Jean Véronis
Aix-en-Provence
(France)


Se connecter à moi sur LinkedIn Me suivre sur Twitter Facebook RSS

mercredi, mars 30, 2005

Langues: Clin d'oeil Klingon

J'avais promis de revenir sur les Klingons il y a quelques jours. En effet, j'ai constaté que ce peuple belliqueux lit régulièrement "Technologies du langage" ! Mon billet "Sans frontières" est même cité sur un blog Klingon -- vraiment sans frontière, pour le compte (si un tel lien intergalactique ne me donne pas du PageRank, je n'y comprend rien !).

Blog Klingon

Je ne lis hélas pas le Klingon couramment. L'Universal Translator m'a permis de déchiffrer quelques mots, par exemple :
  • QonoS = blog
  • Hol = langage
  • Hol cham = Technologies du langage
  • DaHjaj = aujourd'hui
  • etc.
Mais le sens général restait un peu opaque et j'ai préféré contacter directement les Klingons, qui m'ont gentiment répondu dans le Standard de la Fédération (c'est-à-dire l'anglais). Le billet comporte quelques compliments sur "Technologies du langage", et l'auteur (qui est pilote) remarque à propos de mon billet "Glissance et pénétrance", qu'on parle en français de "coefficient de glissance" des pistes d'atterissage, alors que dans le Standard de la Fédération, c'est l'inverse, on parle de "coefficient de friction"...

Klingons

La langue Klingon est tout à fait intéressante. Elle fait partie des langues artificielles, ou langues construites, crées de toutes pièces par l'Homme... On connaît bien sûr l'espéranto, créé à la fin du XIXème siècle par le docteur Zamenhof, médecin ophtalmologue né dans ce qui est l'actuelle Pologne. Faire communiquer les peuples : un remède contre les guerres et les souffrances... L'espéranto est remarquable car il est devenu une vraie langue parlée par un nombre important de locuteurs (bien difficile à estimer -- on parle de deux millions), mais il fait partie d'une longue liste : on a recensé plusieurs centaines de projets de construction de langues depuis le Moyen-Age. Je recommande à ce sujet le superbe livre d'Umberto Eco, "La recherche de la langue parfaite dans la culture européenne", qui montre comment s'entremèlent différents courants, pour se rejoindre tous, finalement, dans le mythe de Babel.

Tour de Babel de Brueghel

La langue était unique et parfaite, elle devrait être à nouveau unique et parfaite. Comme l'explique la Genèse, "toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots", mais Dieu a puni les hommes, a confondu leur langage et les a dispersé "sur la face de toute la Terre". Les plus grands philosophes, comme Descartes et Leibnitz ont essayé de rebâtir Babel, d'effacer la confusio linguarum en créant des langues logiques, à la mécanique impeccable -- mais bien naïves ! Comme le dit Eco, l'histoire des constructions de langues est celle d'une longue série de faillites (les développeurs d'UNL ou du "Web semantique" devraient peut-être y réfléchir...).

Eco laisse de côté les langues "récréatives" comme le Klingon, mais en l'occurrence, elles me semblent parfois être des réussites. Il faut dire que leur but est inverse des langues dont parle Eco. Il ne s'agit pas ici de la recherche d'une langue parfaite et universelle, mais bien plutôt de langues bizarres, exotiques et les plus différentes possibles des langues connues. Les exemples littéraires sont nombreux, depuis Rabelais (les langues de Panurge) ou Cyrano de Bergerac, jusqu'à Tolkien (la langue de Elfes), George Orwell (la Novlangue de 1984) ou Antony Burgess (le Nadsat d'Orange Mécanique) -- sans oublier la bande dessinée (le Syldave de Tintin) ou les groupes de rock (le Kobaïen de Magma). Mais la plupart du temps, ces langues sont seulement suggérées par les auteurs, quelques mots, quelques phrases, un poème... Le Klingon a été créé par un vrai linguiste, Marc Okrand, à la demande de Paramount Pictures pour Star Trek II. Au début de la série, les acteurs improvisaient les répliques en Klingon, mais c'est difficile d'improviser de façon crédible dans les langues inconnues, à moins d'être atteint de glossolalie ou d'avoir été touché par l'Esprit Saint... Mark Okrand avait étudié les langues amérindiennes (sur lesquelles il a fait sa thèse), et il a inventé de toutes pièces les différents aspects du Klingon : système phonologique, morphologie, syntaxe, lexique (voir détails sur Wikipedia, en anglais, malheureusement). Le Klingon est viable : on compte à l'heure actuelle 20 à 30 locuteurs qui parlent le Klingon couramment à travers le monde (et de très nombreux sympathisants qui le déchiffrent). Il y a même une interface Google en Klingon (hélas, Google n'a pas implémenté la détection de la langue Klingon, mais ce serait assez facile, étant donnée la graphie particulière qui alterne minuscules et capitales à l'intérieur des mots).

Google en Klingon

Ce qui montre sans doute que le Klingon est une "vraie" langue, c'est sa capacité à évoluer, à permettre d'exprimer des concepts nouveaux. Le blog auquel je faisais référence en est un excellent exemple : je ne pense pas que Mark Okrand ait prévu des termes comme "glissance" ou "friction"... Les Klingons utilisent spontanément les mécanismes habituels des langues humaines (métaphore, métonymie, etc.) pour exprimer de nouvelles idées. Il s'est déjà, d'ailleurs, créé des différences dans les différents usages du Klingon ! Et il y a même, semble-t-il, des divergences politico-linguistiques dans les cercles Klingon, avec des "tolérants" et des "puristes"... Il n'y a rien à faire : c'est la malédiction de Babel !

3 Commentaires:

Anonymous stbertho at yahoo.com a écrit...

Vous parlez des « langues logiques », en voici deux récentes:
http://en.wikipedia.org/wiki/Loglan

http://en.wikipedia.org/wiki/Lojban_language

Cf.:
http://www.wired.com/wired/archive/4.08/es.languages_pr.html

30 mars, 2005 12:16  
Blogger Cba a écrit...

Il me semblait que le language elfique était aussi parlé que le language Klingon. Apres tout Tolkien était un linguiste aussi.

Il y a un site qui parle de tout ca ici :
http://ardalambion.fr.free.fr/
une autre source :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Quenya

30 mars, 2005 12:33  
Anonymous Anonyme a écrit...

Il me semble que le language elfique est enseigné dans une école américaine, pour apprendre aux élèves à s'intéresser à différents mécanismes liguistiques tout en s'amusant.

30 mars, 2005 14:44  

Enregistrer un commentaire