Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

vendredi, avril 07, 2006

Récré: Che Véronis

On m'appelle Commandante, mais appelez-moi simplement Che:



Le monde d'aujourd'hui consacre une double page aux "15 blogueurs leaders d'opinion sur la Toile" (voir version électronique), dont je semble faire partie. La Une titre "Les quinze blogs qui font l'opinion sur le Net" et demande si ces blogs ne sont pas devenus "de nouveaux maîtres à penser"...

Ca me fait franchement rigoler. Enfin, je vais quand même voir au marché du coin si je ne trouve pas un béret. J'ai égaré le mien dans une manif contre la loi Debré (celle de 1973, bien sûr).

Hasta la victoria siempre!

40 Commentaires:

Anonymous Sebastien Billard a écrit...

En même temps, ça peut être vrai si les gens ont vraiment arrété de penser :D

Ou alors, plutôt que de parler de "leaders d'opinion", je me demande si ce n'est pas l'opinion qui au contraire élit ses leaders parmi les blogueurs :)

07 avril, 2006 11:06  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Diable! mais je n'ai pas envie d'être leader, moi. Je ne suis qu'un saltimbanque, un jongleur de mots (même si parfois je crache un peu du feu)...

07 avril, 2006 11:12  
Anonymous Chandon a écrit...

Mouais, le côté 'blog qui fait l'opinion' me laisse un peu de glace...

A mon sens, ce blog (comme de nombreux autres que j'ai indexé depuis plus d'un an via les fils rss) est juste un blog d'un expert dans un domaine particulier (sans vouloir vous vexer, jean). Et à prendre comme tel, point. Un regard particulier, personnel et subjectif sur un domaine particulier.
Il m'est agréable de voir les points de vue d'experts dans des domaines que je ne maitrise pas (avocats, inspecteur du travail, journaliste, etc...) pour confronter les différents points de vue de chacun, et non pour aller chercher une vérité ou une opinion à me donner.
C'est donc pour moi au contraire tout sauf des leaders d'opinion, mais plutôt des 'éléments de réflexion'. C'est ce que je trouve très positif dans le fait de confronter les points de vues.

Et certains blogs mentionnés ne me semblent pas trop dignes d'intérêts comparé à certains autres...

Sinon, la phrase 'Aixtal a connu son heure de gloire' me fait bien rire, j'imagine papy jean avec sa canne disant aux journalistes : "de mon temps..." lol

07 avril, 2006 11:35  
Anonymous Sebastien Billard a écrit...

Davantage "dealers d'opinions" que "leaders" finalement :)

07 avril, 2006 11:42  
Anonymous Agnès a écrit...

Cher professeur,
fidèle lectrice de votre blog, je sollicite votre immense généraosité et votre présence médiatique (en particulier aujourd'hui) pour notre cause:
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=8677

07 avril, 2006 12:01  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Chandon> blog d'un expert dans un domaine particulier -- ça ne me vexe pas du tout, c'est tout à fait ça. Ce qui est gênant dans les mots "leader", "maîtres à penser", etc. c'est l'aspect directif, descendant de ceux qui savent vers la base... Ce qui me plaît dans les blogs, c'est l'aspect interactif, la multitude de micro-échanges qu'ils génèrent à travers les commentaires, les renvois inter-blogs, etc. Il me semble que la hiérachie qu'introduit l'article entre les "grands" et les "petits" est un peu artificielle. Personnellement je lis assez peu les "ténors", mais plutôt un tas de "petits" blogs, et je trouve qu'ils sont souvent pertinents, pleins d'idées, attachants. C'est plutôt ça pour moi, le phénomène des blogs...

07 avril, 2006 12:03  
Blogger Fred 'Chandon' a écrit...

@Jean > tout à fait d'accord sur cette définition. Et, d'après ce que je sais, autour de moi tous apprécient également cet état d'esprit.

Deux réflexions:
# où Le Monde est il allé chercher cette idée de leaders d'opinion ? Il leur fallait absolument faire ce parrallèle avec la presse (Le Monde : auto-proclamé quotidien de référence) ? Ils voient les blogs d'un mauvais oeil comme des concurrents (chose qu'ils ne sont pas amha) ?
# certains blogues ne vont ils pas prendre justement à cause de celà la 'grosse tête' et profiter de leur 'notoriété' à des fins détournées (en vrac les buzz, la promo publicitaire, le filtrage des commentaires...)

07 avril, 2006 12:21  
Anonymous Anonyme a écrit...

"# où Le Monde est il allé chercher cette idée de leaders d'opinion ?"
A mon avis l'essentiel, c'est de faire croire que les blogs sont des leaders d'opinion(avec des moutons noirs,prochaine étape) afin de justifier les prochaines lois genre Davdsi qui concerneront la presse sur le net,dixit le ministre de la culture.(Et rapidement ,avant que le "grand public" ne comprenne les enjeux.)
.

07 avril, 2006 12:35  
Anonymous Julien a écrit...

"leader d'opinion" c'est plutôt le terme opinion qui est gênant dans tout ça.
Que trouve-t-on chez Véronis ? certainement pas que des "opinions" mais plus souvent des informations fiables, empiriques, des approfondissements sur des sujets d'actualité, des pistes de réflexions... un peu ce qu'on pourrait aussi trouver dans un journal sérieux qui ne s'occuperait pas de "faire" l'opinion mais qui apporterait des outils pour que chacun fonde la sienne.
Soit un peu ce que l'on trouve dans certains blogs cités dans ce papier (mais pas dans tous)

Merci en tout cas de nous faire partager votre regard de journaliste scientifique ;-) (par défaut)

Julien

07 avril, 2006 13:00  
Anonymous julien a écrit...

j'ajouterais que le ton personel du blog ne devrait pas faire passer tout ce qu'éolas ou véronis nous racontent pour des "opinions". Le sérieux de leur démarche fait que je trouve leur travail plus informatif que celui du monde qui me semble de plus en plus évoluer dans la sphère de l'opinion...

Julien

07 avril, 2006 13:07  
Anonymous jm salaun a écrit...

Désolé, mais je ne suis pas d'accord.
Sans doute les blogs modifient un certain nombre de pratiques de communication, permettent l'émergence de paroles nouvelles et différentes et favorisent le dialogue ou la conversation par le retour facile des lecteurs.
Néanmoins, à partir d'un certain niveau d'audience (en nombre et en qualité), un blog bascule dans un média, avec ses caractéristiques classiques.
Alors on peut discuter et ironiser sur le vocabulaire, c'est normal ici : leader, dealer, faiseur d'opinion.. mais il faut aussi assumer la place prise, même si on ne l'a pas voulue. Il me semble d'ailleurs qu'implicitement vous le faites.
Jouer de la modestie ou prétendre ne pas participer à la famille traditionnelle des médias, peut aussi être un bon plan d'image ou un positionnement décalé intéressant, mais quoi qu'il arrive vous êtes à 4500 pages vues par jour, donc un média de masse. C'est simplement un fait.
On peut aussi le refuser, comme le blog Biblioacid qui a fermé pour cause d' "institutionalisation". Ce n'est évidemment pas ce que je souhaite pour Aixtal qui m'informe, m'intéresse et me ravit.

07 avril, 2006 13:09  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Fred 'Chandon'> Je n'ai pas d'idées sur la première question (où Le Monde est il allé chercher cette idée de leaders d'opinion ?), sauf peut-être que le schema de pensée de la presse est plutôt un schéma descendant (ceux qui savent vers ceux qui ne savent pas), et il lui est donc naturel de voir ce même schéma partout.

Sur la deuxième remarque (certains blogues ne vont ils pas [...] profiter de leur 'notoriété'): c'est déjà fait non? il y en a même qui voient ça comme du business, il me semble.

07 avril, 2006 13:12  
Blogger Fred 'Chandon' a écrit...

@ julien : d'accord avec vous

@ jm salaun : 4500 pages vues par jour = média de masse ? mouais... Sur mes 2 sites perso (pas des blogues, hein ?) sur des centres d'intérêts très particuliers, montés à titre non professionnel, j'en fait autant sur chacun d'entre eux, ce n'est pas pour ça que je me 'range' dans la catégorie média de masse... Pour moi ce n'est donc pas une affaire d'audience.

@ Jean Véronis : bon, d'accord, j'avais déjà mon idée en écrivant ma 2e réflexion :D

07 avril, 2006 14:10  
Blogger TOMHTML a écrit...

Félicitations Jean.
Leader d'option, je ne sais pas, mais "membre influent de la blogoshpère", ça c'est sur ;-)
Excellente continuation !

07 avril, 2006 14:22  
Blogger all a écrit...

Comme je l'ai fait avec Bernard Salanie, c'est le moment de vous remercier pour le savoir que vous nous avez transmis.

07 avril, 2006 15:08  
Blogger VinZ a écrit...

Encore bravo à vous pour cet excellent blog !

Sympa, l'article du Monde, même si faire une liste de blogueurs influents est un exercice on ne peut plus subjectif.

(bon, au lieu de traîner sur les blogs, j'ai une présentation à Leuven la semaine prochaine à finir, moi ;D)

07 avril, 2006 15:25  
Anonymous versac a écrit...

assez d'accord avecce que dit chandon. L'influence est limitée, même si la reconnaissance est là (je parle pour vous, Jean, ma présence dans cette sélection est certainement usurpée).

Les media et les journalistes ont du mal avec la multitude foisonnante des blogs. C'est normal. Ils préfèrent souvent se rattacher à de vieux modèles, ou faire la lumière sur des cas particuliers...

Ceci-dit, merci pour ce merveileux blog.

07 avril, 2006 16:41  
Blogger all a écrit...

Non Versac, tu n'as rien usurpé ! Avant toi je ne connaissais ni Mallett-Stevens ni le shortage.

07 avril, 2006 16:48  
Anonymous jm salaun a écrit...

@Fred et Jean
Ok, le terme masse (dans média de masse) est exagéré, je ne l'ai utilisé que pour signifier qu'à partir d'un certain niveau d'audience il s'agit de la même structure descendante qu'un journal (dont tous, loin s'en faut, ne sont pas non plus des médias de "masse").
Même si la contribution de quelques lecteurs enrichit de façon sensible l'apport du blog et, sans doute, permet à son auteur de mûrir sa réflexion, la majorité se contente, comme moi la plupart du temps, de lire avec intérêt, d'apprendre beaucoup sans avoir l'expertise suffisante pour intervenir. Quel que soit l'avis ou l'envie de l'auteur du blog, à partir du moment où l'audience n'est plus individualisée, il s'agit globalement d'une communication classique de un vers beaucoup où le "un" reste maître du texte principal, comme celle d'un journal traditionnel.
Ce n'est pas une critique, mais un constat qu'à mon avis il est préférable d'assumer que de refuser.

07 avril, 2006 20:13  
Blogger Jean Véronis a écrit...

JM> Oui, c'est vrai. Plus on monte en audience, plus on rapproche d'un système descendant, par la force des choses. Je perçois déjà une certaine difficulté à répondre à tous les commentaires. Je sais par exemple que j'en loupe sur les billets anciens. On verra bien ce que ça donnera, mais je ne crois pas que l'audience sur un blog spécialisé puisse croître indéfiniment. Sinon, ça donnerait quoi? TF1?

Mais on n'y est pas encore: 4500 page/jour, ça fait (ici en tout was) dans les 1500 visiteurs différents. Bon nombre d'entre eux sont des passants (Google, etc.), dont je ne sais pas bien évalueur le nombre, mais il y a sans doute peut-être un millier de vrais lecteurs par jour, peut-être moins. En même temps, certaines personnes ne viennent voir le blog que tous les quelques jours. Combien de lecteurs fidèles en tout? Aucune idée. De toutes façons, faire du chiffre n'a pour moi aucun intérêt: je n'ai rien à vendre, seulement des idées à brasser.

Pour l'instant, j'ai le sentiment qu'il y a encore beaucoup d'inteactions et de discussions intéressantes, grâce à vous tous (la prevue!). Peut-être qu'un jour ça changera, peut-être que les blogs eux-mêmes s'épuiseront (spam, trolls, que sais-je). On verra bien. A ce moment-là, il faudra inventer d'autre formes. Ce qui est fascinant, c'est qu'il ne sert à rien de prédire, on a toujours tout faux: qui avait prévu les blogs ou les wikis?

07 avril, 2006 20:39  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Versac> Oui, totalement partiel et totalement subjectif. La qualité d'un blog ne se mesure pas comme la température de l'eau chaude! Et affluence ne veut certainement pas dire qualité (cf. TF1).

Une bien belle remarque en conclusion de votre billet du jour, que je reproduis ici in extenso, en invitant les lecteurs à aller voir le billet lui-même:

Vous avez vu parmi ces 15 blogs ? 14 hommes. Une femme, pour un blog de cuisine (excellent par ailleurs, Pascale a transformé notre quotidien culinaire). La blogosphère serait-elle machiste ?

Bon sang de bon sang! je connais plein de blogs tenus par des femmes, et qui sont superbes, attachants, souvent tendres et décalés, et qui mériterait bien d'être dans le top 15!

07 avril, 2006 20:45  
Anonymous Nicolas Voisin a écrit...

Bon, c'est pas tout ça la starification (héhé) mais j'ai trouvé un ch'truc qui pourrait t'amuser et ne me semble pas avoir été étudié... "L'alphabet selon Google (et comparses)". Une étonnante aventure autour des résultats attachés à chacune des lettres de notre alphabet. Pleine de rebondissements ! je me permets humblement (si, si) de te solliciter pour cette enquête au coeur du 'language 2.0' :)

> http://blpwebzine.blogs.com/nuesbreves/2006/04/dfis_pour_jean_.html

En espérant au moins te faire sourire ;)

07 avril, 2006 22:05  
Anonymous pascal a écrit...

En même temps c'est flatteur, non?

07 avril, 2006 23:08  
Anonymous Dominique a écrit...

Moi, je m'interroge parce qu'un blogue comme la boîte à images par exemple a plus de lecteurs et de pages vues que certains de ces fameux décideurs (qui semblent souvent être une caste autoréférentielle et autoproclamée). Et puis tiens... il n'y a même pas le Bigbangblog de Schneidermann (ex du Monde) et d'Abiker (rival radiophonique de Bloïc). On se demande bien pourquoi... Ce sont juste les influenceurs qui se sont cooptés et qui ont ajoutés trois ou quatre noms comme celui d'un certain Véronis pour faire pluriel.

07 avril, 2006 23:35  
Anonymous Agnès a écrit...

Les femmes semblent y avoir trouvé un moyen d'expression privilégiée, puisqu'elles constitutent 54% des blogueurs.
sur: http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39296121,00.htm

Un problème classique, il ne s'agit pas d'arriver à la parité, encore faut-il exercer un réel pouvoir!

Enfin, bon, les femmes sont surtout pragmatiques:
même sur le web elles font des travaux ménagers!

Alors qu’elles s’occupent encore très majoritairement des démarches liées à la santé (72%), à la famille (71%) ou dans une moindre mesure à la fiscalité (51%), les femmes utilisent de plus en plus les services en ligne pour effectuer ces formalités administratives, en particulier les femmes jeunes et actives.

http://www.adae.gouv.fr/article.php3?id_article=1032

Si seulement on pouvait changer les couches par internet!

08 avril, 2006 17:05  
Anonymous Préau a écrit...

Ce qui fait qu’un blog rejoint ou non de la sphère des médias traditionnels n’est pas son niveau d’audience mais ce qui s’y passe. Celui-ci, avec ses inventions mises à disposition de tous, ses analyse linguistiques de l’actualité, sa dimension ludique et ses "micro-échanges", induit une disposition d’esprit très différente de celle avec laquelle on lit Le Monde ou regarde les journaux télévisés.

Mieux que leader d’opinion - notion qui, tout de même, ne me paraît pas vouloir dire grand chose -, votre blog suscite la réflexion, et cela dans une perspective qu’il n’arriverait pas à beaucoup d’emprunter sans vous.

Merci pour cela !

Je profite d’avoir osé intervenir pour vous demander s’il existe un programme qui permette d’analyser un texte de façon à donner le nombre d’occurrences de chacun des mots qu’il contient.

08 avril, 2006 17:21  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Préau> merci à vous! "susciter la réflexion": je n'en demande pas plus, et c'est déjà beau!

Programme pour compter les mots d'un texte: oui, j'ai écrit un petit outil rustique, que vous pouvez télécharger ici: Dico (il faut d'abord sauver le texte .doc, .html, etc. en .txt).

08 avril, 2006 17:31  
Anonymous Anonyme a écrit...

Pourquoi se comparer au Che ? L'imagerie populaire qui lui est attachée est bien éloignée de la réalité... Ernesto Guevara a par exemple regretté que le régime ami du Guatemala n'aie pas procédé à quelques exécutions capitales à titre d'exemple, et d'une manière générale ses écrits sont d'une violence rare, et d'une orthodoxie idéologique qui frôle le sectarisme.

09 avril, 2006 01:08  
Anonymous yves duel a écrit...

Hé hé... Camarade "Che" Véronis, fallait bien que quelqu'un -un grincheux- le prenne au premier degré !

Alors que je soupsonne plutôt un reste de nostalgie (non pour la violence, mais pour la joyeuseté des manifs)?

09 avril, 2006 08:25  
Anonymous FrédéricLN a écrit...

anonymous :

c'est justement là ce qui distingue les leaders d'opinion de la modernité (XIX-XXème) des influenceurs sociaux (?) d'aujourd'hui.

Les premiers avaient pour stratégie de mettre en mouvement des pyramides lourdes de transmission d'information (ce que F. Bayrou appelle le "dinosaure") à coups d'exemples sanglants, de messages univoques et de corps de doctrine intangibles.

Les seconds déposent une information, une image, une émotion que la planète pourra, si cela répond à son attente, ramasser et s'approprier.

09 avril, 2006 08:25  
Blogger entreprisesaletranger a écrit...

Bonjour Jean,
Ma foi, leader ou dealer... si tu as des conseils pour que mon bloc-notes :
http://entreprisesaletranger.over-blog.com/
devienne un haut lieu de réflexion sur les créatrices et créateurs d'entreprises à l'étranger, je suis preneur.
Toutes mes félicitations !

09 avril, 2006 11:02  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Nicolas Voisin> Excellent! je ne sais pas si je pourrai relever le défi tout de suite (le nombre de projets en retard sur mon bureau est totalement dément) mais je retiens l'idée!

09 avril, 2006 11:26  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Anonymous> A propos du Che (ses écrits sont d'une violence rare, et d'une orthodoxie idéologique qui frôle le sectarisme). Justement, justement... c'est ce que m'évoquent les termes "leader d'opinion", "maître à penser", etc. etc. J'aurais pu aussi faire un montage sur Joseph Véroline, le "petit père" de blogs, ou Mao Vérong, le Grand Carnetier, mais c'était moins ressemblant. Je vous jure que le poster du Che ressemblait comme deux gouttes d'eau à la photo de mon permis de conduire de 1973: la barbe, les cheveux, la chemise en treillis...

Yves Duel> Merci de rappeler la bonne lecture. Non, je n'ai aucune nostalgie pour la violence romantico-révolutionnaire (qui ne m'attirait déjà pas à l'époque). Mon héros à moi était un papy maigrichon qui crapahutait le crâne rasé et les pieds nus. Il est vrai que le poster faisait moins craquer les filles...

09 avril, 2006 11:49  
Anonymous Préau a écrit...

Merci, c’est vraiment excellent ce que vous faites !

Je n’ai pas la nécessité d’un tel programme mais lorsque j’écrivais un mémoire il y a quelques années, je me suis posé la question de savoir ce que donnerait mon texte analysé de la sorte et comparé à d’autres. Mais étonnamment, personne ne savait alors où je pourrais trouver les moyens informatiques de ce faire, ni même s’ils existaient.

Je suis ravi que ce soit au sein de quelque chose d’aussi intéressant que la blogosphère que j’aie pu trouver cela.

Je n’ai pas encore tout saisi des fonctionnalités de votre outil mais je le trouve déjà très bien !

J’allai vous faire part de quelques réflexions au sujet des constantes que je vois se dégager, mais la découverte de la fonction "antidico" m’a définitivement convaincu qu’il n’était vraiment pas nécessaire que je m’engage là-dedans.

Merci encore !

Ps : entre cette photo du Che et la vôtre, il y a encore quelque chose ; je suis étonné qu’aucun des pros du photoshop qu’il doit bien y avoir parmi ceux qui fréquentent votre blog ne se soit encore essayé a quelque montage…

09 avril, 2006 12:10  
Anonymous Agnès a écrit...

Bonne idée ça, travailler son image pour pour attirer le public féminin.
Pauvre Jean, il a déja du mal à distinguer ses nombreuses lectrices, c'est la rançon de la gloire!

09 avril, 2006 13:29  
Blogger Vicnent 31415 a écrit...

Jean, depuis que vous êtes couronné "Che", les stats, elles disent quoi ?
un graphique !!

10 avril, 2006 10:07  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Vicnent> Je connais bien ce genre de phénomène, je l'ai observé à plusieurs reprises, par exemple quand Slashdot ou le New York Times avaient repris mes infos. Ca fait un gros pic, et puis quelques jours après on revient exactement à la normale. Ici, depuis la parution dans le Monde, les stats ont doublé, passant de ma moyenne de 1500 visiteurs/jour à plus de trois mille. Mais ça va dégringoler, et dans deux ou trois jours on sera revenu au niveau habituel... Ainsi va la vie des blogs: "15 minutes of fame", pour citer encore une fois Andy Warhol. Mais je ne cherche pas spécialement l'audience (qui serait d'ailleurs compliquée à gérer et changerait la nature de ce blog, comme le souligne JM Salaun plus haut).

10 avril, 2006 10:15  
Anonymous épi a écrit...

“Chez Véronis”, c'est bistrot ou restau ?

10 avril, 2006 12:33  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Epi> Excellent. En tous cas pas un fast-food intellectuel, j'espère!

10 avril, 2006 12:50  
Anonymous Préau a écrit...

Du point de vue de la fréquentation, il me semble il me semble que ce n’est pas l’audience qui change la nature d’un blog mais le nombre de ses intervenants, et le vôtre est parvenu à un équilibre tel - grâce à un maintient de la spécialisation et une variété suffisante de commentateurs habitués - qu’il se trouve à mon avis prémuni de ce qu’un hausse de celle-ci entraîne une hausse excessive de ceux-là.

10 avril, 2006 16:44  

Enregistrer un commentaire