Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

mercredi, janvier 25, 2006

Garfieldd: Outreau ou pas assez

Le Mammouth en a fait trop sur l'affaire Garfieldd, le proviseur de Mende qui évoquait son homosexualité (de façon anonyme) sur son blog. Cela commence à devenir évident aux yeux de tous. Même le Ministre reconnaît l'erreur de ses services (voir ici pour plus de détails, des liens, une pétition, etc.). Je ne peux m'empêcher de voir un parallèle cruel entre cette affaire et le désastre d'Outreau (à ce propos, ne manquez pas les retransmissions de la Commission d'enquête sur la Chaîne Parlementaire, c'est l'émission de télé-réalité de la décennie: si vous êtes comme moi, vous resterez scotché sans voix pendant des heures derrière votre écran).



Bien sûr, le désastre de Mende n'a pas la même envergure que celui d'Outreau. Ici un seul homme est concerné, il n'est pas allé en prison, mais sa souffrance et son désarroi doivent être terribles [interview de Garfieldd]: la révocation est la sanction la plus lourde qu'on puisse infliger à un fonctionnaire, et elle est rarement prononcée sans des faits d'une extrême gravité, et un volet pénal à l'affaire.

Je comprends tout à fait la vigilance qui émerge peu à peu dans les consciences face aux crimes sexuels et à la pédophilie. Bravo: assez de souffrances muettes. Mobilisons-nous. Mais évitons les pièges et l'hystérie. Les ressemblances avec Outreau sont navrantes. L'instruction est bâclée: à Mende si la commission paritaire qui a jugé Garfieldd avait simplement regardé son blog, elle aurait immédiatement constaté (comme l'attestent les témoignages de centaines de bloggeurs) qu'il n'y avait aucune pornographie. Les médias se déchaînent, les protagonistes sont lynchés sur la place publique... Comme à Outreau, tout se dégonfle ensuite: on s'aperçoit qu'il n'y a rien derrière tout ça; le Ministre, les journaux reconnaissent leur erreur. Mais un homme a été brisé et ce n'est pas fini (la sanction n'est toujours pas levée et le Ministre parle toujours de faute).

En même temps, le Mammouth n'en fait pas assez. Depuis des années je proteste contre l'envahissement de liens pornographiques sur les moteurs de recherche, sponsorisés ou non (par exemple ici). Les parades sont pourtant extrêmement simples, et sont en vigueur aux Etats-Unis depuis bien longtemps. Or il a fallu attendre l'été 2005 pour que Google mette en place un filtre "SafeSearch" pour le français. Pendant tout ce temps, nos collègues d'école primaire, collège et lycée se plaignaient de l'ingérabilité des recherches: Google est devenu un instrument pédagogique incontournable, mais que faire, comment réagir lorsque le moteur renvoie des liens vers des sites de la pornographie la plus abjecte (zoophilie, etc.) sur les requêtes les plus banales?

Je n'ai guère entendu le Mammouth se mobiliser à ce moment-là, et pourtant les élèves étaient exposés quotidiennement à des choses biens pires que le blog de Garfieldd. Les réponses techniques ont été franchement molles, quelques filtres ici ou là, mais en gros c'était débrouillez-vous (ça rappelle une autre affaire...). Les réponses politiques ont été totalement absentes: qui a entendu nos hommes politiques se mobiliser contre Google, Yahoo ou MSN? Pourtant l'affaire des souvenirs nazis aux enchères sur Yahoo avait fait tout un tabac...

Finalement, les moteurs se sont calmés tout seuls, et la situation est devenue plus saine (je m'en suis fait l'écho ici et la tendance se confirme; j'y reviendrai dans quelques jours). Mais qu'ont fait nos politiques? Rien. La seule raison pour laquelle la pornographie agressive a disparu des moteurs (à condition d'activer le fameux filtre...) c'est un simple problème de gros sous: les marketoïdes de Mountain View et d'ailleurs ont calculé que les liens pornographiques non désirés leur faisaient désormais perdre plus d'argent qu'ils ne leur en faisaient gagner. Finalement ce ne sont guère que des liens vers du spam, des sites bidons qui pour la plupart arnaquent votre carte bleue (le fameux coup du débit multiple) et en tous cas inondent votre ordinateur de spyware. Les amateurs de sexe savent désormais où trouver sans avoir besoin de Google, et l'internaute lambda ne se fait plus guère piéger.

Place donc au moteur propre. Le Mammouth n'y est pour rien. Alors au moins qu'il cesse de barrir dans la plaine de Mende.


16 Commentaires:

Anonymous Miss Tics a écrit...

Eh bien , tout est dit. Rien à y ajouter, juste à adhérer... Merci ;)

25 janvier, 2006 11:52  
Anonymous MBt a écrit...

Petite correction :
"Mais qu'onT fait nos politiques?"

Cela dit, le "traitement" du problème me fait plus penser à un acte homophobe (qui d'ailleurs devrait être puni) qu'à une erreur judiciaire car les preuves ici sont évidentes (à Outreau il n'y en avait pas ou peu et ils les cherchaient)

25 janvier, 2006 13:19  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Mbt> ont -- merci!

acte homophobe -- J'ai trouvé intéressante la remarque de Maître Eolas : "tout le monde ne pourra s'empêcher de penser que si ce proviseur avait été hétérosexuel et avait montré des jeunes femmes en lingerie, son site aurait fait le tour du rectorat en faisant marrer tout le monde, et c'est tout."

25 janvier, 2006 13:23  
Anonymous Tom a écrit...

Je pense plus à un acte de répression immédiate de la part du gouvernement. Un acte homophobe venant de ce même gouvernement serait difficile à croire

25 janvier, 2006 13:36  
Anonymous Merome a écrit...

Il manque un mot, je crois, dans cette phrase :
Les parades sont pourtant extrêmement simples, et sont en vigueur aux Etats-Unis *depuis* bien longtemps.

25 janvier, 2006 13:40  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Merci Merome!

25 janvier, 2006 13:42  
Anonymous yves duel a écrit...

je suis un admirateur de votre blog, et vivement pas d'accord avec l'outrance qu'Outreau apporte à votre comparaison.

Si cela vous intéresse, j'ai laissé un long commentaire sur le site de soutien à Garfieldd.
http://blog.soutenons-garfieldd.org/index.php/2006/01/23/130-comment-participer-et-informer
(ce sont les 4, 5 et 6è commentaires)

Il me semble que le temps est venu des évaluations et débats plus calmes...

très cordialement,

25 janvier, 2006 16:35  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Yves> Je mentionne quand même une différence d'échelle. Je vais lire vos textes. Merci!

26 janvier, 2006 08:54  
Anonymous Anonyme a écrit...

Illisible pour un presbyte ET:OU malvoyant.

Please Please
pensez à nous.
Richard

26 janvier, 2006 16:39  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Richard> Il me semble au contraire que mes caractères sont plutôt gros par rapport à la moyenne des blogs? N'est-il pas possible de toutes façons de régler le navigateur pour avoir une taille de police plus grande? Merci de m'expliquer un peu plus...

27 janvier, 2006 09:57  
Anonymous François Dubreuil a écrit...

Tendance lourde? Franchement lourde, alors. Une chose du même ordre est arrivée à un directeur d'école, syndicaliste.Sa hiérarchie, dans le meilleur style cow-boy, est allée jusqu'à confisquer en son absence l'unité centrale du bureau censée contenir des favoris pédophiles. Ces Pieds Nickelés détruisirent ainsi toute preuve possible, aussi bien de son innocence. Il a fallu plus d'un an pour qu'il soit réhabilité, sans même rêver d'obtenir justice de la destruction de preuves, du préjudice moral (poste 70 km plus loin) ou d'être soutenu par son administration contre autrui (parents..) comme elle en a le devoir.
Or, ce gars a l'air homo.

29 janvier, 2006 21:57  
Anonymous Denys a écrit...

J'ai eu lointain souvenir, datant d'entre dix et vingt-ans, d'un enseignant du sud-ouest, devenu depuis lors romancier et écrivant sur le rugby et le vélo, qui avait été révoqué ou du moins fortement sanctionné pour avoir publié un ouvrage considéré comme pornographique ; il s'en défendait dans un entretien télévisé, accusant sa hiérachie de ne pas avoir apprécié certaines de ses formules, comme : "recteur, recta, rectum..." (j'ai oublié la suite). Cela rappelle-t-il quelque chose à quelqu'un ?
Si, d'ailleurs, il y avait un parallèle à tracer entre Outreau et Garfieldd, il devrait également envisager les rôles respectifs de l'institution : Garfieldd sanctionné non pas, à mon sens, pour une homosexualité qui complique plutôt la tâche de l'administration en faisant du proviseur une victime de l'homophobie, mais pour sa description sans complaisance du fonctionnement de l'établissement qu'il dirige, le juge d'instruction d'Outreau qui, revendiquant, ce qui reste à prouver, n'avoir commis aucune faute technique, estime n'être responsable de rien, et reçoit, derrière les larmes de crocodile de la compassion pour les accusés-victimes, un soutien syndical, sinon hiérarchique.

29 janvier, 2006 22:24  
Blogger Jean-Marie Le Ray a écrit...

Bonjour,

Quand j'ai découvert cette histoire, au gré de mes lectures sur le Net, je n'ai pas réagi en commentant ici ou là, mais je n'en pensais pas moins. Et puis voilà qu'après cette affaire Garfieldd, je tombe coup sur coup sur deux autes affaires : http://fr.news.yahoo.com/25012006/326/la-sombre-affaire-mayetic-entre-rumeurs-et-desinformation.html
et
http://www.monputeaux.com
Que dire ? Je suis écoeuré, je sais bien que l'abus de pouvoir des élus et de l'état n'est pas monnaie courante uniquement en France (en Italie, on est pas mal lotis non plus...), mais quand je vois certaines choses, je me réjouis d'être un français ... expatrié !
Et triste...

04 février, 2006 15:37  
Blogger Jean-Marie Le Ray a écrit...

P.S. Je sais pas si ces deux autres affaires vous inspireront un autre billet (je l'espère), j'aurais voulu l'écrire moi-même mais je n'ai pas l'audience que vous avez (personne ne lit mon blog), et je me sens tellement écoeuré que je n'aurais pas la distance nécessaire pour rester objectif, d'autant plus que je vais de surprises en surprises (mauvaises) :
http://tfmc.blogs.com/the_flying_monkey_circus/2006/01/manuel_aeschlim.html
http://www.asnieres-news.com/index.htm?/manuel/traducteur.htm
:-(

04 février, 2006 15:46  
Anonymous Anonyme a écrit...

Denys a dit...
"recteur, recta, rectum..." (j'ai oublié la suite)


voie hiérarchique, voie naturelle....

03 mars, 2006 11:47  
Anonymous Anonyme a écrit...

Pour Denis... recteur, recta, rectarum...(pour la déclinaison latine il faudrait comparer à rosa, rosarum etc..)...voie anale, voie hiérarchique.. Car rien de plus vraie, que la matière fécale n'a de fait plus just dans son existance, que de tomber... tomber.. toujours sur ce qui est plus bas.

26 mai, 2008 18:41  

Enregistrer un commentaire