Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

mercredi, novembre 15, 2006

Bayrou: Révolution orange

Normalement, ma spécialité c'est plutôt les mots, mais ces temps-ci je m'intéresse aux couleurs. Parfois elles parlent aussi. J'ai déjà évoqué le blanc et le bleu mariaux de Ségolène Royal, le rouge qui vire à l'arc-en-ciel chez Olivier Besancenot ou au vert chez Arlette Laguiller... Les temps changent, les couleurs aussi. Alors, mon oreille a fait tilt quand j'ai entendu le député Maurice Leroy lancer au récent conseil national de l'UDF :

Ensemble, nous allons faire la révolution orange !
Cette allusion à la révolution ukrainienne m'a beaucoup étonné. On se souvient de cette révolution «de velours» où des milliers de manifestants ont bravé le froid et la neige, arborant écharpes et drapeaux orange, pour imposer le changement à un pouvoir cynique et corrompu.

Simple jeu de mot de circonstance ? Le décor du conseil de l'UDF était effectivement orange (voir ici)...

Vous avez dit orange ? J'en étais resté à l'UDF bleue moi... Je me suis précipité sur le site Web (ici) et que vois-je ? un site tout orange ! Des oranges bleues ? Non, même pas. Orange vif. Et en cherchant sur le Web, je m'aperçois que tout le matériel de campagne de l'UDF est de la même couleur (logos, tee-shirts, etc.). Plus fort encore : le journal des jeunes UDF de Sciences Po s'appelle... Révolution orange.

Intrigué, j'ai mené ma petite enquête : le passage du bleu à l'orange s'est fait un peu avant la révolution ukrainienne, et c'est donc au départ une coïncidence. Il faut dire que les couleurs libres en politique ne sont pas légion ! Il y aurait peut-être eu le violet, mais comme c'est un mélange de bleu et de rouge, ça aurait fait jaser...

J'ai interrogé Thierry Rochas du bureau national de l'UDF, qui me dit que Bayrou s'est tenu très au courant en appelant régulièrement l'Ukraine durant la révolution orange, et il ajoute :
Nous avons tous été fascinés par les images de l'Ukraine. Elle sont pour moi aussi fortes que la chute du mur en 89 sauf que nos jeunes n'ont pas vécu cette “révolution” là. A peine avaient-ils l'âge de Tienanmen... Les images chocs d'aujourd"hui sont le “petit livre rouge” d'hier...
Comme quoi, une simple coïncidence peut engendrer de sacrés symboles !

Et une révolution, même orange, ça a quand même plus de gueule qu'une rupture, non ? Quand on parlait d'extrême-centre dans le livre...

0 Commentaires:

Publier un commentaire