Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

mardi, avril 17, 2007

2007: Arlette a écrit un nouveau discours !

Il y a parfois des coïncidences à vous donner envie de jouer au loto ! Au moment même où je terminais ma petite étude sur les copiés-collés dans les discours des candidats (ici et ici), montrant qu'Arlette Laguiller n'avait qu'un seul discours depuis le début de la campagne, Carine Duteil (qui m'aide à engranger les discours avec Damon Mayaffre), m'envoyait le texte du dernier discours d'Arlette, dimanche dernier à Paris.

Je l'ai mis en ligne sans trop y penser, et puis ce soir, après une promenade superbe dans le Luberon (si ! il fait un soleil magnifique et 26° ici), je l'ai lu par acquit de conscience. Et, là: surprise ! Presque aucune reprise des discours antérieurs. Je n'ai pas pu résister à faire tourner mes petits outils. Taux de recyclage par rapport à ses précédents discours : 2,8%. Presque rien, comme le montre le coloriage du texte :



Cliquer sur l'image pour voir le discours

Arlette a écrit un deuxième discours. Une véritable révolution.

Ne croyez pas qu'elle louvoie et zigzague au gré des sondages, comme d'autres. Si vous lisez son discours en détail, vous verrez qu'elle fait preuve d'une grande constance avec ses propos antérieurs. Mais elle les illustre différemment, allant par exemple jusqu'à rappeler les bienfaits de la guillotine (si ! c'est probablement bien la seule fois où ce mot sera prononcé dans la campagne !). Les patrons ont intêrêt à bien se tenir.

Merci Arlette. Vous nous faites une magnifique leçon de linguistique. On peut avoir beaucoup de copier-coller dans les discours et donner l'impression de louvoyer au gré des vents d'opinion, comme certains («grands») candidats, ou bien faire du neuf dans la forme, et finalement dire, encore et toujours, la même chose.

Ce n'est d'ailleurs pas une critique.

Delenda Carthago est !

Libellés :


12 Commentaires:

Anonymous blop a écrit...

excellent ce passage guillotin !

17 avril, 2007 21:08  
Anonymous Anonyme a écrit...

Et pourquoi ne pas étudier tous les discours qui : disent encore et toujours la même chose (fond identique), mais qui changent dans la forme (paraphrase, etc.)

17 avril, 2007 23:19  
Anonymous Isabelle a écrit...

Jean Véronis, pour vous qui êtes universitaire et chercheur, êtes respecté et écouté, il serait utile d'appeler les citoyens à aller voter dimanche... non? une sorte de devoir de notoriété?

18 avril, 2007 01:05  
Anonymous bohwaz a écrit...

Jean Véronis, pour vous qui êtes universitaire et chercheur, êtes respecté et écouté, il serait utile d'appeler les citoyens à ne pas aller voter dimanche... non? une sorte de devoir de notoriété?

Ah tiens ça marche aussi comme ça ! Juste pour démontrer que cet "appel" à l'appel est un non-sens...

18 avril, 2007 01:28  
Anonymous Isabelle a écrit...

bah, je m'attendais à ce genre de réponse, évidemment... mais tu n'as rien démontré du tout, Bohwaz, ton "ça marche" serait opératoire de quoi exactement?
Non, au tout premier degré, je trouve qu'il serait "bien" (ouh la honte, ce mot) d'appeler les gens à voter, à exercer leur droit de vote

18 avril, 2007 06:51  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Isabelle & Bohwaz> Je ne sais pas si je suis respecté et écouté, mais j'ai une sainte horreur de ces "intellectuels" qui jouent sur leur notoriété pour expliquer aux autres ce qu'il faut faire, et je ne vais pas m'y mettre moi aussi... Je préfère fournir de (modestes) éléments de réflexion et des outils (comme je l'avais fait lors du référendum sur le TCE), et ensuite, à chacun de décider ce qu'il estime adéquat.

Sur le fond, je comprends tout à fait que des gens refusent de voter, en particulier si les choix qu'on leur propose ne leur conviennent pas. Il y a même eu des partis qui ont appelé à l'absention (rappelez-vous le célèbre "bonnet blanc, blanc bonnet")... Je milite en ce qui me concerne pour la reconnaissance du vote blanc.

La preuve qu'il n'y a pas besoin d'appelr à voter, c'est que cette fois-ci (si l'on croit les sondages, évidemment), il semblerait que les citoyens soient décider à voter de façon bien plus massive que la dernière fois. Cela montre, à mon avis, que lorsque les choix sont plus larges et que les jeux ne semblent pas fait d'avance, les électeurs se sentent plus concernés. D'où mon soutien à toutes les démarches pluralistes.

Pour le deuxième tour, cependant, selon les configurations, je comprendrais tout à fait que des gens refusent de choisir l'un ou l'autre des candidats, selon le principe "bonnet blanc, blanc bonnet"... En tout cas, ce n'est pas à moi de leur dire quoi faire.

18 avril, 2007 09:56  
Anonymous Inarius a écrit...

Excellent ce discours ! On dirait un peu du recyclé..mais c'est vrai avec des mots différents ! Bref..

Au sujet du vote blanc, c'est vrai il n'est pas "comptabilisé"
A ce sujet là j'ai un peu peur que s'il soit comptabilisé, il n'apporte pas grand chose.

En théorie le "comptabiliser" voudrait dire que si il atteint un X% on annule l'élection
La moyenne du vote blanc c'est 3 ou 4%
Le soucis c'est que en cas d'un 2ème tour d'élection présidentielle, qui se joue généralement à quelques % d'écart, ce 3% suffira la plupart du temps à faire que le candidat gagnant n'obtiendra pas les 50% et donc quoi ? on recommence l'élection...et ceci jusqu'à quand ?
Organiser une élection, ça coute cher à la république. D'autant plus que plus la campagne dure ( et on voit qu'elle est déjà trop longue ), plus elle va être épuisante.
Donc je ne sais pas si c'est une si bonne idée que ça, même si dans la théorie c'est quelque chose que je défend aussi depuis longtemps

Sinon M.Véronis, encore bravo pour l'ensemble des outils que tu proposes c'est vraiment d'une très grande qualité, et d'une très grande richesse.

ah et aussi sinon ...

ALLEZ VOTER ! :) (--- bouh c'est mal

18 avril, 2007 10:16  
Blogger Jean Véronis a écrit...

inarius> La moyenne du vote blanc c'est 3 ou 4% -- C'est déjà beaucoup, sachant que pour voter blanc il faut découper soi-même son bulletin à l'avance et au bon format... Une étude du Centre d'études et de connaissances sur l'opinion publique (CECOP) a montré que la part de votes blancs serait passée de 5% à 27% si des bulletins blancs avaient été proposés lors des élections de mars 1998. Soit dit en passant, la possiblité de voter blanc aurait largement fait baisser le score du FN...

Après, reste évidemment à résoudre les problèmes institutionnels, comme vous dites. Mais ce n'est pas nécessairement compliqué : il suffit de modifier l'article 7 de la Constitution pour que le Président puisse être élu, au second tour, à la majorité relative. Je suis convaincu que la crainte du vote blanc sanction inciterait nos politiques à proposer de meilleurs choix.

Enfin, on peut toujours rêver, n'est-ce pas?

ps: un article très intéressant :

Le vote blanc et le droit électoral

Par Eric LAFOND
Doctorant en Droit Public, Chargé d'enseignement à l'Université Jean Moulin Lyon 3

18 avril, 2007 10:47  
Anonymous Inarius a écrit...

oui certes ça serait une relative bonne idée même après lecture de l'article interessant, je doute de son utilité.Effectivement on aurait une meilleure idée du candidat et de sa réelle approbation. Mais quand on lit les causes du vote blanc

"- refus des candidats en présence (36%)
- hostilité à l'égard de la politique (35%)
- difficulté à choisir entre les candidats (20%)
- désintérêt (13%)
- manque d'information (11%)
"

n'est ce pas DEJA l'expression de l'abstention ?

Alors d'accord pour le vote blanc, mais penses tu réellement que les gens vont se déplacer pour voter blanc ou vont ils plutot prendre leur week end pour partir ? Tu surestimes le civisme des gens...

C'est vrai aussi qu'aujourd'hui, le vote blanc passe pour une petite partie par le vote FN.
"Largement" tu dis ? pas sur.
Le vote "FN" dans les grands bastions FN notamment la provence est du à des idées proches du FN. La preuve en est des européennes de 1999 ou le RPF de Pasqua/De villiers de droite "dure" et "la-france-d'abord" avait pompé un FN sortant de sa déchirure avec le MNR de mégret, et avait récupéré son électorat. C'était très visible en Provence ou Lepen était tombé de 25-30 à 15/10 % et ou Pasqua avait fait 15% ou plus.

18 avril, 2007 15:23  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Inarius> déjà l'expression de l'abstention -- certes, mais cela permettrait clairement de distinguer les citoyens engagés des "pêcheurs à la ligne"...

A propos du vote FN, l'étude de 1998 disait que le score du Front national aurait été de 8 % et non de 15 % aux législatives si le vote blanc avait été pris en compte. Rappelons-nous aussi que Le Pen avait appelé à voter blanc au deuxième tour de la présidentielle de 1995, et qu'il avait été suivi par 20% de ses sympathisants, ce qui est un chiffre énorme (sondage IFOP publié dans Libération juste après l'élection). Mais le FN arrange bien du monde, y compris à gauche, on le voir ces jours-ci, pour servir de repoussoir et pousser à un vote soi-disant utile. D'ailleurs on se souvient qu'on doit sa montée à Mitterrand...

Enfin, en tout cas, le débat mérite, à mon avis, d'avoir lieu. Il avait été amorcé en 2003, à l'assemblée nationale. Je ne sais pas si vous aviez suivi le débat. C'était très intéressant (compte-rendu ici).

Une autre étude intéressante : Le vote blanc : abstention civique ou expression politique ? par Adélaïde Zulfikarpasic.

18 avril, 2007 15:49  
Anonymous Isabelle a écrit...

merci Inarius d'avoir donné un écho, même lointain ou sarcastique à mes propos de veille de scrutin, si démodés et si éloignés de l'élégance intellectuelle universitaire
et pas de blague lemot que je dois taper commence par iza... si c'est pas un signe ça (mais de quoi? :-))) )

18 avril, 2007 19:59  
Anonymous b.poiraud a écrit...

Bonjour

Il serait intéressant de décrypter le discours de Dijon
http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/politique/elysee_2007/20070424.OBS3756/le_discours_de_nicolas_sarkozya_dijon.html
du point de vue de la structure, des répétitions, du ramassage des idées qui passent et du non-programme que cachent les mots pour arriver à une gigantesque manipulation démagogique !

J'espère que vous pourrez le faire ! Merci d'avance .

B.Poiraud - http://www.journal-la-mee-2.info

24 avril, 2007 15:28  

Enregistrer un commentaire