Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

mercredi, novembre 15, 2006

2007: Et Bayrou ?

A la lecture de mon billet sur la présence des trois candidats socialistes dans Presse 2007 on me demande : et François Bayrou ? Son coup de gueule contre les médias et sa croisade contre leur collusion avec les groupes industriels clients de l'Etat (accrochage avec Claire Chazal le 4 septembre, entrevue musclée avec Le Lay et Mougeotte, etc. -- voir par exemple chez John Paul) ont-t-il eu un effet ?

La réponse est oui, mais pour pas longtemps. Les médias ont parlé de son coup de gueule début septembre et depuis, retour au calme plat :



J'ai extrait la totalité des statistiques par formation politique, depuis le 31/7, date de démarrage de Presse 2007 :


Bayrou est cité dans 6,1 % des articles de politique française, contre 70,2 % pour l'UMP et 45,2 % pour le PS. Plus étonnant, la «gauche anti-libérale» (Autain, Besancenot, Bové, Buffet, Laguiller) est clairement la troisième force de la politique française pour la presse nationale. Un cas sans doute unique en Europe. L'extrême-droite est quatrième avec 9,3%.

Ce n'est pas à moi de commenter, mais on ne peut guère donner tort à François Bayrou lorsqu'il dit que les médias sont obnubilés par le couple UMP-PS. Est-ce raisonnable dans une démocratie moderne ? A chacun de voir. Il est probable que sur Internet les proportions sont radicalement différentes. La rumeur dit que Bayrou y monte très fort... Les blogs rejoindraient-ils son combat contre les médias traditionnels ?


A lire aussi

Libellés :


8 Commentaires:

Anonymous Fred., de L. a écrit...

Merci pour l'analyse complémentaire. Ce n'est pas "l'encéphalo plat" non plus, mais c'est faible. Par rapport à ce qu'on parle de lui sur la toile, c'est vrai que sa couverture semble faible.

15 novembre, 2006 11:39  
Blogger Loran Bernardi a écrit...

Bonjour
merci pour ces analyses.
J'aurais une question un peu hors sujet en passant.
Pourquoi écrivez-vous écolos et pas écologistes?

C'est le coté fumeur de joint babas des années 70 qui reste ancré?
Ou bien c'est parceque cela reste un sujet qu'on a toujours du mal a prendre au sérieux...

Ma question n'est pas agressive, j'essaie juste de comprendre pourquoi dans la presse (écrite, à l'oral cela revient moins) on le trouve partout.

Alors que les "socialos" sont réservés aux diners arrosés...

D'ailleurs le web est formel,
sur yahoo écolos= 197 000 reponses
et écologistes=595 000 réponses!

La preuve est irréfutable, la presse se trompe !! ;o)

15 novembre, 2006 11:59  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Oui, c'est vrai, ça, j'ai écrit "écolos". J'utilise aussi souvent "socialos". Il n'y a pas de diminutif de ce type pour la droite, me semble-t-il, sauf bien sûr très à droite, les "fachos"... On avait aussi très à gauche, les "gauchos", mais c'était il y a longtemps. Il paraît que ce sont maintenant des "anti-libéraux" Anti-libéros?

Il va falloir que j'analyse tout ça, merci!

15 novembre, 2006 12:03  
Blogger FreeCorp a écrit...

Pour vérifier la rumeur de "montée" de Bayrou sur le net et les blogs, on peut essayer de superposer les courbes de Presse 2007 à celles du Nébuloscope et de Technorati (pour les mots clés sarkozy, ségolène, bayrou). Voilà ce que j'obtiens vite fait à la main : Bayrou semble en effet faire un peu plus parler de lui sur le net et les blogs, mais pas de façon ahurissante non plus, et Ségolène est plus représentée dans les blogs, par rapport à la presse, depuis un mois (elle vient d'y dépasser Sarkozy alors que ce n'est pas le cas dans la presse).

15 novembre, 2006 15:29  
Anonymous Farid Taha a écrit...

Sur le web Bayrou a effectivement un meilleur accueil que dans la presse traditionnelle mais il ne faut pas se leurrer la campagne n'est pas encore commencée... ça se met en place certes mais les 100.000€ dépensés/mois par l'UMP depuis quelques mois vont bien servir à quelque chose un jour...

15 novembre, 2006 19:14  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Freecorp> Bravo, bien vu !

Je crois que c'est difficile de comparer directement les chiffres concernant les blogs, parce qu'il y a des blogs de différents types. L'UMP et le PS on mis en place de véritables "blog-farms" (si je puis me permettre d'inventer ce mot en référence aux "link farms" des spammeurs!). Le contenu est souvent répétitif, on sent que les militants s'y collent à la chaîne... Ca ne dit pas forcément grand chose sur le capital sympathie de la blogosphère. Il faudrait analyser ce qui se dit, mais c'est plus difficile !

15 novembre, 2006 19:21  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Farid> C'est vrai que la campagne n'est pas commencée ! Parfois on oublie...

15 novembre, 2006 23:03  
Anonymous Fred., de L. a écrit...

La campagne n'a pas commencée. Certes. Mais on est en bonne voie tout de même. Là, je sens une effervescence, un ensemble de personnes qui analysent les choses de la même façon, clairement à contre-courant du reste du flot. Comme lors du TCE. L'opinion d'un certain nombre de blogueurs est en train de se construire, au sens noble du terme. En 2005, la construction la plus poussée et la plus convaincante était celle d'Etienne (Chouard). Cette fois, j'ai la sensation que cette opinion aura moins besoin de se chercher. La politisation forte des blogueurs est passée par là.

Bon.

Et Bayrou et les courbes de FreeCorp. Ce qui me semble intéressant, c'est le différentiel entre "citations dans les blogs" et "citations dans la presse". Ce différentiel est positif et élevé (en proportion) pour Bayrou, et moins représentatif (en % tjs) pour les deux autres. Enfin... s'il fallait analyser les courbes, cette piste me semblerait pertinente. La courbe dir.com, elle ressemble à la moyenne mobile de la courbe technorati. Amusant.

16 novembre, 2006 15:13  

Enregistrer un commentaire