Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

jeudi, mai 26, 2005

Matériel: Clavier illettré

C'est décidement la saison des claviers! Je parlais l'autre jour du clavier le moins cher du monde, basé sur une étonnante technologie. Je ne sais pas si celui-ci (repéré sur Slashdot) est le plus cher, mais en tous cas, il n'est pas donné (79,95 $). Sa particularité: aucune gravure sur les touches!

das keyboard

Il fallait y penser, tout de même : proposer moins, et faire payer plus... Sur le coup, je me suis dit que c'était un hoax canular, mais non, ça a l'air tout à fait sérieux -- et très branché, comme le nom pseudo-allemand l'indique, car c'est du matériel texan, distribué aux Etats-Unis (il fut un temps où on l'aurait appelé Le Keyboard pour faire trendy, mais la France est désormais en disgrâce là-bas).

En fait, en réfléchissant, je me suis dit que ça n'est peut-être pas idiot du tout. En observant autour de moi, je vois que même des gens qui ont vingt ou trente ans de clavier derrière eux regardent les touches (au moins occasionnellement) ce qui ralentit leur frappe. Il est certain que ne plus avoir les lettres obligerait à apprendre le clavier. Une petite semaine de souffrance, et hop! Après tout, les touches de piano ne portent pas le nom des notes, et on s'en sort très bien (vous imaginez un peu jouer l'Appassionata de Beethoven en cherchant les bonnes touches...).

Dommage, j'avais eu il y a quelque temps une idée super qui aurait pu me faire gagner beaucoup d'argent, mais je crois qu'elle arrive trop tard :

souris avec boutons marqués Gauche Droite

Ca va faire un peu UnterGeek...

26 Commentaires:

Blogger H. de Strasbourg a écrit...

Non, ton idée n'arrive pas trop tard : si cela ne t'a pas frappé visuellement, je me permets de te signaler que sur ta souris, tu as tout simplement marqué Dieu (G0D). Avec un design plus explicite encore, il y a moyen de commercialiser ça aux USA, histoire de redorer le blason français...

26 mai, 2005 09:57  
Anonymous Anonyme a écrit...

Tjrs est-il que la disposition physique des touches reste la meme ainsi que le nombre de doigts necessaires a la frappe ... ca reste fastidieux quand meme d'utiliser ces betes.

Ca peut servir aux multilingues du clavier (QWERTY au travail et AZERTY a la maison , par ex.). Pour ma part j'ai arret'e l'AZERTY pour de bon depuis quelques annees ...

J'espere que les evolutions des techniques du langage nous permettront un jour de mettre nos claviers a la cave ... au profit d'autres moyens plus conviviaux.

26 mai, 2005 10:10  
Blogger Jean Véronis a écrit...

GoD > eh eh... pas totalement fortuit ;-) Ce serait bien assorti à Windows XP car XP (lettres grecques Chi et Rho) c'est le chrisme, le symbole du Christ!

26 mai, 2005 10:44  
Blogger Vicnent 31415 a écrit...

- "j'adore ce clavier..."
- "non, Vicnent, tu ne l'achéteras pas, ça va encore te faire un clavier qui traine...."
- "Bon, d'accord... bouhouhouhouh"

;-)))

26 mai, 2005 10:48  
Anonymous Indif a écrit...

Désolé Jean, mais le pire est ailleurs. Car il existe le Happy Hacking Keyboard Professional (Blank Key Caps), vendu lui à un prix autrement plus élitiste : 260 $. Pour te paraphraser, "on propose beaucoup beaucoup moins, et on fait payer beaucoup beaucoup plus".

26 mai, 2005 10:51  
Anonymous Thierry a écrit...

Oui, taper sur un clavier, qu'on en connaisse la disposition des touches ou pas, reste fastidieux. De même que le maniement de la souris.

L'avenir serait peut-être à la disparition de tous ces dispositifs : une simple feuille électronique placée devant soi, sur laquelle on écrirait et dessinerait avec un simple crayon, qui servirait aussi de pointeur, ne serait-ce pas encore mieux ? Et cette feuille pourrait disposer d'une oreille qui permettrait de lui dicter à haute voix des textes.

Bref, la disparition de la machine, ou plutôt son intégration complète à l'environnement, jusqu'à en devenir invisible.

26 mai, 2005 12:20  
Anonymous Maxime Ritter a écrit...

Tiens, je suis mort de rire : figurez-vous que quand j'étais de passage à Londres, j'ai vu des claviers Compaq soldés à 1£. Ils avaient un énorme défaut de fabrication : l'usine avait oublié de graver les lettres.

Depuis, j'ai fais des envieux, et un camarade est même retourné au même endroit à Londres pour s'acheter le même !

26 mai, 2005 12:28  
Blogger H. de Strasbourg a écrit...

Sur le caractère fastidieux de la frappe au clavier, il ne faut pas négliger les alternatives : cela fait quelques temps que je dicte mes textes longs à un gentil logiciel de dictée. Au bout d'un temps d'adaptation, le taux d'erreurs est vraiment faible.

26 mai, 2005 12:34  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Dictée vocale> Il va falloir que je réouvre ce dossier, car les essais que j'avais faits étaient assez surréalistes. Mais la technologie progresse...

26 mai, 2005 12:51  
Anonymous Sabin a écrit...

Il manque une information qui redonnerait encore de l'intérêt à votre post, c'est que les touches du clavier n'ont pas toutes la même résistance.
Afin d'améliorer la frappe, les lettres ont une très faible résistance (il suffit de les "caresser"), tandis que des touches comme entrée ou shift/caps-lock/etcetera, des touches qu'il ne faut enfoncer par accident, auront une résistance plus grande, ainsi de suite.

Quand aux systèmes de dictée vocale, ou l'idée d'écrire sur une feuille pour que ça soit transcrit à l'écran, ça a un gros défaut selon moi... C'est trop lent !
Mes parents m'ont forcé à apprendre à taper au clavier quand j'étais tout jeune, puis durant toutes mes études j'ai tapé des kilomètres de texte. Résultat aujourd'hui, je tape sensiblement plus vite que je ne parle ! Alors la dictée vocale, ou pire le fait d'écrire sur une feuille, pour moi ça serait un véritable recul ;-)

En fait, avec un clavier pareil, rapidement on aurait converti tout le monde à l'utilisation du clavier, tant cela permet de s'exprimer rapidement ! ;-)

26 mai, 2005 13:57  
Blogger Jean Véronis a écrit...

touches du clavier n'ont pas toutes la même résistance (Sabin)> oui, j'ai vu ça, et en fait c'est ce qui justifie réellement le prix. Cela va dans le sens des remarques qui ont été faites l'autre jour à propos de l'absence de feedback perceptif sur le clavier plat. Là c'est radicalement le contraire, la perception s'affine à l'extrême pour une meilleure rapidité.

Simple feuille électronique placée devant soi (Thierry)> J'ai un Tablet PC depuis deux ans avec un stylet et un logiciel de reconnaissance de l'écriture, mais je dois dire que je tape beaucoup plus vite. Un des problèmes est que sur les Tablet PC, les logiciels (et le système de reconnaissance) sont encore rustiques. Hélas comme ça n'a pas pris, les améliorations ne sont pas pour demain.

Et puis c'est vrai que nous n'avons pas tous la même approche des claviers et de l'écriture, comme dit Sabin. Je ne sais pratiquement plus écrire à la main (alors que j'écrivais fort bien). J'angoisse même lorsque je dois rédiger quelque chose de façon manuscrite...

26 mai, 2005 14:07  
Anonymous Samuel D a écrit...

l'intérêt d'un tel clavier peut être de permettre plus simplement l'utilisation d'un paramétrage en Dvorak.

De ce qu'ai pu en lire il y a qq mois, ce système est bien plus efficace qu'Azerty (ou Qwerty) car il permet une frappe plus rapide.

voir http://www.commentcamarche.net/pc/clavier.php3 par exemple pour plus d'info sur Dvorak

26 mai, 2005 14:25  
Anonymous Stuart Mudie a écrit...

Ne m'ayant jamais habitué au clavier AZERTY, j'ai configuré tous les PCs que j'ai eu en France pour que la "langue" soit espagnol, ce qui me donne un QWERTY avec tous les accents sous la main.

Résultat - moi aussi, j'ai toujours dû taper sans regader les touches.

Effectivement, cela aide toujours à que personne ne s'en sert de mon PC pendant mon absence, et j'adore voir les reactions de gens qui essaient de taper un mot pour ensuite trouver des ñ partout !

26 mai, 2005 14:42  
Anonymous Anonyme a écrit...

On peut envisager aussi la souris Brigitte Bardot, avec un "B" sur les boutons droit et gauche !

"C'est qui 'BoB' ?"

26 mai, 2005 15:23  
Blogger H. de Strasbourg a écrit...

Bob c'est le méchant dans Twin Peaks, la série tv de David Lynch.
Je lis les post sur la frappe : bravo à tous ceux qui, du fait de l'habitude, parviennent à une frappe rapide. Comme toi, Jean, j'ai totalement perdu l'habitude de l'écriture manuscrite : la mienne ressemble de plus en plus à du Graffiti (l'écriture pour Palm).
Une pensée enfin pour tous les plus de cinquante ans qui se mettent à fréquenter les claviers pour la première fois de leur vie. Courage, les 10 premières années sont les plus dures....

26 mai, 2005 16:43  
Anonymous Anonyme a écrit...

Quelques expériences intéressantes (?) sur les claviers :

http://www.visi.com/~pmk/evolved.html

26 mai, 2005 23:01  
Anonymous Sabin a écrit...

J'adore la façon dont une discussion peut partir de travers en quelques lignes ^_^
Que de sadiques du clavier et de pervers de la souris ! ;-)

Plus sérieusement, proposez-moi un DasKeyboard aux touches difficilement lisibles, mais pas invisibles non plus, et là je crois que je ferais le saut...

26 mai, 2005 23:57  
Blogger provok a écrit...

On paye plus pour moins...

C'est le cas de la lingerie ça..non?

27 mai, 2005 01:39  
Blogger Serge Bibauw a écrit...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

27 mai, 2005 02:52  
Blogger Serge Bibauw a écrit...

Cela fait un an et demi que je tape sans voir mon clavier (parce qu'il se trouve sous mon bureau, dans une sorte de tiroir que je ne sors jamais car cela m'éloignerait trop de mon écran), et je ne suis pas convaincu que cela soit la meilleure solution. Effectivement je tape rapidement et je ne regarde jamais mon clavier, mais c'est une habitude que j'avais déjà avant. Taper sans regarder les touches est très bien, mais j'ai souvent quelques problèmes pour commencer à écrire, car je dois trouver la première touche. Cela se fait vite, mais souvent après un coup d'essai raté. Cependant, c'est peut-être dû au fait que je ne peux trouver les touches qu'au toucher ; les voir dans l'organisation générale du clavier aiderait surement à les identifier.
Le DasKeyboard a un avantage certain : il est 100% international ! Plus d'inquiétude à avoir si vous allez dans un cybercafé japonais par exemple !

À propos de la rapidité de frappe, il est clair qu'une fois habitué au clavier, on écrit beaucoup plus vite que manuscritement. Ce pourquoi par contre le clavier n'a pas encore totalement remplacé le manuscrit, par exemple pour la prise de notes, c'est qu'il est limité à un cadre fermé, l'écriture de caractères univoques et standards. On est loin de la liberté qu'offrent un crayon et une feuille vierge : on va peut-être plus vite pour taper un texte linéaire, mais utiliser des abréviations sténographiques (lettres en exposant, caractères grecs, etc.), faire un schéma, ajouter des indications logiques (flèches, symboles...), faire des listes... le crayon ratrappe rapidement le clavier. J'en fais l'expérience quotidiennement à la fac en prenant note sur un TabletPC (Jean> Je ne sais pas si vous avez pu essayer MS OneNote, mais si ce n'est pas encore fait, je suis sûr que ce logiciel extraordinaire vous réconciliera avec votre TabletPC !).

Par contre, même le plus rapide des dactylographes n'arrivera jamais à mon avis à égaler la vitesse du langage, du moins dans l'absolu. Il suffit d'avoir dû aligner un corpus oral pour se rendre compte qu'une phrase toute entière est souvent prononcée en quelques dizièmes de secondes. Mais l'oral est surtout constitué de pauses et de retours en arrière, de corrections et reformulations. Et on ne peut pas s'en passer, car si la langue peut articuler très vite, l'esprit doit d'abord préparer les énoncés, et c'est nettement plus lent. C'est pour une raison analogue que la dictée vocale est lente : en soi, dicter va très vite, mais le processeur qui doit interpréter les sons reçus a ses limites.

En tout cas, je lis votre blog depuis les premiers billets, sans en rater le moindre, et plus je vous lis, plus je me dis qu'il faudra absolument que je vienne faire un Erasmus ou un DEA à Aix !

27 mai, 2005 03:52  
Blogger Jean Véronis a écrit...

même le plus rapide des dactylographe> avec un clavier normal, certes, mais on y arrive avec des claviers syllabiques (stenotype) qui permettent de dactylographier les débats des tribunaux en temps réel.

l'oral est surtout constitué de pauses et de retours en arrière, de corrections et reformulations> On est bien d'accord! On va en parler bientôt à Aix : DiSS'05. Le programme sera en ligne dans quelques jours.

27 mai, 2005 08:04  
Anonymous mopt a écrit...

Pour Serge.
Les claviers possèdent sur les touches F et J des ergots qui permettent de se positionner sur le clavier sans le voir (indispensable pour les déficients visuels), tout comme les claviers de téléphone et les pavés numériques ont un ergot sur la touche 5.

27 mai, 2005 09:58  
Anonymous Thierry a écrit...

"Après tout, les touches de piano ne portent pas le nom des notes, et on s'en sort très bien"

Pas d'accord.

Sur un clavier (musique), il n'y a que 12 touches par octave, et les octaves se répètent...

Et puis il y a une logique spatiale, càd plus les notes sont à gauche, plus ça sonne dans le grave, et plus les notes sont à droite, plus ça sonne dans l'aigu.

Tandis que sur un clavier (ordinateur ou machine à écrire), la position des touches est arbitraire.

27 mai, 2005 17:25  
Anonymous Henri Gérenton a écrit...

Bonne idée, j'efface mes touches...
Notez que certains claviers comportent deux petites marques au niveau du f et du j. Cela permet de prendre ses marques et de s'assurer tactilement que les deux index sont bien à leur place, dans la position de base prêt à aller chercher les autres touches et y revenir.

28 mai, 2005 07:39  
Anonymous Alain a écrit...

existe t-il des méthodes ou des soft à télécharger pour apprendre à taper avec les 10 doigts ?

11 octobre, 2006 17:38  
Blogger Jean Véronis a écrit...

Alain> Il y a en qui se vendent, mais à télécharger gratuitement je ne sais pas... Peut-être des lecteurs auront-ils une idée?

13 octobre, 2006 12:06  

Enregistrer un commentaire