Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

mardi, mars 22, 2005

Traduction: Phraselator pour Rambo

L'armée américaine manque cruellement d'interprètes. Il semblerait qu'il y ait à peine un peu plus d'un millier d'arabophones dans ses rangs, et même en les envoyant tous en Irak et en Afghanistan, cela risque de faire juste pour des opérations de l'envergure de celles qui s'y déroulent (voir par exemple Campus Watch). Faire appel à des interprètes locaux s'est avéré problématique, car ceux-ci ont tendance à trop "interpréter" (justement !) les questions et les réponses, voire à dissimuler des informations ou carrément en passer au camp adverse...

Alors l'armée américaine a décidé de faire appel à la technologie, et un PDA traducteur, le Phraselator, est en cours de test depuis quelque temps sur le terrain. D'après Wired, 2000 de ces petits engins sont actuellement déployés en Irak et en Afghanistan.

Le Phraselator P2 fonctionne dans un seuls sens, à partir de l'anglais vers l'un des 53 langages possibles (dont, évidemment, l'arabe, mais aussi le pashtoune, et quelques autres langues d'intérêt stratégique). L'engin est censé comprendre à l'aide d'un système de reconnaissance de la parole, un certain nombre de phrases ou d'expressions pré-répertoriées prononcées par le combattant américain, et peut les traduire sous forme de messages pré-enregistrés prononcés par un humain dans la langue cible. Différents modules permettent de "communiquer" dans des domaines variés (pas seulement guerriers d'ailleurs). Cela paraît possible dans l'état actuel de la technologie... à condition que le rambo moyen se souvienne des quelques milliers de phrases que connaît la machine, sinon, ça risque de patiner. Mais il est vrai que l'on peut aussi simplement cliquer sur l'écran au moyen d'un stylet pour choisir l'expression à traduire (au fait à quoi sert réellement la reconnaissance vocale en fin de compte ?).


Encore une erreur de module

Ce qui serait évidemment intéressant, ce serait que la machine puisse traduire les réponses, car pour l'instant la "conversation" ne peut s'établir guère que sur la base de questions qui amènent des réponses par oui ou par non. Vous imaginez un peu le jeu des 20 questions sur le champ de bataille ? Mais la traduction de la parole libre, multi-locuteurs, est bien loin d'être posssible ou même imaginable. D'ailleurs, l'Universal Translator de Star Trek n'a été inventé qu'en 2151... Mais le problème risque alors de ne plus être les irakiens, mais les Klingons, qui sont autrement plus féroces. J'y reviendrai d'ailleurs très bientôt. A suivre !

1 Commentaires:

Anonymous Rambo 4 Trailer a écrit...

Trop bon les guignols !

02 juin, 2007 20:07  

Enregistrer un commentaire