Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

mercredi, janvier 17, 2007

2007: Dupont-Bayrou

Très intéressante interview de Nicolas Dupont-Aignan, qui a récemment claqué la porte de l'UMP, par Nicolas Voisin (PoliTIC'Show):



Vers la fin, à 46 minutes 48 :

Nicolas Voisin — Il y a quatre candidats susceptibles d’arriver au deuxième tour… Vous êtes prêt à travailler avec un de ces quatre ?
Nicolas Dupont-Aignan — Je n’en vois qu’un, a priori, auprès duquel je pourrais travailler.
Nicolas Voisin — François Bayrou ?
Nicolas Dupont-Aignan — Hmm, hmm, je ne réponds pas. Vous verrez. Ha, ha !

A suivre !

Et à écouter en attendant, pour changer un peu du Ségo-Sarko Show :

Libellés :


9 Commentaires:

Anonymous Anonyme a écrit...

Pourquoi pas le Pen, qui lui a proposé de faire partie de son rassemblement avec Mégret et De Villiers ?

17 janvier, 2007 13:40  
Blogger Jean Véronis a écrit...

C'est vrai que Le Pen se réclame maintenant de "centre-droit", peut-être fera-il encore un pas, vers le "gaullisme social" dont se réclame NDA ? ;-)

17 janvier, 2007 13:45  
Anonymous Farid Taha a écrit...

Il fait plus allusion à François Bayrou qu'à Le Pen.

Le Pen propose une France refermée sur elle même alors que Bayrou propose l'ouverture vers le monde mais également l'ouverture du jeu politique à l'intérieur.

Je ne serais pas surpris d'apprendre que la recomposition de la famille "Gaulliste" se restructure autour de François Bayrou...

Si à Gauche les déçus de Ségolène Royal en font autant on est pas loin d'un pacte national.... historique !

17 janvier, 2007 15:51  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Farid> Il fait plus allusion à François Bayrou qu'à Le Pen. Bien entendu ! A part l'Europe (et encore, ce n'est peut-être pas si irréconciliable), il n'y a pas un grand fossé entre eux. Je ne serais pas étonné que les frontières bougent (et il y a aussi des gens comme Corinne Lepage qui pourraient peut-être trouver une vraie place). En tous cas, si la droite perd, elle implose, et là, les frontières bougeront pour de vrai. C'est peut-être le calcul que fait Bayrou? Il y a les législatives...

17 janvier, 2007 15:57  
Anonymous Anonyme a écrit...

Se poser cette question, montre comment le système s'occupe de nous...et il s'occupe bien de nous, au quotidien. Cela me fait penser à deux hommes politiques qui répondaient à une question avec comme technique le discours économique. La personne, qui avait posé la question, etait d'accord avec le déroulement de la pensée de chacun d'eux, car c'est la force de l'analyse éco. Mais aucun n'avaient su répondre précisément à la question...

17 janvier, 2007 16:06  
Anonymous steph a écrit...

@Jean Véronis > et il y a aussi des gens comme Corinne Lepage qui pourraient peut-être trouver une vraie place
En l'écoutant sur France Inter sur le 7-9 cette de mardi, force est de constater qu'elle est bien trop proche de Bayrou, notamment sur la forme, pour se faire une place.

17 janvier, 2007 16:50  
Blogger Jean Véronis a écrit...

@Steph> Ils sont étonnamment proches en effet. J'ai peur que toute seule elle ne puisse aller bien loin (surtout avec l'incertitude Hulot, qui pour l'instant semble freiner l'attribution des signatures à d'autres écologistes). Par contre, si elle s'associe à Bayrou, elle lui servira de "caution" écologique, tandis qu'elle peut espérer un siège de député en retour... Non?

17 janvier, 2007 16:57  
Anonymous metallah a écrit...

c'est amusant car finalement je parlais d'union nationale aujourd'hui sur mon blog...

17 janvier, 2007 18:50  
Anonymous Farid Taha a écrit...

L'union est à rechercher avant l'élection pour pouvoir être présent au 2è tour plus que pour peser pour les législatives.

Arrivé aux législatives c'est un peu rapé du fait de l'inversion du calendrier. Il y aura certainement un raz de marée de la même couleur que le président élu.

Si Bayrou est capable d'offrir une 3è face voie face au couple Sarko-Ségo autant faire bloc dès le départ et donner toutes ses chances à un pacte national autour de lui. Car seul ce serait, non pas impossible mais difficile vu ce qui se met en place par la machine de guerre UMP.

Thierry Crouzet proposait la même idée avec une campagne hors de l'UDF dans un billet intitulé à juste titre électrochoc politique

http://blog.tcrouzet.com/2007/01/02/electrochoc-politique/

17 janvier, 2007 19:29  

Enregistrer un commentaire