Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

mercredi, juillet 04, 2007

Fillon: Sur un petit nuage

Pour ne pas faillir à la tradition de ce blog, voici le nuage du discours de politique générale de François Fillon. Je n'ai retenu que les mots qui diffèrent de façon statistiquement significative par rapport à l'ensemble des discours d'investiture des premiers ministres de la Vè République...



On voit l'usage prépondérant des mots France et république pour parler du pays. Le mot nation n'est prononcé qu'une fois, comme s'il fallait faire oublier un flirt avec un certain Front. On notera quand même la fréquence importante du mot identité, caché dans un coin...

Sans surprise, à part ces mots thématiques un peu obligés, le premier mot qui émerge est le mot travail. Continuité avec le candidat qui voulait redonner aux Français le goût du travail.

En parlant de ça, petite devinette du jour. Qui a dit :
C'est ainsi qu'on a entendu affirmer, et qu'on entend affirmer encore, que le Français a perdu le goût du travail, qu'il n'aurait plus l'élan qui anime la liberté, que le patriotisme lui-même serait à demi effacé. De tels propos ne datent pas d'aujourd'hui. On les tenait avant 1939, pour justifier la résignation devant l'hitlérisme et le fascisme. On les a tenus après 1940, pour expliquer l'abdication de toute fierté nationale. On les a tenus au cours des récentes années pour excuser les défaillances des institutions. Apprenons, au seuil de la République nouvelle, à écarter ces mensonges et à mesurer leur danger.
Interdit de se servir de Google ;-)

18 Commentaires:

Anonymous Anonyme a écrit...

Le général De Gaulle?

04 juillet, 2007 12:15  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Pas loin!

04 juillet, 2007 12:23  
Anonymous bafa a écrit...

Si vous le demandez c'est Sarkozy, perfide!

04 juillet, 2007 12:23  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Non... pas Sarko ! En fait, ça démolit un peu Sarko, quand même.

04 juillet, 2007 12:35  
Blogger TOMHTML a écrit...

Steevy Boulay ? ^^

04 juillet, 2007 12:44  
Anonymous bafa a écrit...

Oui, ça le démolit, selon un certain point de vue. Beaucoup auraient été ravi de tomber sur une perle pareille!
Probablement Chirac alors?
Une date pour nous aider?

04 juillet, 2007 12:54  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Très vieux... La réponse "De Gaulle" brûlait !

04 juillet, 2007 12:57  
Blogger Daniel a écrit...

Si De Gaulle ça brûle on peut penser à son premier ministre, au hasard... Debré ?

04 juillet, 2007 13:08  
Blogger Guillaume a écrit...

Le président Pompidou?
Vu que sa femme vient juste de nous quitter (cela serait d'actualité).

04 juillet, 2007 13:10  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Oui, c'est Debré. Le premier Premier ministre de la Vè. 1959.

Très beau discours, d'ailleurs, qui commence par : « Assurer la dignité et la liberté de la personne humaine est le premier devoir politique. »...

Voir ici.

04 juillet, 2007 13:14  
Blogger Vicnent 31415 a écrit...

phase 1 : un type de droite, probablement leader (ministre, président de parti). Ça "semble dater". Je serais étonné que ce soit chirac...

Phase 2 : Googlinage : ah ok...

04 juillet, 2007 13:31  
Blogger Vicnent 31415 a écrit...

rien à voir : dans le graphique Presse 2007 à droite : la Royale, quelle casquette !!!! :-)

04 juillet, 2007 13:33  
Anonymous max a écrit...

hors sujet : dans la rubrique echos, le lien pour voir l'article de la tribune est mort (il faut maintenant payer pour y avoir acces...)

04 juillet, 2007 13:58  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Vicnent> Proverbe: Plus dure sera la chute...

04 juillet, 2007 14:02  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Max> Ah, zut ! Dommage.

04 juillet, 2007 14:03  
Blogger Tach'deCaf' a écrit...

Que j'aime la citation du jour ...

04 juillet, 2007 15:18  
Anonymous raton laveur a écrit...

oh...l'adresse du lien pour le discours ne fonctionne pas

04 juillet, 2007 17:09  
Blogger Amandine a écrit...

Ne vous est-il pas possible de traiter à part les mots "Président" ,"République", et le syntagme "Président de la République" ?

Il me semble que cela permettrait une analyse plus fine.

Ainsi,le mot "République" isolé serait pris en compte dans son sens "fort"

et on aurait une idée d'une part du nombre d'invocations à la République, et d'autre part du nombre d'invocations au chef de l'état.

04 juillet, 2007 17:34  

Enregistrer un commentaire