Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

lundi, mai 28, 2007

Lexique: Pentecôte

Si vous demandez autour de vous d’où vient le nom Pentecôte, bien peu sauront vous répondre. Les plus malins remarqueront que le mot contient pente et côte, et que cela rappelle peut-être le Christ montant au Ciel. Sauf que ça, ce serait plutôt l’Ascension… En fait, le mot Pentecôte vient de pentekostos, «cinquantième» en grec, ou plus exactement pentekostê hemera, le cinquantième jour (au fil du temps on a laissé tomber hemera). En effet, la Pentecôte tombe le septième dimanche après le dimanche de Pâques. Sept semaines, 7 fois 7 jours : très symbolique… Mais vous me direz que cela ne fait que 49 jours, et vous aurez raison. La raison en est simple : dans les temps anciens, on comptait le jour de départ comme premier jour. C’est d’ailleurs encore le cas lorsque nous parlons de huit jours (ou d’une huitaine) pour dire une semaine, et de quinze jours (ou d'une quinzaine) pour deux semaines. Tant mieux, parce que sinon, la Pentecôte se serait appelée quelque chose comme Enneatetracôte…



La fête de la Pentecôte parle particulièrement au linguiste, puisque c’est en ce jour que les Apôtres réunis reçurent le don des langues. Souvenez-vous (c’est dans les Actes des apôtres) :
Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous ensemble dans un même lieu, quand, tout à coup, vint du ciel un bruit tel que celui d'un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils se tenaient. Ils virent apparaître des langues qu'on eût dites de feu ; elles se partageaient, et il s'en posa une sur chacun d'eux.

Tous furent alors remplis de l'Esprit Saint et commencèrent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer. Or il y avait, demeurant à Jérusalem, des hommes dévots de toutes les nations qui sont sous le ciel. Au bruit qui se produisit, la multitude se rassembla et fut confondue : chacun les entendait parler en son propre idiome.

Ils étaient stupéfaits, et, tout étonnés, ils disaient : « Ces hommes qui parlent, ne sont-ils pas tous Galiléens ? Comment se fait-il alors que chacun de nous les entende dans son propre idiome maternel ? Parthes, Mèdes et Elamites, habitants de Mésopotamie, de Judée et de Cappadoce, du Pont et d'Asie, de Phrygie et de Pamphylie, d'Egypte et de cette partie de la Libye qui est proche de Cyrène, Romains en résidence, tant Juifs que prosélytes, Crétois et Arabes, nous les entendons publier dans notre langue les merveilles de Dieu ! » Tous étaient stupéfaits et se disaient, perplexes, l'un à l'autre : «Que peut bien être cela ?»
Traduction automatique avant l’heure ? On se perd en conjectures depuis des siècles pour comprendre la signification de ce passage. Il fait en tout cas écho au châtiment de Babel, décrit dans la Genèse, dans lequel « Yahvé confondit le langage de tous les habitants de la terre et c'est de là qu'il les dispersa sur toute la face de la terre ». On a d’ailleurs décrit la Pentecôte comme l’anti-Babel. L’Eternel avait dispersé les hommes à Babylone. A Jérusalem, l’Esprit-Saint les rassemble…

Le passage est tout de même étrange. Ce n’est rien, évidemment, quand on pense qu’un peu plus tard, il y en a un qui verra des monstres à sept têtes. De nos jours on dirait qu’ils ont un peu fumé… A l’époque, les spectateurs accusaient simplement les boissons fermentées. Le passage se termine en effet par le verset suivant :
D'autres encore disaient en se moquant : «Ils sont pleins de vin doux !»
Il faut dire qu’ils avaient une astuce pour changer l’eau en vin…

27 Commentaires:

Blogger Christine a écrit...

LA Pentecôte étant un jour "férié", mais "travaillé", j'en profite pour vous poser une question sur le terme chômage. Chômer signifie, si je ne me trompe pas, "ne pas travailler". Il me semble cependant qu'il a eu également le sens inverse. Pouvez-vous confirmer, ou infirmer?

28 mai, 2007 10:53  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Non, je ne crois pas. Chômage vient de caumare, cesser de travailler pendant les fortes chaleurs (chaleur= cauma). J'avas fait un billet sur ça ici.

28 mai, 2007 10:59  
Anonymous Le Monolecte a écrit...

J'avions aussi apporté ma petite pierre à cet édifice...

28 mai, 2007 11:07  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Bravo! ( Tu as fait hypocagne ? ;-)

28 mai, 2007 11:16  
Anonymous Le Monolecte a écrit...

J'adore les vannes de linguistes! Vive Devos, le manipulateur de paradigmes!

28 mai, 2007 12:03  
Anonymous Anonyme a écrit...

Enneatetracôte... Bien cuite, à la flamme de bougie ?

28 mai, 2007 13:13  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Alors là, je me marre à m'en tenir les côtes !

28 mai, 2007 17:37  
Anonymous D.Strohl a écrit...

On sait changer l'eau en glace, mais on ne sait plus changer l'eau en vin. C'est bien dommage, vu le prix du vin de glace ...

28 mai, 2007 17:58  
Anonymous boz a écrit...

Un grand mystère de plus et peut-etre que le maitre de ces lieux pourrait nous donner une explication car c'est plutôt surprenant!!

Dans Google : si vous tapez :

Sarkozy gauchiste

Google vous proposera : "Essayez avec cette orthographe : sarkozy fasciste "

C'est quoi ça!!?? le moteur de recherche qui est maintenant doué d'humour??... ou alors le résultat d'une action menée par des plaisantins..

Dans les 2 cas, c'est plutôt inquiétant :(

Boz

28 mai, 2007 20:41  
Anonymous Marx du Veuzit a écrit...

on peut aussi essayer Sarkozy socialiste, ou sarkozy communiste, ou même sarkozy collectiviste... Le Moteur de Recherche qui en ce jour de Pentecôte reçoit l'Esprit Saint et donc le don de Lang (Fritz ? Jack ? Michel ?) traduit inévitablement de façon spirituelle. Ne pas s'en attrister, c'est, jusqu'à présent ce qui lui manquait le plus. A Lang ? non. à Google ? non.

28 mai, 2007 21:00  
Anonymous Anonyme a écrit...

Alors avez-vous une explication pourquoi en France, au moins,la Pentecôte est l'occasion unique de l'année, de réunir,dans une famille, de plus ou moins lointains cousins?

28 mai, 2007 21:04  
Anonymous Anonyme a écrit...

Les commentaires de ce site sont-ils modérés ? Je ne vois pas trace de celui que je viens de poster. Tant pis, je cours le risque de poster en double.

Ce que je disais, c'est que la compréhension automatique des textes, et, partant, la traduction automatique d'iceux ne seraient pas correctement abordées tant qu'on ne saura pas traiter correctement le "joycien" (rappelez-vous Raymond Queneau dans Bâtons, chiffres et lettres)

C'est pourquoi j'ai commencé à rédiger un petit traité (lui-même en joycien) afin de montrer comment cela est possible

Ici : http://bluemoon.anoptique.net/compilee/Lecon%3A%3Aea1.html

--esc

28 mai, 2007 21:35  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Boz> Oui, j'ai vu ça chez Olivier Bonnet... C'est assez étonnant. D'habitude Google propose une suggestion orthographique quand il y a peu de résultats pour la requête mais la requête "Sarkozy gauchiste" retourne 263 000 résultats, contre 610 000 pour "Sarkozy fascite". Bizarre, bizarre. Blague des "petites mains" de chez Google ?

28 mai, 2007 21:44  
Anonymous Anonyme a écrit...

Le jour de la pentecote est le jour ou la prophétie se réalise. Joel 2:28 -32.
Ce jour est considéré comme le jour de naissance de l'Eglise pour certain. Jésus avait aussi promis ce consolateur qui viendrait faire de grande choses.
Cette fête est l'héritière de la fête juive de Chavouot, ou fête des Semaines ou fête des Prémices.
C'est une fête donc juive et chrétienne comme paque qui je me demande toujours encore pouquoi il faut mettre un s.

C'est quand meme bizarre d'avoir enlever ce jour qui est quand meme très fort bibliquement et pas le 11 novembre ou 8 mai qui est un jour du passé. Alors que je jour de la pentecote est encore actuel.

28 mai, 2007 21:49  
Blogger sam a écrit...

Puisque le forum paraît s'adonner sans retenue aux jeux de mots aujourd'hui, ajoutons que si le quart de rouge est la boisson du garde rouge, le quart de côtes est probablement la boisson du garde-côte.

28 mai, 2007 22:47  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Quelle forme ! On se croirait dans l'Almanach Vermot !

29 mai, 2007 09:34  
Anonymous Anonyme a écrit...

Traduction automatique… ah ! c'est pour ça alors qu'on dit Saint Google. (Hihi)

Doué sur le langage, mais un peu moins sur la typographie : ça serait bien de mettre des espaces insécables
(pour ceux qui ne connaissent pas : espace insécable sur Wikipédia)

29 mai, 2007 13:53  
Anonymous blop a écrit...

pour resortir un classique
" la route est droite mais la pentecote travaillee est raide "

sinon, une question, si on inclus le 1er jour dans le decompte (NB comme pour les annees: an 1, etc) alors on perd toute la symbolique du 7x7, non ?

29 mai, 2007 14:52  
Blogger Kai Carver a écrit...

D'autres fascistes selon Google:

franco
mussolini
bush

(merci Xof)

29 mai, 2007 17:53  
Blogger XoF a écrit...

Merci Kai...
Il faut encore ajouter Pinochet !

29 mai, 2007 17:56  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Cher Anonyme pointilleux> Je me suis déjà expliqué sur l'espace insécable. Blogger (logiciel américain) la replace par une espace sécable, et du coup, on se retrouve avec des espaces flottantes en bout de ligne, ce qui est encore pire. Donc, de deux maux, j'ai choisi le moindre (hélas). Il faudrait que j'écrive une FAQ...

29 mai, 2007 19:03  
Anonymous Anonyme a écrit...

(L'anonyme pointilleux) Désolé… je ne savais pas. C'est dommage. Parce qu'il n'y a rien de plus moche que d'avoir la ponctuation (française) éparpillée comme ça… en fin ou en début de ligne. Enfin bon, on a déjà les caractères accentués… c'est déjà ça.

29 mai, 2007 21:34  
Anonymous Anonyme a écrit...

Cette habilité à parler plusieurs langues porte un petit nom , celui de glossolalie. Je remarque que wikipedia possède un article sur ce sujet :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Glossolalie

09 décembre, 2007 23:32  
Anonymous Cochonfucius a écrit...

La glossolalie concerne essentiellement l'usage de langues imaginaires. Un ouvrage de 2006 fait le tour de cette question, et de quelques autres.

10 juin, 2011 11:01  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Oui, ce livre de Marina Yaguello est extrêmement intéressant. Je viens d'ailleurs d'en relire quelques chapitres pour préparer le débat sur les langues naturelles/artificielles qui a eu lieu à la BPI récemment.

10 juin, 2011 11:51  
Anonymous Cochonfucius a écrit...

Un sonnet de circonstance :

Nous voici réunis, ce jour de Pentecôte,
Attendant que l'Esprit nous donne du talent.
Matthieu veut être juste et Marc être galant,
Luc aimerait savoir préparer l'entrecôte,

Jeannot courir sans être essoufflé dans les côtes,
Pierrot plus aisément convertir le chaland,
Jacquot voir des Romains devant lui détalant,
Venez, divin Esprit, venez, soyez notre hôte!

L'obscurité se fait dans un souffle qui gronde.
Soudain, des traits de feu, issus d'un autre monde,
Viennent toucher chacun de nos fronts de pécheurs.

Chacun gagne un lexique, un style, une grammaire,
S'ajoutant au parler qu'il tenait de sa mère:
Douze apôtres, dès lors, seront douze prêcheurs.

12 juin, 2011 11:15  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Superbe ! merci pour cette contribution !

12 juin, 2011 11:35  

Enregistrer un commentaire