Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

mardi, novembre 08, 2005

Blogs: Un nuage sur les banlieues

Beaucoup de blogs parlent des banlieues ces jours-ci, et c'est bien compréhensible.... Voici les 100 mots les plus fréquents qu'ils emploient:


Ce nuage a été obtenu avec l'API Technorati: j'ai récupéré les titres et extraits de 2000 blogs qui parlent de banlieues et j'ai calculé la fréquence des mots (après avoir enlevé les mots-outils: articles, prépositions, etc.). J'ai ensuite présenté le tout façon TagCloud (mais avec mes propres programmes): la taille des mots reflète leur fréquence, et on peut cliquer sur chaque mot pour trouver les blogs qui en parlent dans le contexte "banlieues". J'espère qu'aucun parti politique ne détournera cette liste pour des PoliticalAdWords ;-)

Libellés :


8 Commentaires:

Anonymous olivier a écrit...

Le plus consternant est encore de voir qu'ils persistent et signent par le biais de leur prestataire

08 novembre, 2005 12:13  
Anonymous Philippe a écrit...

N'est il pas étrange de ne trouver ni Bouna, ni Zyed ?
Aurait on omis les dramatiques origines des évènements ?
Une rapide recherche sur Google semble le confirmer. Une recherche sur "bouna zyed" ne renvoie que 9 720 réponses alors que "clichy voitures brulées" en renvoie 11 100 et "clichy sarkozy" donne 158 000 pages.

08 novembre, 2005 16:05  
Anonymous Pex a écrit...

On peut aussi utiliser l'outil rigolo de google http://www.googlefight.com. Pour ce qui est de l'utilisation dans Adwords, Google propose également un outil de comparaison de mot-clefs pour optimiser la fréquence d'affichage des annonces commerciales.

Une recherche rapide sur "Racaille" et "Voyou" permet de comprendre pourquoi le premier de ces mot a été ciblé par l'agence de com de Monsieur Sarkozy.

Pex

09 novembre, 2005 10:02  
Anonymous Pex a écrit...

Je profite de votre Blog pour poser une question qui me tarabuste un peu. Beaucoup de media ont utilisé le mot "désespoir" pour qualifier le sentiment qui serait à l'origine des violences urbaines que nous connaissons aujourd'hui.

Pour moi, ce mot a toujours signifié plus qu'une absence d'espoir, qui est à mon avis le vrai sentiment des habitants des cités dont on parle.

Le "désespoir naîtrait plus de la suppression soudaine d'un espoir que l'on nourrit. Il aurait ainsi une force négative que l'absence d'espoir n'a pas.

Je n'ai pas de dictionnaire étymologique et je n'ai rien trouvé sur le net.

Merci d'avance.

Pex

09 novembre, 2005 13:50  
Anonymous Angelina a écrit...

J'espère qu'aucun parti politique ne détournera cette liste pour des PoliticalAdWords ;-)
A propos d'adsense de Google, l'UMP utilise actuellement le mot "banlieue".
Bien vu!

14 novembre, 2005 00:03  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Pex> Oui, étymologiquement parlant, il semblerait que le "désespoir" soit la perte de l'espoir. C'est certainement beaucoup plus cruel d'avoir de l'espoir et le perdre que de n'en avoir jamais eu. C'est sans doute proche de la désillusion... Mais bizarrement, la désillusion ne peut pas être la perte d'illusions: si l'on avait su que c'était des illusions, on ne serait pas désillusionné!

15 novembre, 2005 21:14  
Blogger Sylvain Briant a écrit...

auriez vous à disposition ce programme. je cherche une méthode pour faire une exploitation autre de l'api technorati mais cela dépasse mes compétences

14 octobre, 2006 10:22  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Sylvain> Ce sont des programmes que j'ai écrit, mais je ne les distribue pas (d'ailleurs je doute qu'ils soient utilisables par d'autres que par moi: pas de doc, etc.).

14 octobre, 2006 10:25  

Enregistrer un commentaire