Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

vendredi, avril 14, 2006

Lexique: "Karcheriser" est-il français?

L'Assemblée nationale fait de la lexicographie.

Rappel des faits: le député communiste Jean-Pierre Brard a déposé un amendement à la proposition de loi UMP, stipulant que le fameux article 8 de la loi sur l'égalité des chances sur le CPE "est karchérisé". Le président Jean-Louis Debré l'a rejeté au motif que le mot n'est pas dans le Larousse.

Je vous laisse savourer. C'est absolument délicieux...



198e séance de la session ordinaire 2005-2006


PRÉSIDENCE DE M. JEAN-LOUIS DEBRÉ

M. le président. La séance est ouverte.

(La séance est ouverte à neuf heures trente.)

    1

RAPPEL AU RÈGLEMENT

M. le président. La parole est à M. Jean-Pierre Brard, pour un rappel au règlement.

M. Jean-Pierre Brard. Mon intervention concernant directement le déroulement de la séance, elle entre parfaitement dans le cadre de l'article 58 de notre règlement.

Le droit d'amendement est un droit fondamental des parlementaires qui leur permet de peser sur la fabrication de la loi. Or, monsieur le président, vous avez fait disparaître l'un de mes amendements. (Exclamations sur les bancs du groupe de l'Union pour un mouvement populaire.) Cela m'étonne de vous, qui protégez toujours les droits de l'opposition.

Cet amendement était ainsi rédigé : « L'article 8 de la loi n° 2006-396 du 31 mars 2006 pour l'égalité des chances est karchérisé ». (Exclamations sur les bancs du groupe de l'Union pour un mouvement populaire.)

Plusieurs députés du groupe de l'Union pour un mouvement populaire. Ce n'est pas français !

M. Jean-Pierre Brard. Alors que cet amendement avait été examiné par la commission des affaires sociales - je parle sous le contrôle de M. Hénart et de M. Dubernard - vous avez jugé sa rédaction inacceptable, sous prétexte qu'on ne trouvait pas le verbe « karchériser » dans le dictionnaire Larousse.

Je vous répondrai d'abord, monsieur le président, que le Larousse n'est pas un document officiel : il ne dit pas la loi en matière de linguistique ; il n'a pas même une autorité académique.

Deuxièmement, le fait précède le droit. Ce n'est pas moi qui ai employé le premier ce mot qui est teuton, mais, et cela n'a rien d'étonnant, un homme politique qui a déclaré à New York qu'il se sentait étranger dans son propre pays.

Je ne vous apprendrai pas, monsieur le président, qui pratiquez parfois cet art, que l'humour est souvent plus efficace que les litanies ennuyeuses du formalisme juridique. J'ai trouvé, pour ma part, un dictionnaire qui définissait « karchériser » de la façon suivante : « nettoyer en profondeur », c'est-à-dire enlever ce qui n'est pas propre - le CPE en l'occurrence.

M. Jean-Michel Dubernard, président de la commission des affaires culturelles, familiales et sociales. C'est de la réclame ! Cela suffit !

M. le président. Concluez, monsieur Brard.

M. Jean-Pierre Brard. Je termine, monsieur le président.

M. Gérard Larcher, ministre délégué à l'emploi, au travail et à l'insertion professionnelle des jeunes. C'est Bricorama !

M. Jean-Pierre Brard. Pas du tout. Ce terme, qui trahissait un profond mépris pour les jeunes des quartiers populaires, a constitué une véritable agression...

M. Éric Raoult. La société en question est implantée en Seine-Saint-Denis !

M. Jean-Pierre Brard ...contre des jeunes, monsieur Raoult, qui sont déjà humiliés quotidiennement, perpétuellement rabaissés dans leur personne et dans leur vie familiale.

Le ministre d'État, dont on connaît les qualités de provocateur, ne va pas jusqu'à assumer ses opinions passées. Je vous rappelle les déclarations enthousiastes des sarkozystes de cette assemblée...

M. le président. Je vous remercie, monsieur Brard...

M. Jean-Pierre Brard ...en faveur du CPE.

M. le président. Monsieur Brard.

M. Jean-Pierre Brard. Vous me permettrez de vous dire pour finir, monsieur le président, que vous avez tort de priver l'Assemblée de l'apport du ministre d'État au renouvellement de notre langue, un ministre d'État qui est l'ami de Mme Bettencourt et de Tom Cruise !

M. le président. Il est vrai, monsieur Brard, que j'ai refusé votre amendement. Mais sachez que j'ai l'intention de soumettre à l'Académie française, d'une part la question de savoir si ce mot est français, et d'autre part votre candidature ! (Sourires.)


26 Commentaires:

Blogger Loran Bernardi a écrit...

Jean aidez les! Aidez nous!!

C'est francais ou pas?!?!!


Vous savez vous!

14 avril, 2006 18:16  
Anonymous Jean Meyran a écrit...

Mais, bon sang, où allez-vous chercher tout çà ??

Encore bravo et bonjour chez vous

14 avril, 2006 18:25  
Blogger all a écrit...

Un néologisme construit à partir d'un nom de marque, comme "scotcher".
Ce n'est pas dans le dictionnaire, mais ça pourrait y entrer.
Debré est mesquin et il n'aime pas du tout Sarko.

14 avril, 2006 19:48  
Anonymous Agnès a écrit...

Et Kärcher qu'est-ce qu'ils vont dire?
En tout cas, leur campagne publicitaire en ce moment n'est pas du tout dans ce registre là, mais plutôt dans la dentelle:
http://www.karcher.de/campaign/TV-Spot/TV-Spot_VC_6300.htm

14 avril, 2006 22:08  
Anonymous Frédéric a écrit...

Le titulaire de la marque devrait commencer à s'inquiéter. Il risque de perdre ses droits.

Extrait du Code de la Propriété Intellectuelle :

"Article L714-6

Encourt la déchéance de ses droits le propriétaire d'une marque devenue de son fait :
a) La désignation usuelle dans le commerce du produit ou du service ;
b) Propre à induire en erreur, notamment sur la nature, la qualité ou la provenance géographique du produit ou du service."

Il faut préciser que "de son fait" ne signifie pas nécessairement que le titulaire de la marque doive avoir un rôle actif ; en pratique les tribunaux condamnent surtout son inaction.

14 avril, 2006 22:11  
Anonymous sopadeajo a écrit...

Question technique:
Pourquoi envoyez vous tant de cookies????
Pas de vrai anonymat avec les cookies....

Avec Win98 IE6, la fenêtre des commentaires n´est pas gardée dand l´historiel de IE, et donc, quand on coupe la connection, on ne trouve plus rien.
Remèdes?

15 avril, 2006 19:18  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Sopadeajo> Cookies : ce n'est pas moi, c'est Blogger. Je n'ai aucun contrôle sur ça, hélas. Mais je ne crois pas qu'il y ait un problème d'anonmymat: je n'ai personnellement aucun moyen d'accèder à ces infos.

15 avril, 2006 19:23  
Anonymous petiteve a écrit...

Bonjour,

Comment avez-vous fait pour obtenir ce texte ? est'il dans son intégralité ?

Merci en tout cas, j'ai savouré.Je connais depuis peu votre blog grâce au journal Le Monde.

16 avril, 2006 15:59  
Anonymous Olenka a écrit...

La preuve qu'on n'a pas besoin des guignols pour rire des politiques !

16 avril, 2006 16:03  
Anonymous molyss a écrit...

Moi, ce qui me dérange le plus dans ce texte, c'est l'attitude qu'ont les députés les uns envers les autres.
Ne serait-ce qu'à la maternelle, quand un camarade parlait, si un élève lui coupait la parole, il se faisait immédiatement remettre à l'ordre.
Comment en est-on arrivé à se faire gouverner par des gens qui n'ont même pas la moindre notion de politesse et qui se comportent comme des gamins de 10 ans ????

16 avril, 2006 16:47  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Petiteve> Oui, c'est l'intégralité du "rappel au règlement" (mais la séance était évidemment plus longue). Les comptes-rendus des séances sont sur le site de l'Assemblée. Ca vaut souvent son pesant de cacahuètes...

16 avril, 2006 19:06  
Blogger Sébastien Jacqmin a écrit...

Cookies > Cela m'interpelle cette histoire. Je parlais hier encore avec des gens informés, de la place de plus en plus inquiétante ( et je ne veux pas répandre une athmosphère de suspition ) que prend Google. Car si en arrière plan, elle ambitionne à devenir la plus grande banque d'informations personelle, elle risque d'ultra puissante.
Pour s'en convaincre, il suffit de regarder le nombres d'utilitaires et autres services que Google à developpé ces deux dernières années et qui ont un acès directe ou indirecte à nos données personnelle ainsi que nos centres d'interêt ( même si nous n'avons rien à cacher). Google desktop, blogger, picasa, ce service de mail dans lequel on peut y laisser tous nos message (parce qu'il y a de la place), Et maintenant cette histoire de cookies plus important que la moyenne..

Molyss> Je pense la même chose. La recherche du pouvoir ne peut souvent être faite que par des gens qui se permettent 'de temps en temps' de mettre le pied dans l'ouverture de porte.

17 avril, 2006 10:58  
Anonymous Aurelie N. a écrit...

* "Karcheriser" n'est pas dans le tlfi... C'est grave docteur?
* Le petit nuage de mots obtenus du nebuloscope a partir de "Karcheriser" est vraiment des plus interessants: a part "nettoyer", les autres mots sont tous lies a la situation politique en France, "Sarkozy" et "racailles" en tete. C'est une illustration assez sympa de ce ce dialogue savoureux.

17 avril, 2006 15:36  
Anonymous sopadeajo a écrit...

""Karcheriser" est-il français? "

La réponse est non.

Mais voici une autre question:

Les karchériseurs existent-ils?

La réponse est oui: en deça et au delà des Pyrénnées.

Signé :un sudiste.

PS: Jean,les cookies sont faits pour traquer nos habits de navigation, et donc d´achat.

Le contrôle de ces habitudes, leur permet de contrôler nos achats, et donc de les promouvoir, par effet rétroalimentatif.

Contrairement à ce que presque tout le monde croit: sur l´internet,rien n´est gratuit.

La gratuité n´est qu´apparente.

Les etasuniens sont déjà en traîn de nous le faire payer , avec l´introduction massive de mots (techniques?) anglais (amerloques, en fait).

PS1: Pardonnez les fautes d´orthographe (je suis ibérien)

PS2: Dans mon antérieur commentaire, je parlais de l´historiel (historial en castillan) du navigateur IE (Internet Explorer); mais je voulais dire CACHE (et CACHE est un "ETASUNISME", pour dire "mémoire de l´objet en question").
Bref,puisque je n´ai pas d´ADSL (etasunisme), je paie par minutes de connection, et donc, je lis les produits de ma navigation sans connection (téléphonique ou fibreoptique). Mais les commentaires de blogger ne sont jamais gardés dans la cache de mon IE6 avec Windows 98.

Est-ce un problème de blogger, ou de IE6 avec Win98, ou de mon ordinateur personnel?

PS3: 1000 francs (anciens) à qui saura répondre à cette question.

17 avril, 2006 20:44  
Anonymous Aurelie N. a écrit...

>""Karcheriser" est-il français? "
>La réponse est non.

Comment pouvez vous l'affirmer? Ce terme est effectivement absent des dictionnaires que j'ai pu consulter aujourd'hui, mais Mr Brard affirme en avoir trouve une definition - il ne precise pas dans quel ouvrage. Par ailleurs, "karcheriser" est relativement frequent sur les pages francaises de Google (N=14500), et il est de facto dans l'usage. Du coup, c'est meme etonnant qu'il ne figure pas dans le Larousse qui se targue de recenser les mots de la langue francaise qu'ils soient attestes par l'academie ou par l'usage.
Quoi qu'il en soit, l'opportunite d'utiliser ce terme dans un texte officiel reste discutable...

17 avril, 2006 22:17  
Anonymous sopadeajo a écrit...

Chère aurèlie n:

Je m´en remets à Don Quijote (de la Mancha), qui fort justement -et parlant à son disciple Sancho Panza-, affirmait: Sancho, con la iglesia nos hemos topado (Sancho, nous avons buté sur l´église), il parlait de l´église internestesque et googlesque (of course).

Car chère Aurèlie (Dulcinea), si google dit 14500 fois que karcheriser existe, cela ne prouve que , les karchériseurs existent aussi, et qu´ils veulent être "califes à la place du ..." , et donc s´appellent Iznogouds.

Répétez 14500 fois qu´Iznogoud est mauvais (pour la France, et pour l´Europe).

18 avril, 2006 02:26  
Anonymous Pierre Chanut a écrit...

La société propriétaire de la marque Karcher devrait s'opposer à l'utilisation intempestive de ce nom commercial. Cela pourrait pimenter un peu plus ce débat.
Cela pourrait aussi éviter que cette marque devienne petit à petit un nom commun.
En effet, cette petite popularité peut apparaître, dans un premier temps, très séduisante aux responsables d'entreprise propriétaire de leur marque mais ensuite cela s'avère être un inconvénient majeur à l'usage d'une marque commerciale, exemples : frigidaire, klaxon, fermeture éclair et plus récemment Walkman (marque déposée par Sony).

18 avril, 2006 12:44  
Anonymous Aurelie a écrit...

Sopadeajo,
Loin de moi l'idee que ce que nous dit Google doive etre pris pour argent comptant. Cependant, Google nous indique quand meme que "karcheriser" est utilise en pratique - on pourrait regarder dans d'autres corpus du francais pour s'en convaincre, mais je n'en ai pas sous la main. Avant de rentrer dans les dictionnaires, "frigidaire", "kleenex", etc. sont d'abord entre dans l'usage. Faute d'etre officielement un mot du francais aujourd'hui, "karcheriser" pourrait etre futur candidat au dictionnaire - malgre la repugnance qu'il vous inspire. Je crains que l'intervention de Don Quijote n'ait aucun impact, que ce soit dans un sens ou dans l'autre. Par contre, le "bruit" ammorce par l'ammendement de Mr Brard...

18 avril, 2006 16:14  
Blogger brigetoun a écrit...

Brard a le grand mérite, sachant qu'il a une chance sur mille de faire passer un amendement, de s'être fabriqué un rôle de pitre qui lui permet, un peu comme les bouffons du roi, de faire entendre sa vérité à peu près impunément. Il déclenche des protestatins mais jamais un vrai brouhaha. Ont ils envie de l'entendre ?

18 avril, 2006 22:38  
Anonymous Vincent a écrit...

Je me souviens d'un article dans Libé, il y a quelques mois, à propos de la marque "caddie" qui attaque en justice dès que son nom est utilisé pour designer un chariot pour faire ses courses.La dernière victime en date, il me semble, est un de nos ministres, qui avait employé l'expression caddie de la ménagère, ou quelque chose comme çà, pour définir un nouveau sytème d'évaluation des prix.

20 avril, 2006 22:59  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Loran, Sopadajo, Aurelie> J'ai bien peur que la question "le mot X est-il français?" soit indécidable... Les dictionnaires, bien sûr, n'ont aucune autorité pour décider de ce qui est français. Généralement, ils entérinent bien après coup des mots qui sont devenus courants dans la langue, mais il faut plusieurs années pour qu'un mot se fraie un chemin dans un dictionnaire (encore que ce mouvement s'accélère, pour des raisons tenant au marketing: blog est entré très vite!). Je pratique parfois avec mes étudiants un exercice qui consiste à prendre un texte et à barrer tous les mots qui ne sont pas dans un dictionnaire courant (par exemple le Larousse). On a des surprises: sur certains types de textes, jusqu'à 10% des mots disparaissent... En lisant la presse ce matin, je suis tombé sur dézinguer, barbouzerie, dégroupage, sarkozyste, méritocratique, zapette... Autant de mots qui ne sont pas dans les dicos. Faut-il les y mettre? Qui décide? A partir de quand un mot est-il "digne" d'y figurer? Grandes questions...

Pendant ce temps la langue avance... Je compare souvent la création lexicale à un processus darwinien: il y a des créations, des mutations en permanence. Certaines se répandent, d'autres vivent mais cantonnées à une niche écologique, d'autres meurent... Pour la langue comme pour la nature, personne n'a besoin de décider comment doit être le monde: ça marche, et c'est ça qui est beau!

21 avril, 2006 09:44  
Anonymous sopadeajo a écrit...

Bien sûr, jean. Une langue est un bouillon de culture, un processus vivant.
Comme le vin, la langue évolue- et tant que cela ne tourne pas au vinaigre, cela ira-.

Veillons cependant à que l´introduction massive d´anglicismes en tout genre (dans le domaine de l´internet en particulier) ne se généralise pas et que nous n´avinaigrions pas nos langues.

Par exemple, je ne suis pas d´accord avec le mot blog , qui n´est en fait qu´un acronyme étasunien. Nous devrions être capables d´en inventer un autre.

Quand à karchériser, l´intervention brillante de Brard à l´assemblée, était à double sens , et allait contre le petit Nicolas.

Nous ne voulons pas utiliser un mot inventé par un droitier-avide-de-pouvoir-absolu.

Sauf peut-être la définition :

karchériseur=fasciste.

Mais inventons des mots, naturellement...

21 avril, 2006 20:06  
Anonymous Anonyme a écrit...

Bonjour tout le monde... je m'appelle Becki, je suis anglais et j'étudie le français pour le bac en Angleterre. je doit comprendre les événements actuels en France. Je suis voici pour demander une question...Je suis juste pour penser que les mots de Nicholas Sarkozy ont été au coeur de beaucoup des débats pour appeler les gens impliqué dans les émeutes en octobre, les 'racailles' et les 'Kärchers', c'est vrai? Je veut demandez-vous, quoi est le definition de cela mot? Je compris qu'il y avait beaucoup des discussions l'entourant, et je compris de ton blogger qu'il a quelque chose faire avec une marque commercial?? Donc, si vous pouvez et sans exciter plus des débats, donne moi une definition, s'il vous plaît??
Merci beaucoup, et désole pour le mauvais français

Becki
xXx

23 avril, 2006 22:46  
Anonymous Anonyme a écrit...

Sopadajo, vous dites :

PS: Jean,les cookies sont faits pour traquer nos habits de navigation, et donc d´achat.
Le contrôle de ces habitudes, leur permet de contrôler nos achats, et donc de les promouvoir, par effet rétroalimentatif.

Oui, les cookies peuvent servir à traquer nos habits de navigation mais un cookie n'est visible que par le site qui l'a créé. Ainsi, les cookies de blogger ne sont visibles que par eux. Ce n'est qu'un stockage temporaire sur votre machine d'infos qu'ils ont eux mêmes placé. Si vous êtes parano, désactivés les cookies pour ce site mais informez vous d'abord car vos extrapolations sont du n'importe quoi !



Jean, entièrement d'accord avec vos remarques sur le caractère indécidable de la question et sur l'évolution du langage.

Si je suis pour la défense de notre culture (des mots qui existent), je trouve personnellement idiot la remarque de l'intervenant à propos du mot blog. Pourquoi chaque peuple devrait inventer un nouveau mot alors que l'original est souvent plus parlant !

25 avril, 2006 19:07  
Anonymous sopadeajo a écrit...

Oh when the saints;;;; go marching in.............

27 avril, 2006 01:38  
Anonymous Anonyme a écrit...

REMPLACER KARCHERISER¨PAR SARKORYSER !

14 avril, 2007 18:54  

Enregistrer un commentaire