oui. J'ai fait un petit sondage autour de moi en préparant l'émission : la plupart des gens l'ignorent. François Fillon est passionné de course automobile, et coureur lui-même. Amateur, bien sûr, mais tout de même. Ce n'est pas tout le monde qui peut faire le Mans Classic au volant d'une Ferrari GT 250 ou d'une Alpine A 200 ! Il paraît qu'il a emmené Sarkozy un jour, et que l'autre en est ressorti vert...

Eh bien, vous savez quoi ? J'ai passé des heures à chercher, et il n'y a pratiquement pas d'images de Fillon en pilote. Rien dans les archives de l'INA. Rien sur les chaînes. Tant et si bien que même France 2, dans son émission Un dimanche de campagne en juin 2007 a dû reprendre une vidéo sur un site Web. La voici cette vidéo :



Etonnante, tout de même, cette discrétion. Quand on pense que Sarkozy, qui fait vaguement un footing malhabile, convoque toutes les télés de la planète... Que ferait-il s'il sortait une mythique GT 250 en combi et casque intégral ? Je n'ose pas y penser ! L'un donne l'impression de la vitesse, toujours en train de remuer comme le « lapin Duracell de la politique », comme disait justement le Guardian. L'autre paraît tranquille comme la tortue. Et pourtant, il tourne. A 200 à l'heure.

Ca me rappelle une fable. A la fin, c'est la tortue qui gagne. 2012 ? 2017 ?

PS : Vous vous demandez peut-être quel style je préfère ? Je vous laisse deviner...


Voir l'émission


La chaîne Public Sénat a un peu changé sa grille. La première diffusion est maintenant le vendredi à 22h (ce soir). Il y a tout un tas de redifs, dont les horaires on un peu changé aussi :
  • Samedi 10 Novembre - 05h30
  • Samedi 10 Novembre - 23h55
  • Dimanche 11 Novembre - 20h00
  • Lundi 12 Novembre - 04h00
  • Lundi 12 Novembre - 10h35
  • Mardi 13 Novembre - 12h00
  • Dimanche 18 Novembre - 12h00
  • Vendredi 7 Décembre - 13h55
Pour ceux qui n'ont pas la TNT ou le satellite, l'émission est visible en direct sur le Web pendant les horaires de diffusion sur le site de la chaîne, et les émissions sont désormais archivées quelques jours après la première diffusion (ici).

Voir la vidéo :


18 Commentaires:

Blogger bellegarde-webb a écrit...

Merci pour ce billet qui permet d'appréhender les personnalités gouvernementales. Il serait ntéressant d'analyser pourquoi l'hyperractivité gagne dans notre société.

09 novembre, 2007 14:59  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Je ne sais pas... C'est vrai que notre société ressemble de plus en plus à une ruche bourdonnante, ou plutôt à une fourmilière dans laquelle quelqu'un aurait donné un coup de pied. Car je ne suis pas sûr que toute cette agitation soit très productive.

09 novembre, 2007 15:24  
Anonymous Lindorf a écrit...

Il y a déjà plusieurs années, je me souviens avoir vu Fillon faire un petit tour en F1 (ou peut-être était-ce une F3000), lors d'un magazine genre "Turbo".

09 novembre, 2007 16:14  
Blogger all a écrit...

Un duo qui évoque Tony Blair et Gordon Brown

09 novembre, 2007 16:23  
Anonymous constant gardener a écrit...

Après les 24 Heures du Mans 2007, Le Canard Enchaîné a publié un article sur Fillon pilote de course : selon le journal, il aurait "cassé" une AUDI à lui prêtée pour faire un tour de piste en préambule de l'épreuve. Fillon aussi bon pilote que Sarkozy bon joggeur?

09 novembre, 2007 21:20  
Anonymous cg a écrit...

Look «djeunz» ?
Pourtant, en comparant avec la vidéo précédemment liée à partir de cette entrée, ici, on s'aperçoit :
1. Que le look a bien changé de 75 à 81,
2. Que le discours, lui, n'a pas beaucoup changé depuis 26 ans !

10 novembre, 2007 02:18  
Anonymous Françoise a écrit...

Bonjour Mr Véronis,

Voici encore un billet bien intéressant. Je ne connaissais pas ce "violon d'Ingres" de Mr Fillon.

Cela prouve qu'il ne "perd pas ses nerfs" facilement. Cela explique sans doute qu'il puisse rester au service de Mr Sarkozy.

Combien de temps tiendra ce mariage de la carpe et du lapin ? Il doit y avoir de la fierté dans cet homme. À avaler son chapeau tout les jours il finira bien par avoir une indigestion...

10 novembre, 2007 07:49  
Blogger Vicnent a écrit...

Yes !!!

Tu as oublié de préciser que Sarko joue beaucoup avec les mots pour surfer sur les émotions alors que Fillon est un pur pédago.

J'ai eu l'occasion de les voir plusieurs fois en meeting tous les deux : Sarko lit (ou improvise - par ex Marrakech) ses discours alors que Fillon, quand il annonce une idée, il l'explique avec bcp de pédagogie et d'exemples. La dernière fois, c'était à la maison de la chimie et j'ai vraiment était impressionné par Fillon.

Sarko est du genre à prouver par l'absurde (on ne peut pas faire autrement parce que...) alors que Fillon, c'est tout le contraire (on va faire ça parce que...)

L'émotionnel impulsif et le calme pédago.

M'enfin, comme un aimant, les opposés s'attirent et se complètent, non ?

10 novembre, 2007 14:13  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Françoise> l'indigestion, je crois qu'elle a commencé... Fillon s'était programmé pour êre numéro 2, mais pas numéro 3 ou 4 derrière Guaino et Guéant, les homes du président !

10 novembre, 2007 16:49  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Vicnent> Bien vu !

10 novembre, 2007 16:50  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Bellegarde-Webb> Un article pas inintéressant sur l'hyperactivité dans le Monde d'aujourd'hui.

10 novembre, 2007 17:46  
Anonymous Mehmet a écrit...

très intéressant votre article.Merci

12 novembre, 2007 10:45  
Blogger Guillaume a écrit...

En fait, François Fillon a parfois utilisé son blog pour parler de sa passion pour la course automobile.

A noter à ce propos son billet à l'occasion du Tour Auto 2007 (dans la rubrique "Coup de Coeur", ça ne s'invente pas) :

http://www.blog-fillon.com/article-6474798.html

Pous croustillant, il a répondu à cette histoire, sortie par le Canard enchaîné, d'Audi "cassée" au Mans cette année :

http://www.blog-fillon.com/article-6836554.html

Depuis les élections présidentielles, la présence de François Fillon sur son blog se fait très épisodique, laissant le champ libre à certains de ses collaborateurs. L'intérêt du blog y a "laissé quelques plumes". ;-)

12 novembre, 2007 12:06  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Guillaume> Merci pour ces liens, très intéressants. j'imagine que ça ne doit pas être simple de concilier une fonction de Premier ministre et un blog ! On peut lui pardonner (mais c'est dommage)...

constant gardener> Le Canard est nécessaire et utile, mais il faut lui appliquer le même esprit critique qu'aux autres médias. En l'occurrence, il semble avoir un peu brodé...

12 novembre, 2007 12:42  
Anonymous constant gardener a écrit...

A Jean Véronis : vous aurez noté dans mon commentaire les conditionnels et point d'interrogation...
Mais la réponse de Fillon n'est pas un démenti : le mot "cassé" tel qu'il est utilisé signifie, non pas "détruit", mais "endommagé" au point de rendre le véhicule inutilisable sans réparation majeure.
On peut penser que le pilote n'a pas eu de chance (surtout avec une AUDI toute neuve). On peut suspecter aussi qu'il a "grillé" l'embrayage.
Mais je ne voudrais pas faire d'antifillonnisme primaire ...

12 novembre, 2007 22:42  
Anonymous @tom a écrit...

Très intéressant... Pour ce qui est de la mode de l'hyperactivité, si ça vous agace, venez donc en Amérique latine, où prendre le temps de vivre est toujours à la mode!

13 novembre, 2007 02:58  
Blogger Guillaume a écrit...

Jean> On peut en effet lui pardonner de moins consacrer de temps à son blog.

Si ma mémoire est bonne, suite à l'élection et à sa nomination, il s'est passé quelques jours (je suppose de réflexion) avant que François Fillon ne poste un billet où il s'en explique. Vous le trouverez ici :

http://www.blog-fillon.com/article-6665927.html

En voici le contenu :

"Pourrais je continuer à tenir ce blog? Je ne suis pas sûr d'en avoir le temps et je ne veux pas sous traiter à des collaborateurs un exercice qui n'a d'intérêt que s'il est personnel.
Je voudrais pourtant garder ce lien précieux noué depuis plus d'un an avec quelques milliers de français qui viennent régulièrement exprimer leurs désirs, leurs attentes et leurs opinions ou plus simplement lire mes contributions.
En attendant que ma réflexion débouche sur une décision je vais essayer de poursuivre cette expérience en publiant mes principales interventions publiques qui pourront servir de support au débat."

C'était le 22 mai, à mi-chemin entre l'élection présidentielle et les élections générales. Il parle de "quelques milliers" de visiteurs réguliers. Pas très précis... Est-ce par jour ? Le nombre de total de visiteurs sur une période donnée ? Existe-t-il un moyen de connaitre les statistiques d'un tel site web ?

Puis, pendant quelques semaines, le Premier Ministre a posté lui-même ses interventions. Des discours, peu de texte spécifique au blog, mais on avait vraiment l'impression d'avoir un lien direct avec le Premier Ministre. Sans aucun filtre ; c'était assez exceptionnel.

Puis, le 22 juin, il poste un billet disponible ici :

http://www.blog-fillon.com/article-6836741.html

"Je réfléchis depuis plusieurs jours à l’avenir de ce blog.

Je n’entends pas renoncer à ce lien original noué avec quelques milliers de français. Pour autant je ne serais pas honnête si je prétendais avoir le temps d’écrire plusieurs fois par semaine mes réflexions, mes analyses et mes coups de cœur, lire tous vos commentaires et, mieux encore, y répondre.

J’ai donc décidé de demander à deux de mes plus proches collaborateurs de poster régulièrement des réflexions liées à l’actualité qui permettront d’engager le débat avec tous les visiteurs de ce blog.

"Je continuerai de modérer les commentaires, d’y répondre chaque fois que je le pourrai. Je publierai moi-même des articles lorsque j’en ressentirai le besoin et que j’en aurai le temps.

J’utiliserai aussi ce blog pour rétablir la vérité lorsqu’elle est trop grossièrement travestie comme ce fut le cas pour cet incident survenu sur le circuit du Mans."

Et nous voici repartis au Mans. Pas étonnant, pour un sarthois !

15 novembre, 2007 14:43  
Anonymous Anonyme a écrit...

C'est regrettable, avec l'actualité, que cet article figure, suivant les requêtes, en première page de Google, sésuet et bobo...

27 février, 2008 12:49  

Enregistrer un commentaire