Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

lundi, mai 08, 2006

Lexique: Villepingate

Vous avez sans doute remarqué qu'on reparle du Watergate ces temps-ci:



Ce fut, en 1972, l'un des plus gros scandales de l'histoire des Etats-Unis (infos sur Wikipedia; la version anglaise est plus complète): une histoire d'écoutes téléphoniques illégales et de mensonges d'état, qui a abouti à la démission du président Richard Nixon, fait unique dans l'histoire du pays. Watergate est le nom de l'immeuble où se trouvait le siège du parti démocrate. Ce nom, qui signifie écluse (littéralement portail d'eau) provient de la proximité d'une écluse entre le Potomac et un bassin à marée tout proche. Il est désuet. On dirait plutôt de nos jours tidewater lock, ou simplement lock.


L'immeuble du Watergate

Ce qui est intéressant du point de vue linguistique, c'est que les Américains l'ont décomposé, et ont fait vivre indépendamment gate comme suffixe, plus du tout avec la signification de portail, mais avec celle de scandale (souvent avec une connotation de mensonges et corruption au plus haut niveau). On a vu apparaître l'Irangate au moment de la vente d'armes à l'Iran (ennemi public des Etats-Unis), le Monicagate (la fameuse stagiaire de Bill le Saxophoniste--ah, déjà les précaires...) et plus récemment le Nipplegate (l'affaire du téton de Janet Jackson) ou le Rathergate (le coup des documents bidonnés de Dan Rather, le journaliste vedette de CBS). En fait, la liste des scandales en -gate aux Etats-Unis est impressionnante. Une page de Wikipedia (version anglaise) les a recensés. Je me suis amusé à prendre toute la liste et à la passer dans Yahoo. Voici ce que ça donne par ordre de fréquences décroissantes:

Watergate Rathergate Plamegate Templegate Votergate Travelgate Chinagate Hookergate Filegate Nipplegate Monicagate Coingate Iraqgate Irangate Gannongate Gloriagate Pemexgate Debategate Cheriegate Rywingate Strippergate Enrongate Wiregate Oilgate Katrinagate Pardongate Quailgate Nannygate Troopergate Stormontgate Funeralgate Koreagate Shawinigate Orlengate Skategate Sirengate Officegate Mabelgate Whitewatergate Corngate Cookiegate Fajitagate Jueteng-gate Toallagate Camillagate Svengate Squatgate Tapegate Casinogate Lexusgate Billygate Bingogate Squidgygate Pretzelgate Gropegate Tunagate Garbagegate, Phonegate Sponsorgate Yellowcakegate Donnygate Rubbergate Fuddgate Sharongate Taxigate, Dianagate Michaelgate Hansiegate Muldergate Rinkagate Jowellgate Kremlingate Bananagate Piñeragate, Nitrogate Closetgate Peengate O'Learygate Wikigate Paksagate Blobbygate Gazzagate Fettesgate, Clarkegate Vodafonegate

J'avoue qu'il y en a bon nombre que je ne connaissais pas--pourtant je lis régulièrement la presse américaine--et je ne les aurais certainement pas mis dans cet ordre (la taille est trompeuse sur quelques mots comme Chinagate ou Templegate, qui sont aussi des mots courants, mais ne chipotons pas). Le suffixe -gate est même entré officiellement dans les dictionnaires (exemple sur le Webster). Il faudrait faire des recherches pour retrouver quand exactement, mais j'avais un dictionnaire au début des années 80 où il figurait déjà.

En français, en revanche, je n'ai pas souvenir qu'il ait été beaucoup utilisé. Il y avait bien eu quelques essais avec Mitterrandgate au moment de l'affaire tordue du Rainbow Warrior, ou Chiracgate avec l'histoire du financement occulte du RPR, mais c'était des essais timides (et surtout dus, autant que je me souvienne, à la presse étrangère).

C'est pourquoi j'ai été très intéressé il y a quelques jours de voir Guy Birenbaum inventer le mot Villepingate sur son blog, avec une question: "Combien de temps pour que l'expression sorte de ce blog ?". Eh bien c'est fait, le mot est sorti. On en trouve 23 occurrences sur Yahoo (sans compter les pages dupliquées). J'ai trouvé très amusant également que Laurent Fabius fasse une autre proposition dans le Monde: UMPgate. Ca sonne un peu bizarre. Je préfère Villepingate.

En fait, en farfouillant sur Yahoo, je me suis aperçu que de façon plus ou moins indépendante, des concurrents apparaissent un peu partout (je n'ai pas compté les pages dupliquées et j'ai enlevé les occurrences de Chiracgate renvoyant au financement du RPR):

MotFréquence
Villepingate23
UMPgate14
Chiracgate6
Clearstreamgate5
Galouzeaugate3
Cleargate1

Le moteur Dir.com (sur lequel est basé le Chronologue) n'a pas encore eu le temps de crawler certaines des formes (mais les moyens de mon comparse Philippe Develter sont plus limités que ceux de Yahoo!):



On verra comment ça évolue. N'est-ce pas fascinant de pouvoir suivre en direct la naissance et l'évolution de nouveaux mots (et peut-être leur mort...)?

Mais pourquoi cet engouement soudain pour la suffixation en -gate en français, qui, comme je le disais plus haut, a été tout à fait marginale jusqu'ici? J'ai bien l'impression que c'est la parenté frappante de cette affaire avec celle du Watergate qui est responsable de ces connections neuroniques simultanées:

ThèmeWatergateVillepingate
EauEcluseRuisseau clair
Pieds nickelésCambrioleurs maladroitsInformaticien bricoleur
ExécutifNixonChirac-Villepin-Sarko
Mystérieux informateurGorge profondeCorbeau
Oubli18 minutes
10 mois

Il y a quand même une différence de taille. Aux Etats-Unis, un président avait sauté (et un autre a eu de sérieux ennuis pour avoir menti à propos d'une histoire de fesses). Ici, on se dit simplement: bah, une de plus...

Un lecteur faisait un jeu de mot sur le blog de Guy Birenbaum, en faisant remarquer que pendant ce temps-là Sarko guette. Peut-être. A moins que ce ne soit quelqu'un d'autre.

19 Commentaires:

Anonymous Anonyme a écrit...

Dans la même veine des affaires obscures qui mouillent les plus hautes personnalités de l'État français, on pense immédiatement à ce qui s'est vite appelé l'Angolagate...

09 mai, 2006 07:37  
Anonymous Dominique a écrit...

Outre l'Angolagate, il y a eu quelques Monacogate de temps à autre pour les frasques princières ou les mystères financiers. Au début de l'année, on a eu le proviseurgate, protalgate (excellente création) et surtout garfielddgate (le plus répandu car il a été diffusé en anglais aussi).

09 mai, 2006 08:31  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Dominique> Proviseurgate, protalgate, garfield(d)gate: bien vu! Merci: je les note. Ils m'avaient échappé.

09 mai, 2006 09:37  
Anonymous Anonyme a écrit...

Dans l'affaire "Lewinski-Clinton" (le monicagate, donc), ce n'était pas nécessairement Bill qu'il faudrait qualifier de saxophoniste!

Les mots sont importants!

09 mai, 2006 09:41  
Blogger Vicnent 31415 a écrit...

y a-t-il un outreaugate ? avec justiçogate, burgaudgate (on parle en France plutôt de l'affaire de -sujet-)

Bref. Il faudrait aussi parler de journalismegate, ie, sous pretexte de faire de l'info, (du journalisme ???) "on" fait du sensationnalisme à tout va pour ... vendre tout simplement. (ne jamais oublier de se poser la question de savoir à qui profite le crime).

Pour parler du [del]villepingate[/del] de l'affaire Clearstream, en gros, aucun journaliste sérieux aujourd'hui ne sait rien, mais continuer d'alimenter, d'alimenter, d'alimenter. à vomir. Et j'aime pas Villepin... Mais j'aime encore moins les journalistes.

Question pour Jean (pardon, en fait, je devrais dire travail...) : Que donnerait un arbre phylogénétique pour les 25 journalistes les plus en vue ? et pour les 25 plus gros quotidiens ? (il y en a 25 en France ?)

09 mai, 2006 11:12  
Anonymous Dominique a écrit...

Il y a un truc qui m'avait un peu amusé à l'époque où le centre de rétention du tunnel existait encore : certains journalistes prononçaient Sangatte comme si la deuxième syllabe était anglaise. C'est le genre de choses difficiles à vérifier par des sondages réticulaires, mais il y avait bien association d'idées avec le suffixe -gate comme synonyme de scandale. Les conditions de vie étaient en effet un scandale.

09 mai, 2006 11:44  
Anonymous Agnès a écrit...

Villepingate= contraction de vilipender et épingler suivi du suffixe -ate: "sel de" en chimie, également audimat en journalisme médiatique.

09 mai, 2006 13:48  
Blogger lunar a écrit...

Mais peut etre que voici notre neaologisme, notre suffixe "scandale" : clearstream
Le chiracstream, ou la Petitgregorystream.... ou encore dira t on c'est clearstreamesque ! a voir....

09 mai, 2006 23:34  
Anonymous sopadeajo a écrit...

Pas étonnant du tout, qu´avec notre maître-logiciel-plus-riche-du-monde, Bill Gates, Guillaume Portes pour les amis...; tous les suffixes aient tendance à être gatés.
(je préfère Linus Tovalds)

Comme l´affirmait déjà Oncle Picsou: l´or c´est bien, le pétrole c´est mieux, les logicielgates sont indépassables.


Quand au Villepingate, ne serait-ce plutôt pas un Iznogoudporte????

10 mai, 2006 02:00  
Anonymous Jean Meyran a écrit...

Dans le tableau de la fin de l'article, on aurait pu mettre le Rainbow Warrior : en terme d'eau, c'était un bateau, les guignols se sont fait gauler comme des bleus, l'exécutif François Mitterand, l'informateur "le Monde" par contre, l'oubli, je n'ai pas bien saisi la donnée...18 minutes, c'est Monica ou le Watergate ?

OK, c'est moyen (mais c'est quoi, la ligne "oubli" ?)

Bonjour chez vous

10 mai, 2006 19:03  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Jean> "oubli": dans l'affaire Watergate, ce sont les fameuses 18 minutes qui ont été coupées sur l'enregistrement clé de l'affaire. Nixon avait un système d'enregistrement automatique de ses conversations dans le bureau ovale, et comme par hasard au moment de l'enquête les 18 minutes cruciales manquaient. les bandes sont . Dans l'affaire Clearstream, Villepin est accusé, si j'ai bien compris, d'avoir su que le listing était un bidonnage, et d'avoir "oublié" pendant une dizaine de mois de prévenir Sarko, histoire de laisser courir les soupçons.

10 mai, 2006 19:49  
Blogger Rorist a écrit...

Bonjour,

Je suis votre blog avec interet depuis longtemps maintenant.

Je me permet de poster ce petit commentaire pour pointer du doigt une nouvelle fonctionnalité de google qui vous interessera surement, puisque elle est proche du Chronologue. Neamoins, il faut un certain nombre de requete pour construire un graph. En plus de cela, le graph est mis en rapport avec google news, tres interessant. Il est de plus facile de selectionné une zone geographique et un temps donné:

http://www.google.fr/trends?q=google%2C+yahoo

11 mai, 2006 09:34  
Blogger Llyly a écrit...

Un mot composé bushgate : http://elandslide.org/display.cfm?id=284
Il y en a pas mal et c'est généralement drainé par les pages des démocrates ;=))

11 mai, 2006 16:29  
Blogger Llyly a écrit...

encore un autre lien avec pas mal de *gate : http://www.ledgeofliberty.com/2004/07/bushgate.html

11 mai, 2006 16:31  
Anonymous Eldebaran a écrit...

Juste une petite coquille à signaler : je pense qu'il s'agit de Laurent Fabius plutôt que de Laurent Labius auquel vous faites référence (Labius étant assez proche de lapsus, faut-il aller chercher du côté de votre inconscient ?).

14 mai, 2006 23:43  
Anonymous Reeter a écrit...

Juste pour info en passant et au cas où vous ne seriez pas encore au courant, je viens de voir que google avait fait un outil du même genre que votre chronographe, en moins complet:

http://www.google.com/trends

15 mai, 2006 11:33  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Reeter> Oui, j'ai vu ça (merci!). J'essaierai peut-être d'en parler (le temps manque!).

15 mai, 2006 11:46  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Eldebaran> Corrigé, merci!

15 mai, 2006 11:47  
Anonymous Eldebaran a écrit...

Citation du jour

Quant aux fautes qui se pourraient trouver en l'impression, comme de lettres transposées, omises, ou superflues, la première édition les excusera, et la discrétion du lecteur savant qui ne s'arrêtera à si petites choses. (Joachim du Bellay, Deffence et Illustration de la langue francoyse, 1549)

Permettez-moi de m'éclipser discrètement ! ;-)

19 mai, 2006 17:04  

Enregistrer un commentaire