Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

jeudi, septembre 14, 2006

Récré: Spamendement

Nos députés se modernisent. Ils ont inventé le spamendement, en d'autres termes, la génération automatique de centaines de milliers d'amendements à partir de quelques textes de base, de façon à engorger les séances et pousser le gouvernement au 49-3, ou au moins au 44-3 (vote bloqué)... Vous avez sans doute vu cette extraordinaire image de Jean-Louis Debré, encombré dans son perchoir avec deux tours jumelles de papier qui symbolisent les quelque 140 000 amendements déposés dans cette histoire GDF-Suez (le précédent record était détenu par les 14 888 amendements déposés pour le projet de loi sur les activités postales en janvier 2005 -- y a-t-il une loi de Moore des amendements?) .



Après le CPE, les insultes et les prises de bec, on ne s'ennuie décidément pas dans le théâtre de la démocratie. Jean-Louis Debré prend la chose avec humour:
"Si l'on considère qu'il faut en moyenne cinq minutes d'examen par amendement, ces 137 449 amendements représentent 11 100 heures de débats, beaucoup plus que sous une législature tout entière, un chiffre digne du Livre des records. Dans cette hypothèse, nous avons deux possibilités : soit siéger 24 heures sur 24 pendant 562 jours ; soit, au rythme normal des séances, siéger 8 ans et 80 jours. Cela prouve le ridicule de la situation. Si l'on compte une feuille par amendement, et si nous les tirons, comme on le fait d'habitude, à cent exemplaires, il faudrait une pile d'une hauteur de 13,50 mètres et d'un poids de 650 kilos par député. Et pour cent exemplaires, 1 350 mètres de hauteur et 65 tonnes de papier" (Le Figaro)

La méthode est toutefois un peu rudimentaire. Nos députés de l'opposition, probablement aidés d'une armée de militants bidouilleurs, ont imaginé un petit système de génération de textes, basé sur quelques règles simples. Par exemple, en changeant la valeur d'un pourcentage de façon incrémentale de 0,1 point à chaque fois ("la participation de l’Etat ne descendra pas en dessous de 70,1%, 70,2%, 70,3%, 70,4%..." ou bien une date ("la loi entrera en vigueur au 1er juillet 2008, au 1er août 2008, au 1er septembre 2008" et ainsi de suite jusqu'au 1er décembre 2012). Et bien entendu, chacune des variantes peut être présentée par un parlementaire différent, ce qui multiplie les amendements comme des lapins. Authentique: à voir sur le site (très sérieux) de l'Assemblée nationale (j'en suis un fan inconditionnel).

C'est du travail d'amateur. La digne institution n'est pas encore très organisée, mais les algorithmes pour détecter de tels doublons sont élémentaires (tiens, vous voyez le rapport avec certains problèmes très actuels dans les moteurs de recherche?). L'Assemblée ne tardera pas à mettre en place des contre-mesures (par exemple, la détection du spamendement permettrait sans doute de recourir à l'article 40 de la Constitution qui empêche les parlementaires d'alourdir le budget de l'Etat, ou à quelques astuces du règlement de l'Assemblée).

Je propose donc très officiellement mes services (aux groupes parlementaires de tous bords, je ne suis pas sectaire s'ils paient bien) pour mettre au point un véritable Amendotron, qui génèrerait des textes crédibles (enfin, au moins à première vue) et très difficiles à catégoriser comme spamendement. J'ai quelques petites idées...
*
* *
En attendant, pour faire face à l'urgence (si j'ai bien compris il y a encore quelques sujets bien chauds qui risquent de surgir d'ici la fin de cette assez pitoyable législature), je suggère (gratuitement) à nos aimables représentants de se servir de l'excellentissime Débilitron, que la plupart d'entre vous connaissent sans doute. Partons par exemple d'un texte de base assez rebutant:
« II – L’article 12 de la loi n° 2004–803 est complété par un paragraphe ainsi rédigé :
« V – Le personnel de la société gestionnaire du réseau public de transport de gaz bénéficie des mêmes dispositions de gestion du personnel (statut, règles internes à Gaz de France, accords Electricité de France-Gaz de France) que le personnel de Gaz de France.
La direction du personnel, le service commun à Electricité de France et Gaz de France, la société gestionnaire du transport électricité et la société gestionnaire du transport gaz, issue de Gaz de France, gèrent pour l’ensemble des quatre sociétés les règles et accords communs. »
Et hop, débilitons:

« II – L’article 12 de la flûte à bec n° 2004–803 est gagné par un chicot ainsi rédigé :
« V – Le filtre à café de la maladie honteuse gestionnaire du karaoké public de cachet de la poste de chasse-neige bénéficie des cyclophorisations dispositions d'abattant wc du rhume carabiné (statut, règles internes à Gaz de France, accords Electricité de France-Gaz de France) que le cache-misère de Gaz de France.
La tanche du liquide amniotique, le putois commun à Electricité de France et Gaz de France, la jolie frimousse gestionnaire de l'oiseau de malheur électricité et la chanson des beach boys gestionnaire du campeur gaz, issue de Gaz de France, gèrent pour l’ensemble des quatre sociétés les bobines de fil et accords communs. »

Et re-hop:
« II – L’article 12 de la façade détachable n° 2004–803 est pété par un tupperware ainsi rédigé :
« V – Le trou de l'image subliminale gestionnaire du malabar public de grand bonheur de pantin en bois bénéficie des transformations dispositions de cachet de la poste du karaoké (statut, règles internes à Gaz de France, accords Electricité de France-Gaz de France) que le flibustier de carnaval de Gaz de France.
La scie sauteuse du cache-sexe, l'accroche-serviettes commun à Electricité de France et Gaz de France, la boule de bowling gestionnaire du gargarisme électricité et la tribu de pygmées gestionnaire de l'hamburger gaz, issue de Gaz de France, gèrent pour l’ensemble des quatre sociétés les lèvres purpurines et accords communs. »

« II – L’article 12 de la grimace n° 2004–803 est pris par un unijambiste ainsi rédigé :
« V – L'harmonica de la canette de coca gestionnaire du cheeseburger public de manche de pioche de pipeau bénéficie des consécrations dispositions de bel orifice du poignet (statut, règles internes à Gaz de France, accords Electricité de France-Gaz de France) que le fromage de chèvre de Gaz de France.
La tondeuse à gazon du bidon d'huile, le jus de pastèque commun à Electricité de France et Gaz de France, la république bananière gestionnaire du croupion électricité et la poubelle gestionnaire du panier à linge gaz, issue de Gaz de France, gèrent pour l’ensemble des quatre sociétés les sornettes et accords communs. »

« II – L’article 12 de l'éponge n° 2004–803 est pris par un chich kebab ainsi rédigé :
« V – L'harmonica de la longue-vue de pangolin gestionnaire du guili-guili public de gibecière d'oie de bitonio bénéficie des eviscérations dispositions de hanneton orifice du crapaud-buffle (statut, règles internes à Gaz de France, accords Electricité de France-Gaz de France) que le short à fleurs de peau de banane de Gaz de France.
La salade de museau à gazon du coquelicot d'huile, le vol-au-vent de choucroute commun à Electricité de France et Gaz de France, la molaire bananière gestionnaire de l'axe électricité et l'odeur nauséabonde gestionnaire du vieux machin à linge gaz, issue de Gaz de France, gèrent pour l’ensemble des quatre sociétés les chouquettes et accords communs. »

C'est infini...

Et pendant que les parlementaires font les couillons, j'en connais un qui se frotte les mains...

.-(

[la forme du smiley n'est pas exactement fortuite]

12 Commentaires:

Anonymous M. a écrit...

>"et pousser le gouvernement au 49-3, ou au moins au 44-3 (vote bloqué)"

Probablement pas au vote bloqué en tous cas, puisque lorsque le gouvernement y a recours, tous les parlementaires qui ont déposé des amendements gardent tout de même la possibilité de les défendre en séance:
http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/procedure.asp#P81_21570

14 septembre, 2006 22:06  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Ah oui, c'est vrai ça. Alors que nous disent les médias? Si on ne peut même plus croire la presse...

14 septembre, 2006 22:08  
Anonymous brasil80 a écrit...

Je vous propose une version avec la méthode S+7 de l'OULIPO.

"le possessionnel de la variete glaciaire du roseau public de transport de gaz officie des mêmes disproportions de ghettoisation du possessionnel (statut, remugles lamellicornes à gaz de france, babords endemicite de france-gaz de france) que le possessionnel de gaz de france.
la discontinuation du possessionnel, le vice immun à endemicite de france et gaz de france, la variete glaciaire du transport endemicite et la variete glaciaire du transport gaz, massue de gaz de france, generent pour l’ensemble des ranatres soudainetes les remugles et babords immuns."

On trouve même le logiciel ad hoc sur www.jlpfractware.free.fr

15 septembre, 2006 07:24  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Excellent, j'achète!

Merci pour le lien (en fait il ne faut pas mettre www devant : http://jlpfractware.free.fr/)

15 septembre, 2006 07:38  
Blogger Vicnent 31415 a écrit...

Arf Jean, mais comment peux tu proposer tes services pour l'amendotron. Au contraire, je pense qu'il faudrait que tu crées une appli permettant AU CONTRAIRE de mettre sous une forme condensée les amendements proches (distance de ...)

Par exemple

Amendement n°JV-001 :
"Le texte entrera en vigueur le (1 juillet|1 septembre|...|1 décembre) 2007"

Ainsi, les députés gagneraient du temps en examinant en un coup 5 amendements !

Bref, DSK dit :"une polémique est née du dépôt massif d'amendements par l'opposition.
Aujourd'hui, c'est le seul moyen à disposition de la gauche pour faire en sorte que le débat ait lieu."
: Il faudrait quand même lui dire que le débat, c'est à l'assemblée qu'il doit avoir lieu (ils sont payés et élus pour ça, non ?) et pas dans la rue ni dans les colonnes du monde.fr. Tout ce que le PS va gagner, c'est un 49.3 : pas de débat ! pffffffff

15 septembre, 2006 09:07  
Anonymous mbt a écrit...

Bonjour,
Un p'tit point de détail "Par exemple, en changeant la valeur d'un pourcentage de façon incrémentale de 0,1%", il vaudrait mieux parler de 0,1 **point**.
Changer 0,1% le compteur aurait pu faire augmenter encore plus fortement le nombre d'amendements en : 70%; 70,07%; 70,1407%; 70,21021%;...
Pour passer de 70% à 75% il faut près de 70 amendements et environ 130 pour arriver à 80%!!! ;o)

MBt

15 septembre, 2006 09:21  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Moui! c'est bien vrai ça. Et dire que je me tue à expliquer ça à mes étudiants (et ça ne rentre d'ailleurs jamais). Je ne suis pas meilleur qu'eux!

15 septembre, 2006 09:31  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Vicnent> Je leur vendrai les DEUX applis ;-)

Tout ce que le PS va gagner, c'est un 49.3 -- c'est le but recherché, non?

15 septembre, 2006 09:33  
Anonymous Anonyme a écrit...

pour en revenir a ces amendement je trouve intolérable que l'opposition face autant de gaminerie...c'était ridicule..et je pense que la plupart des français ont trouvé cela ridicule aussi.

cette action a en réalité profitée à la droite..Et à rabaissée l'opposition.

NE trouvez vous pas que cette action n'a fait que renforcer la droite ?

18 septembre, 2006 19:58  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Lamentable... oui. Si vous voulez mon humble avis, ça ne fait que renforcer l'extrême-droite...

18 septembre, 2006 20:06  
Anonymous Anonyme a écrit...

Excellent le smiley ! Ha! Ha!

19 septembre, 2006 15:52  
Anonymous Anonyme a écrit...

Hilarants, je n'avais pas reflechi au moyen qu'il avait pu employer pour produire autant d'anneries.
L'idee de "professionaliser" la methode est excellente.
Si elle pouvait mettre terme a cette pantomime, en retirant quelques subsides au profit de vos oeuvres

Un lecteur anonyme ravi jaloux et assidu.

20 septembre, 2006 10:42  

Enregistrer un commentaire