Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

dimanche, avril 22, 2007

Radio: J'ai mes sources sur le 1er tour

Et voilà... Ça fait des mois que ça dure, et on va presque être nostalgiques parce que ça s'arrête !

Petit décryptage de la soirée et des déclarations des candidats demain matin chez Colombe Schneck (10h30 à 11h France Inter, Emission J'ai mes sources).







Pour réécouter l'émission

  • L'émission passera sera diffusée sur le Web et en podcast (ici).


PS


Voir aussi chez Patrick Cohen sur RTL.

11 Commentaires:

Blogger Tom a écrit...

Ouaip en tous cas je suis déçu :'( je pensais qu'il y aurait au moins une surprise ... là aucune.

23 avril, 2007 07:07  
Anonymous lds a écrit...

C'est la victoire...
des instituts de sondage !

23 avril, 2007 08:11  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Lds> Ils avaient quand même tout faux sur Le Pen ! Mais cette surestimation, largement relayé par les médias était-elle totalement honnête? Elle a bien servi au double vote utile à droite et à gauche. La publication à la dernière heure d'une sondage de CSA donnant Le Pen 3e homme, plus haut que jamais, laisse songeur...

23 avril, 2007 08:15  
Anonymous lds a écrit...

C'est vrai, et tant mieux d'ailleurs. Je crois que certains électeurs de Mr Le Pen qui n'osaient pas dire leur vote, ont cette fois voté pour Mr Sarkozy !
Son entreprise de séduction de cet électorat_qu'il n'a d'ailleurs pas dissimulé_ a bien fonctionné.

23 avril, 2007 08:31  
Anonymous boz a écrit...

Qui peut reprocher à Sarkosy, voire aux instituts de sondage... d'avoir affaiblit le Front National...
Il était temps non??

23 avril, 2007 08:53  
Anonymous Anonyme a écrit...

Cela dépend comment on analyse la chose non?... Si Sarkozy a récupéré une partie du discours frontiste et que cet éléctorat l'a choisi pour cela n'est ce pas une victoire du front nationnal dissimulée qui va pouvoir accéder au pouvoir d'une manière dissimulée?... Ou alors il a vraiment affaibli ce parti... au choix, mais il faudra m'expliquer en quoi, un parti ne se défini t-il plus par ses idées mais seulement par son nom?

23 avril, 2007 09:12  
Anonymous Seb a écrit...

Personnellement, ce qui me manquera le plus après ces élections, ce sont vos analyses sur ces discours.
C'est dingue ce que tous ces discours peuvent finallement nous raconter. C'en est passionnant!
Heureusement il nous reste encore 15 jours avant la fin des élections et, je l'espère, de nouvelles analyses à venir.
Bref, je vous félicite pour votre travail. Je lis votre blog depuis l'affaire google et depuis je n'ai pas pû le lacher, d'une part par la qualité des articles, mais également par la qualité des commentaires.
Bonne continuation.

23 avril, 2007 09:54  
Anonymous boz a écrit...

Le Front a subit aussi l'effet vote utile.
La Droite traditionnelle s'est remise à affirmer ses valeurs fondatrices.
Ces deux phénomènes, entre autres, se sont conjugués pour donner la débacle du Front que l'on constate.
Personnellement, vous l'avez compris, je ne m'en plains pas.
Ensuite, la tentation reste grande pour ses détrateurs de diaboliser Sarkosy, ce n'est pas très Fair-Play... et surtout aller un peu vite en besogne.
A propos de Diabolisation, je vous propose ce lien :
HTTP://WWW.agoravox.fr/article.php3?id_article=21997

23 avril, 2007 11:09  
Anonymous Vita a écrit...

Moi je me pose quelques questions sur l'utilisation des mots "brutal", "brutalité", "brutaliser", employés par Ségolène Royal au moins 3 fois en quelques minutes hier soir... Sans compter le mot "violence" qui revient assez régulièrement également...
J'ai aussi entendu Olivier Besancenot employer le mot "brutal" (ou "brutalité", je ne sais plus) hier soir sur le plateau de TF1...

Dans un contexte de rumeur sur d'éventuelles violences conjugales au sein du couple Sarkozy - sur lesquelles nous n'allons pas débattre ici, bien sûr... - , ça m'interroge, malgré tout... Sous-entendu ? Surf sur la rumeur ?...

Une petite analyse lexicale, Jean ?... Pouvez-vous nous dire si le champ lexical utilisé par la gauche accuse de manière significative Nicolas Sarkozy d'être violent et brutal ?

23 avril, 2007 15:15  
Anonymous jps a écrit...

La sémantique ou/et la syntaxe peut etre révélatrice. cependant celui qui la maitrise bien peut l'utiliser pour fourvoyer son auditoire. idem de l'itération de mots ou le champ lexical .

bienvenus sur http://poly-tics.over-blog.com/

23 avril, 2007 21:18  
Anonymous valery a écrit...

@ Boz : tous les démocrates peuvent faire ce reproche à arko car ce recul s'est fait au prix d'une reprise par un candidat a priori républicain des thèses ou au moins du style de l'extrême droite. J'aurais préféré que ce recul (probablement très provisoire) se fasse en recherchant des solutions aux difficultés qui provoquent la colère chez cette partie de l'électorat.

25 avril, 2007 07:47  

Enregistrer un commentaire